Le glamour a de l'humour...

Le salon de la lingerie qui vient de se tenir à Paris fut animé d'un doux vent de folie où le glamour se disputait à l'humour, la femme fatale ne se prends plus au sérieux…
Defilé lingerie
Cela semble être la tendance du moment : jouer avec le coté ultra-féminin mais de façon ludique ! Fifi Chachnil nous le prouve en ajoutant à ses collections de fanfreluches des gants, symbole de l'élégance mais aussi extrêmement connoté sensuellement, tout en fantaisie. Et Simone Pérèle propose une lingerie plus accessible aux femmes de 25 ans, plus légère tout en restant sexy…
D'ailleurs au salon de la lingerie où tout n'était que débauche de dentelles, féerie des tissus éclaboussés de broderies savamment réalisées, le premier prix a été remporté par deux marques (Cadolle et DGE) qui ont su dépasser le politiquement glamour de la lingerie en y brisant les codes avec humour… Ce qui s'est dégagé de tout cela est l'envie d'en découdre avec le raisonnable, d'aller dans l'excès de fantaisie…

Liz Hurley
La femme en total look dentelle, c'est donc bien fini, ou tout du moins un peu dépassé; les corsets se font plus léger en plumetis ou très fine résille... Et cela, la marque Simone Pérèle la bien compris, la prêtresse de la lingerie qui officie depuis plus de 50 ans donne un coup de jeune à sa maison en créant la ligne Implicite.
La nouvelle orientation de la marque est de faire du « glamour allégé » pour les trentenaires. C'est en effet en réponse à une étude réalisée à l'échelle européenne que la marque décide de proposer des modèles dépourvus des atouts classiques de la lingerie. Adieu donc motifs floraux ou fruitiers, la dentelle et les noeuds laissent la place aux motifs graphiques. La griffe associe confort et chic… Implicite se destine donc à de nombreuses femmes tant à celles qui achètent par plaisir des dessous sexy, que celles qui préfèrent les formes épurées à l'ultra féminin.
Les matières de prédilection sont donc le tulle élastique, la microfibre, la dentelle résille et quelques touches satinées qui habillent sept lignes, sept univers différents qui dénotent des thèmes habituellement abordés par la marque… Oxygène, Hélium et Azote pour une silhouette épurée et discrète, Cobalt, Mercure et Titane pour des femmes audacieuses amatrices d'un design plus créateur et Sulfure pour une ligne minimaliste et sexy en diable.
Il y en a pour tous les goûts et toutes les tailles : les bonnets montent jusqu'au 105 E…

Implicite
En se débarrassant des codes traditionnels de la séduction, la marque va à coup sûr atteindre une nouvelle cible plus encline à l'achat compulsif, de plus le prix des pièces étant raisonnable, la marque offre enfin une alternative à Etam lingerie ou au fameux Princesse Tam Tam
Parlons fantaisie, parlons femme, parlons de Fifi Chachnil.
Fifi Chachnil, créatrice de la marque de lingerie du même nom, présente dans un style délicieusement boudoir et glamour des gants sur mesure pour une seconde peau ultra-féminine du plus bel effet. Conçus par la maison Lavabre Cadet, ces nouveaux venus dans le monde frais et pimpant de Fifi enrichissent sa collection automne-hiver 2007… et nous ravissent, en nous permettant de jouer à Audrey Hepburn ou autres héroïnes des années 60… Mais avant toute chose, voici quelques renseignements sur cette créatrice délicieusement à part…
C'est en rencontrant Pierre et Gilles, le duo de photographes, que sa vie professionnelle prend une tournure décisive. Elle devient leur styliste et habille les artistes qu'ils immortalisent. Une collaboration qui se prolonge sur scène, où elle dessine les costumes.

Fifi Chachnil
En 1986, elle ouvre sa première boutique à Paris. Elle enchaîne ensuite les créations de costumes et les défilés. La ligne de lingerie Fifi voit le jour dix ans plus tard et s'exporte dans le monde entier. Aujourd'hui, elle habille à la ville ou à l'écran les plus grandes stars : Victoire de Castellane, Emma de Caunes, Estelle Lefébure, Madonna, Vanessa Paradis, Karen Mulder, Helena Noguerra...
La nouvelle création de Fifi ce sont donc ces gants qui entrent dans la tendance « séduisons en s'amusant »… ils misent sur l'ambiguïté : d'un côté, elles protègent la pudeur de la femme et de l'autre, elles exaltent toute sa féminité à l'aide d'une gamme de couleurs allant du bleu profond au rose bonbon, en passant par le rouge grave, l'orange et le blanc.
Cette collection, qui associe l'idée d'une féminité extrême à un jeu d'enfant, comporte quatre sorte de gants allant du gant bijou au gant couvrant les ¾ du bras… Un rêve de princesse à accessoiriser avec n'importe quelle tenue… Eh oui le mot d'ordre est « fantaisie » alors quoi de plus tendance que de porter de long gants avec une robe housse et un large bandeau dans les cheveux ? Si ce n'est avec un jean, des ballerines et un top marin ?
A vous de Jouer !
Partager l'article
Par Lise Huret, le 08 février 2007 dans Les tendances
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
Aucun commentaire
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode