Erotokritos et Eros

La marque chypriote, qui nous fait mourir d'envie depuis plus d'une dizaine d'années vient de créer une ligne bis : Eros. Et là, on est touché en plein cœur, car c'est le même esprit que la ligne principale, entendez tout aussi joli, mais un peu moins cher… que demander de plus ?

Erotokritos, c'est le nom et le fruit du travail d'un jeune homme amoureux de la mode, né à Chypre, mais résidant à Paris. C'est une vision ultra moderne du vêtement et dans le même temps imprégné d'un « je ne sais quoi » de rock and roll passéiste...

Erotokritos

Avant de créer sa marque, le styliste Erotokritos Antoniadis se fait les armes chez Thierry Mugler et Martine Sitbon. Puis en 1994, il décide de voler de ses propres ailes et de donner corps à son propre nom : Erotokritos est née. Rapidement ses modèles plaisent, on y retrouve l'essence du chic parisien additionné d'une bonne dose de technicolor.

1996, ouverture de la première boutique à Paris. Une autre ouvrira par la suite dans le Marais. Le designer est quelqu'un de discret, il mène sa barque dans l'ombre de ses collections. En 2001, il cesse de faire défiler ses collections lors de la semaine de la mode parisienne. L'économie que cela génère lui permet de monter un atelier de confection à Chypre d'où sortent toutes ses créations, la ligne femme, la ligne homme crée en 2004 et maintenant la ligne Eros.

Il y passe plus de 4 mois dans l'année pour effectuer tout le travail de création et de mise au point des prototypes... Erotokritos ne communique que très peu (même si le designer a finalement accepté, en octobre dernier, d'ouvrir la semaine de la mode à Athènes). Erotokritos Antoniadis a réussi à se faire un nom et une clientèle grâce à ses produits et non grâce à une stratégie marketing. Ses créations ne ressemblent à aucune autre et sont plébiscitées par le monde de la mode.

À l'image de Sessun ou des Prairies de Paris, Erotokritos est l'une de ces marques qui grandissent sans faire de bruit et que le temps met en lumière. Erotokritos Antoniadis, après toutes ces années, dit avoir évolué, et déclare que sa ligne principale est aujourd'hui très femme. C'est pourquoi il a voulu dessiner et proposer à sa clientèle une collection plus jeune, plus proche de ses débuts, avec des coupes plus simples, plus directes et surtout plus accessibles... La gamme de prix est en moyenne inférieure de 30 % à la ligne principale...

Partager l'article
Par Lise Huret, le 21 avril 2007 dans Marques & Créateurs
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
4 commentaires
Tous les commentaires
VALERIEIl y a 8 ans
bonjour
voilà je suis à la recherche de personnes qui pourraient me guider
en ce qui concerne la nouvelle marque EROS bis
je suis très interressé par le produit et désireuse dans l'avenir d ouvrir une boutique avec cette ligne
avez vous des renseignements
merci d'avance
valérie
RÉPONDRE
léaIl y a 7 ans
J'ai découvert Erotokritos en m'installant à Paris. Depuis, je vais régulièrement dans sa boutique et j'y trouve toujours quelque chose à acheter. Sans parler de sa ligne bis, Eros, qui me permet (avec un plus petit budget) d'être toujours bien habillée.

Ce designer mériterait vraiment que l'on parle plus de lui !
RÉPONDRE
PaulineFashionBlogIl y a 7 ans
Erotokritos est aussi le maître des collections capsules : une ligne parfaite pour Monoprix au printemps dernier et une série de chaussures et accessoires pour André cette saison !
Pour celles dont le portefeuille est un peu limité !
RÉPONDRE
AntoneIl y a 6 ans
D'accord avec PaulineFashionBlog, moi je connais la marque surtout à travers l'association Erotokritos pour André, et Erotokritos pour Monoprix. A part ca, j'ai l'impression qu'elle se fait assez discrète.

Dommage, parce que les collections issues des collaborations sont pas mal !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode