Adieu Steven Robinson...

Il y a des hommes qui ne font pas de bruits, qui oeuvrent dans l'ombre et qui s'en vont discrètement… Steven Robinson faisait partie de ceux-là. Bras droit de John Galliano depuis le début, fidèle parmi les fidèles et directeur artistique des studios de Dior. Il est parti à 38 ans, le 4 avril, trop tôt…
Steven Robinson
C'est au début des années 80, le moment où le Tout-Londres se déchaîne dans les boîtes branchées de Soho, que John Galliano rencontre et recrute ceux qui formeront son clan. Entre autres : Stephen Jones et surtout Steven Robinson, qui devient très vite son premier assistant. Assistant stagiaire pour commencer, il décroche ensuite son diplôme à l'Epsom School of Art and Design, ce qui lui permet de s'ancrer définitivement aux côtés de Galliano.
Le jeune homme devient son meilleur ami et son bras droit et ne le lâchera jamais. Il part avec lui à la conquête de Paris, essuie les plâtres des débuts houleux du styliste, sans jamais reculer d'un pas. Il était animé par le même désir que Galliano, faire cohabiter excès et perfection. Il mettait au service du maître sa créativité et son professionnalisme.
Tout le studio Dior s'accorde à dire que c'était un homme exceptionnel, d'une discrétion rare, qui aimait ce qu'il faisait et qui n'avait pas besoin des projecteurs pour exister. « Steven va beaucoup nous manquer, mais son esprit et son enthousiasme resteront gravés à jamais dans nos mémoires », a déclaré le Président, Sidney Toledano.

Steven Robinson
John Galliano qui était en vacances au moment du décès, est rentré séance tenante à Paris. « Steven a été mon ancre, mon meilleur ami, quelqu'un dont je n'imaginais pas qu'il puisse un jour me quitter (...). Travailler avec lui a été l'aventure et le privilège de ma carrière. Il aura été et restera irremplaçable, et bien qu'il fuyait les projecteurs, il avait su véritablement fédérer, organiser, diriger et inspirer notre famille », a déclaré le styliste.
Espérons que la maison Dior se relèvera d'une telle perte. Elle déclare que Steven Robinson était le plus grand des talents méconnus du monde de la mode moderne et que sa créativité n'avait aucune limite… Son entourage professionnel se souvient qu'il était celui qui quotidiennement inspirait et électrifiait le studio par son enthousiasme débordant et sa curiosité insatiable…
Chapeau bas et minute de silence pour l'éminence grise de Dior…
Partager l'article
Par Lise Huret, le 10 avril 2007 dans Actu mode
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
3 commentaires
Tous les commentaires
floretteIl y a 9 ans
voilà j'ai été l'assistante de steven et de John pendant 3 ans.
Aujourd'hui je lis le décès de Steven Robinson et vraiment je peux vous dire que la moitié d'un couple s'éteint.
il etait travailleur et d'un talent genial, et en plus avec la rigueur et le serieux qu'il faut pour que cette collection sorte.Mais aussi très coquin, entre enfantin et bosseur; je l'ai vu a 6h30 du matin déjà là dans le studio et repartir le dernier le soir.Mais je l'ai vu aussi quitter son appartement à cause d'une souris.
Voilà je l'adorais meme si parfois....il m'a fait faire courir tout paris.
Voilà quand j'entends moloko ou freestyler je pense a toi Steven à nos fous rires et aux matins difficiles de jour de collection.
Mais avec John vous m'avez donné envie de continuer dans le monde de la couture et de continuer a rever.
A tres vite
RÉPONDRE
cocoIl y a 9 ans
on est de tout coeur avec toi, ta peine doit d'autant plus grande car tu le conaissais bien... Merci pour ce bel hommage.
RÉPONDRE
RebIl y a 9 ans
Je ne connaissais pas beaucoup steven. J'ai etais stagiaire chez Galliano pendant 3mois et je croisé steven souvent. Tres a l'ecoute et impliqué, il s'assuré tt le temps de savoir si tout se passe au mieux pour moi qui n'etais qu'une simple stagiaire de 20 ans...Un homme avec une generosité aussi présente est rare... Que votre ame repose avec les sages.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode