Des Maloles chez André !

Le problème de ce printemps est de trouver parmi la profusion de ballerines en tout genre celles qui nous séduiront et surtout celles qui feront la différence. Et à part devenir monomaniaque des petites souris de Marc Jacobs en gris, en rose et en plexi… je ne voyais pas d'issue. Jusqu'à ce que je tombe sur des Maloles, non pas chez Calesta ou au Bon marché, non, chez André !

Ah, quand les créateurs se mettent au niveau de la bourse à des fins de shopping, ça fait plaisir, mais ça vide néanmoins ladite bourse ! Car au lieu d'acheter un modèle, on en prend 3 et on reviendra pour shopper les autres dès que l'homme (le nôtre) à la carte gold aura le dos tourné !

Maloles

En effet, la mystérieuse créatrice espagnole Maloles a décidé que ce printemps, toutes auraient la chance de porter ses créations et s'est donc associé avec la maison André le temps d'un été.

De Maloles on connaît : ses propositions incroyables en terme de ballerines, sandales compensées et escarpins ludiques, son humour qui pointe au bout des orteils et sa passion du détail parfait. Trois mots pourraient résumer les collections de la jeune femme : Féminité, Désinvolture et Humour.

C'est après avoir passé quelque temps à parler des chaussures des autres chez Elle et Vogue que Mlle Maloles décide, en 2004, de créer sa première collection de chaussures. Dès 2005, la ballerine « Zoé », devient l'emblème de la marque et est en phase de devenir incontournable au sein de la sphère mode. Elle propose désormais une ligne enfant, toujours avec la p'tite touche fraîche et originale qui fait d'elle une créatrice unique et attachante.

Maloles

Mais ce qui nous amène aujourd'hui à parler d'elle, c'est que depuis la mi-mars, on peut trouver ses souliers à prix alléchant dans une grande enseigne de chausseur. 7 modèles qui ont tout de ceux de la griffe, sauf le prix, car le miracle est là : le savoir-faire et l'originalité de la créatrice à tout petit euros.

On y retrouve une alliance parfaite entre les tissus et les imprimés choisis, entre fonctionnalité et esthétique... Attention néanmoins, car quand on commence avec les Maloles, on ne s'arrête plus... La collection proposée par André n'est qu'une mise en bouche, qui en amènera plus d'une à se ruiner pour des Maloles pur jus...

Partager l'article
Par Lise Huret, le 27 mars 2007 dans Collections & Campagnes
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
1 commentaire
Tous les commentaires
drissIl y a 7 ans
je veux acheter des botte m j'arrive pas je voudrais recevoir comment j'achet merci
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode