John Galliano

Nous avons tous dans la rétine l'image de ce créateur évaporé au regard vague qui vient saluer en manteau de fourrure multicolore à la fin du défilé. Et pourtant, Galliano ne se limite pas à un styliste déjanté, et le personnage est multiple, à l'image de ses créations. Rien de surprenant à l'entendre dire : « la mode est avant tout un art du changement »...
John Galliano

Cette richesse de personnalité, notre créateur la tient sans doute de ses origines. Il naquit à Gibraltar, terre officiellement anglaise mais intrinsèquement latine, dont les couleurs chatoyantes, le soleil brûlant, et les cérémonies religieuses seront plus tard une grande source d'inspiration pour lui. Métis de naissance, puisque sa mère est espagnole et son père anglais, John s'enrichit encore au contact d'autres cultures quand à 6 ans, il déménage pour le sud de Londres.

Le quartier est pauvre, et des immigrés de tous horizons s'y côtoient : africains, indiens et asiatiques vivent presque sous le même toit. Les revenus du foyer sont modestes, mais l'ambiance est chaleureuse et gaie. Anita, sa mère, lui apprend à danser le flamenco sur la table de la cuisine. C'est elle qui l'initie au raffinement du vêtement en le pomponnant à outrance, et il tient d'elle son goût pour le baroque et son extravagance, tandis qu'il héritera de son père la rigueur et le sens du devoir.

Cette attirance pour la mode doublée d'un talent précoce pour le dessin le mènent tout droit à la prestigieuse Saint Martins School. Acharné de travail, il dessine sans arrêt et passe son temps à étudier à la bibliothèque. Mais sa scolarité coûte cher, et il la finance en repassant les costumes du National Theatre. C'est là qu'il prend le goût des vêtements historiques, dont il s'inspirera pour créer sa collection de fin d'études, « les Incroyables ».

Sasha Pivovarova chez John Galliano

Il s'y approprie la Révolution Française, qui devient trendy, osée et savoureuse. Joan Burstein, responsable des achats chez Browns, est présente au défilé, et en dira plus tard : « C'est un moment que je n'oublierai jamais. John était le secret le mieux caché de Saint Martin's. » Résultat : elle lui achète toute la collection, et l'expose immédiatement en vitrine à Browns. Bien lui en prit, puisque la boutique est dévalisée en quelques jours ...

Une telle publicité projette Galliano sur le devant de la scène, ce qui le pousse à lancer sans tarder sa propre enseigne. Il obtient facilement des fonds financiers pour travailler sur sa nouvelle collection, qui sort en 1985 : avec « Afghanistan Repudiates Western Ideal », le monde de la mode découvre émerveillé l'univers Galliano dans toute sa splendeur.

Mais, après plusieurs défilés londoniens, force est de constater que, malgré sa popularité, les collections du créateur ne se vendent pas. Ses financiers prennent la tangente, et il tente alors sa chance dans notre capitale. Paris tombe amoureuse de ses coupes asymétriques et extravagantes, même si elles sont en totale opposition avec la mode minimaliste ayant le vent en poupe à l'époque.

John Galliano

Galliano attire l'attention de tous, y compris de clientes prestigieuses telles que Madonna ou Koffi Olomide, mais aussi de Bernard Arnault, PDG de LVMH, qui lui offre en 1995 la direction de la création du prêt-à-porter et de la Haute Couture Givenchy. Deux saisons après, le créateur a fait ses preuves, et c'est à Dior qu'il prend les rênes des collections féminines.

Cette période est à marquer d'une pierre blanche pour l'enseigne, car Galliano lui a véritablement redonné vie, tant sur le plan créatif que financier. Dior perd son image un peu vieillotte pour devenir « hard core glamour » (comme le dit lui-même le designer). Plus de tailleurs BCBG, la marque s'adressera désormais à une femme moderne et sexy. Le styliste prend rapidement en charge l'image globale de la griffe, et instaure une nouvelle communication radicale : la promotion est centrée sur quelques produits phares, et les campagnes publicitaires shootées par Nick Night versent dans la provocation.

Le défilé « Les clochards » en 2000 déclenche même un véritable branle-bas de combat, marquant l'avènement des défilés spectacles si chers à Galliano : il y rend un hommage sulfureux à « l'ingéniosité que déploient les déshérités pour se vêtir », en créant un style sans précédent, que l'on surnommera le « porno-chic ». Ce tapage qui accompagne désormais le nom de Dior attire une clientèle de renom : parmi d'autres, Nicole Kidman et Gwyneth Paltrow deviennent des inconditionnelles du nouveau style de la maison.

John Galliano

Le bourreau de travail qu'est Galliano n'en abandonne pas pour autant sa propre enseigne, où, soutenu par LVMH, il laisse libre cours à son imagination débridée. Il lance en 2003 une ligne Hommes, puis s'essaie à la lingerie en 2004. Il élargit de plus en plus le champ de ses compétences, pour être aujourd'hui à la tête d'un petit empire comprenant des lignes de montres, de parfums, d'accessoires, de joaillerie, de prêt-à-porter et chaussures enfant, et enfin du beachwear.

Chacune de ses collections raconte une histoire, s'inspirant d'événements historiques, de personnages, où de pays lointains. Parfois en mal d'inspiration, le designer part régulièrement en « voyages de recherches » à travers le monde, et en revient avec tout un bric-à-brac de souvenirs, photos, tissus, breloques. Il recrée ensuite les univers qu'il a découverts, en associant les matières et les couleurs à ses propres codes. Conteur, provocateur et génie avant-gardiste, loin des diktats de la mode, il ne poursuit qu'un but : que l'on dise un jour de lui : « il m'a rendue belle, il m'a rendue heureuse, il a fait de son mieux. »

Partager l'article
Par Mary, le 17 février 2007 dans Marques & Créateurs
Vous aimerez également
John Galliano chez Martin Margiela ?
Il y a 2 ans - 22
EN SAVOIR PLUS
John Galliano, l'interview
Il y a 3 ans - 14
EN SAVOIR PLUS
John Galliano, la réhabilitation ?
Il y a 3 ans - 30
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
30 commentaires
Tous les commentaires
Cab'Il y a 9 ans
C'est lui aussi qui a dit «On devient ce que l'on crée.»
J'adore.
RÉPONDRE
patIl y a 9 ans
Cet été j"ai croise Jonh Galliano à ST TROPEZ ,,,il etait simplement à regarder une vitrine et je me suis permise de lui demander si il voulait poser avec moi sur une photo ,il a etait tres gentil ,et elegant . Une personne tres simple j'adore


Pat
RÉPONDRE
alia3Il y a 8 ans
bonjour,

je suis une jeune créatrice de mode et souhaite montrer mes créations a J . Galiano
comment pourrais je entrer en contact avec lui
URGENT
RÉPONDRE
christopheIl y a 8 ans
salut alia 3,

Si tu veux contacter john galliano, écrit lui au 60 rue d'avron,75020 paris. tout simplement.

bye
RÉPONDRE
LESLIEIl y a 8 ans
bonjour John Galliano je n'ai que 11 ans et je veux déjà faire carrière dans la mode et j'aime beaucoup vos collections pour Dior.
RÉPONDRE
PaulineIl y a 8 ans
J'adore la mode et j'adore ce que fait J.Galliano ! Voila je trouve que l'on est jamais dessus avec ses créations !
RÉPONDRE
Pauline LIl y a 8 ans
J'ai vu un reportage il y a pas très longtemps sur ces robes . c'est tout simplement un pur chef d'?uvre . Elles étaient si majestueuses mais immettables malheureusement . On aurait dit un tableau des 4 saisons .
RÉPONDRE
youriIl y a 8 ans
Salut john gallianho,
j'aime la mode ,mais je de difficulté pour m'hahille;car je porte de grande taille .est ce que se posible de trouver de taille dans notre boutique ?
MERCI
RÉPONDRE
MouahahIl y a 8 ans
Ces créations sont tout simplement sublimissimes!! Il est terriblement créatif et je ne me lasse JAMAIS de ses collections!
RÉPONDRE
cocoforeverIl y a 8 ans
ELLES sont choues agyness et (coco rocha )
Si c 'est bien elle?
RÉPONDRE
jinkaIl y a 8 ans
Bonsoir,
je considére l'art de Galliano,pour ma part c'est un géni.En revanche, je le défi de m'inviter afin d'imortaliser une colection de 10 créations haute couture créee par sa personne et moi même en concurrants. "L'art mobile est la haute couture".
RÉPONDRE
marieIl y a 8 ans
depuis que j'ais 10 ans j'adore la mode et Jonh GALLIANO est un modéle pour moi j'adore ce qu'il fais
RÉPONDRE
marie lysIl y a 8 ans
j'adore john galliano!j'ai vue mon premier defile dior à 7ans à la télé et je suis tombée en admiration devant ses superbes robes,depuis ce jour je veux devenir creatrice de mode,
RÉPONDRE
FatineIl y a 8 ans
Bonjour j'aime beaucoup votre haute couture !! Je fais aussi des modèles. Je voudrais vous envoyer mes créations si possible. Vos modèles sont peu etre parfois exravaguant mais cela donne le charme, je suis inspirée par ce genre de créavités. Merci de me répondre.
RÉPONDRE
ArsenicIl y a 7 ans
Le Porno Chic n'a absolument rien a voir avec John Galliano et encore moins avec la collection clochards. Le terme Porno-Chic designe en general le style que l'on peut retrouver chez Gucci au moment ou Tom Ford etait DA chez Gucci, c'est lui le createur du Porno-Chic et cela ne ressemble en rien a ce qu'a pu creer sa majesté John Galliano (si je dit "sa majesté", ce n'est pas ironique, je le venère vraiment ^^)
RÉPONDRE
PliineIl y a 7 ans
Au début je le trouvais assez extravagant mais au final j'aime bien ce qu'il fait
RÉPONDRE
CharlaiineIl y a 7 ans
Moi je suis fan de galliano j'ai 12 ans et je suis fan de lui ma mère porte tous de lui , elle est aussi fan de JOHN on l'adore j'ai 54 habits en tous de lui
il est fantastique
RÉPONDRE
LemnearIl y a 7 ans
Je me demande comment un gars aussi mal looké peut réussir à créer des robes aussi belles ! C'est vrai non, à chaque fois qu'on le voit à la fin des défilés, il a l'air de sortir du carnaval de rio... D'un côté il peut se le permettre vu que son travail est canon, mais il serait quand même plus à son avantage avec une vraie coupe et un look digne de ce nom !
RÉPONDRE
leoniIl y a 7 ans
La collection qu'il a faite pour l'été prochain m'a tout simplement clouée sur place ! Ce mec est un génie qui a vraiment toute sa place dans la mode actuelle. En plus ses défilés ont beau être très spectaculaires, quand on regarde bien il y a plein de pièces que l'on peut vraiment porter.

Il n'y a qu'à enlever le maquillage des filles, leur mettre une coiffure normale et un bas un peu moins sexy et on se retrouve avec des tenues canon et vraiment plus intéressantes que ce qu'on trouve chez Isabel Marant !

Et je parle même pas du défilé Dior, que j'ai trouvé aussi vraiment beau, les petites robes transparentes sont sublimes, mais là par contre je ne saurais vraiment pas comment les porter...
RÉPONDRE
narcissaIl y a 6 ans
Comment dire... Lorsque je vois des créations de John Galliano, il y a, dans mon coeur comme un feu d' artifice, c' est un festival d' extravagance, d' élégance, d' émotion.Je n' ai qu' une chose à vous dire, Mr John, vous êtes un génie.
M. Dior, s' il était encore vivant, serait immensément fier d avoir un descendant comme vous.
Merci pour tout ce que vous faites.
RÉPONDRE
LisonIl y a 6 ans
J'ai été voir sur le site officiel de John Galliano, mais je n'ai vu aucune trace d'une section magasins, ou quelque chose dans le genre. Est-ce qu'il existe des boutiques John Galliano à Paris ? Si oui, à quelle adresse ? Si non, je suppose que je pourrais trouver la dernière collection John Galliano au Printemps et aux Galeries Lafayette, c'est bien ça ?
RÉPONDRE
LiliIl y a 6 ans
Bonjour à toutes!
Alors voilà, je tombe par hasard sur cette page et de nombreux souvenirs ressurgissent. Je suis étudiante en modélisme sur Nantes et j'ai eu l'immense privilège de faire un stage de 6 semaines dans la maison John Galliano en mai 2009. Un stage obligatoire pour valider mon diplôme, une adresse et un numéro: j'ai envoyé ma candidature et ai été prise.
J'ai alors passé un mois et demi de pure merveille! Préparation de défilés Homme et femme PE 2010, j'ai participé à l'élaboration de quelques modèles, asssité aux essayages en tant qu' "habilleuse", rencontré des mannequins ainsi que John en personne. J'étais comme une petite fille dans un conte de fée... Enfin! j'accédais à ce monde incroyable qu'est la Haute Couture. Comme si cela ne suffisait pas, je suis tombé sur une équipe adorable, ouverte, chaleureuse et disponible. En ce qui concerne le maître des lieux, sa fammile comme il la nomme, ne parle que de lui en bien et le décrit comme quelqu'un de réservé et accessible. J'ai gardé un très bon contact avec le chef d'atelier, une vraie sympathie nous lie. A présent, je sais où aller et ses encouragements me sont indispensables...
J'espère que ceci donnera un peu de courage à certaine. Et comme dit le K., le chef d'atelier, THE SHOW MUST GO ON!!
RÉPONDRE
LolitaIl y a 6 ans
Bonjour Lili!
J'espère que tu liras ce message et que tu me répondras...enfin! J'admire sincèrement le travail qu'effectue John Galliano et je rêve de faire mon stage cet été au sein de cette maison de couture. Il est ma plus grande source d'inspiration et de motivation. Si tu pouvais tout simplement me dire comment tu as fais pour y accéder ainsi que les contacts, ce serait super sympathique.
Bisoux,
Lolita
RÉPONDRE
liliIl y a 6 ans
Message pour Lolita.
Comme marquer dans les messages ci-dessus, je te conseille d'envoyer un cv et une lettre de motivation au 60 rue d'Avron, 75020 PARIS. Sache une chose, John Galliano n'est que très rarement au studio, et ce n'est pas lui qui lira ton courrier. Je ne sais pas dans quelle spécialité tu te situe (Stylisme, modelisme, presse,...) mais chaque service à son responsable qui recrute ces stagiaires donc renseigne toi avant.Tu peux téléphoner au standard
01 55 35 40 40 afin de savoir précisément à qui tu dois t'adresser!
Bon courage!
Bye!
RÉPONDRE
philippeIl y a 6 ans
Coucou John,

Je dépose une marque à l'INPI, un truc que je pense audacieux, qui peut me péter dans la face...mais si ça passe, il est possible que le monde du"parfum"soit interessé! Jaurais aimé que tu l'utilises, car c'est très conformiste, en décalage total avec ton image, à voir...
RÉPONDRE
LucieIl y a 6 ans
Lili, si ce n'est pas indiscret tu es étudiante dans quelle école ?
RÉPONDRE
john foreverIl y a 5 ans
John Galliano me manque. C'est dingue depuis qu'il est parti les défilés Dior sont ennuyeux à mourir ! C'est bien fait pour Dior : ils n'avaient qu'a pas virer Galliano comme un malpropre. Maintenant c'est super dur de lui trouver un successeur. Mais qui peut passer après un créateur comme John Galliano ?
J'aimerais bien avoir de ses nouvelles, savoir si il va mieux et si il compte refaire de la mode.
RÉPONDRE
elsaIl y a 4 ans
Bonjour Lili,
Je viens de voir ton post et ne peux m'empécher de t'envier! Quelle chance d'avoir effectué ton stage chez Galliano!
Je recherche moi-même un stage et j'aimerais savoir comment tu avais postuler? As tu envoyer une candidature par voie postale, ou par email? Aurais tu garder le contact d'une personne qui s'occupe des stagiaires et qui pourrais regarder ma candidature?
Comme je vois que ton post date un peu j'espère que tu auras quand même mon message! J'ai vraiment besoin de ton aide ;-)
Merci par avance!
Elsa (edesfoux@gmail.com)
RÉPONDRE
LAMBDADAIl y a 3 ans
26Bonjour JOHN, des amis m'on offerts il y a quelques années le contenu d'une malle qu'il y avait dans la cave de leur vieille maison. Il m'en reste une robe merveilleuse bustier brodé à la main de perles et paillettes superbes ! Une mousseline de soie probablement d'origine très lointaine. Robe sur mesures, pour une crevette genre petit 34 et 1.55 m je crois... Un trésor... Voulez-vous qu'on se rencontre avec la robe ???? 06.35.40.85.69. Vous flasherez c'est sûr !
iSABELLE benquey

PS : J'ai seulement un pantalon de toi, mais quoi qu'il te soit arrivé, tu es un génie de la mode .....
RÉPONDRE
NellIl y a 2 ans
John Galliano est tous simplement un pur génie! Je suis étudiante en stylisme et quand j'ai commencer on nous avait montrer un défiler de John Galliano et je suis tout simplement tomber amoureuse de tout ce qu'il a fait. Depuis je repasse en boucle tous ses défilés,des pures chef d'oeuvre! Si seulement un jour je savais faire le tiers de ce qu'il fait je serai mais plus qu'heureuse! John Galliano si un jour vous lisez ses quelques mots sache que j'admire vraiment votre travail,il est juste plus que MAGNIFIQUE.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode