Festival de Dinard 2007 : 3 lauréats issus d'Esmod

Le festival de Dinard vient de s'achever. 200 dossiers examinés, 10 finalistes. Les 3 premiers lauréats, grand prix créateur femme, grand prix créateur homme, prix de la mairie de Paris ainsi que le prix spécial dentelle et broderie, ont été remporté par des jeunes sortant de la fameuse école internationale Esmod…
Esmod
De quoi s'interroger, Esmod est-elle devenue une écurie des jeunes créateurs ? Ce qui est sûr c'est que le directeur d'Esmod Paris peut se réjouir et être fier de ses poulains ! C'est en 1861 que l'école voit le jour. Mr Lavigne, inventeur du fameux buste en bois et de la technique de coupe qui porte son nom, décide alors de former ceux qui le désirent au métier de modéliste.
Depuis l'école n'a cessé de se développer. En France on la retrouve à Lyon, Roubaix, Bordeaux, Rennes et bien sûr à Paris où sont centralisés tous les élèves de troisième année. Ils y choisissent une spécialité, prêt-à-porter femme, enfant ou homme, spécialité costume de scène, nouvelle couture, lingerie ou maille. En cursus double, c'est-à-dire stylisme et modélisme ou simple avec l'une des deux discipline.
Mais Esmod c'est aussi des écoles autour du monde, Allemagne, Japon, Norvège… Si Esmod est l'une des écoles de mode les plus connues en France, c'est qu'elle ne lésine pas sur les moyens de communication… Défilés très médiatisés qui tournent dans toutes les villes de France où elle est implantée, parrainages prestigieux comme celui de Jean Charles de Castelbajac en 2004…

Esmod
Chez Esmod on aime en mettre plein les yeux, d'ailleurs l'enseignement est beaucoup plus basé sur le développement du concept et de la patte de l'élève que sur les techniques de couture. Ce qui au final donne des créateurs riches d'idées et souvent de talent, mais qui ont du mal à sortir des produits irréprochables au niveau de la qualité.
Ce qui pose un léger problème pour ceux qui veulent se lancer en indépendant tout de suite après leur diplôme. Mais heureusement, il y a les fameux stages qui permettent d'acquérir une certaine expérience, ce qui ne signifie pas d'avoir l'assurance de trouver un travail à la fin... mais ça c'est une autre histoire…
Trois des lauréats du festival de Dinard sont donc issus d'Esmod, et en plus avec des collections intéressantes.
Le grand prix créateur a été remporté par Jae Hwan Lee, qui a ébloui le jury par son approche très sensuelle de la mode féminine. Toutes ses créations mettent en valeur le corps de la femme. Avant de parler de matières ou de couleurs, c'est la perfection de la coupe qui frappe le plus, perfection qui dessine une silhouette langoureuse, élégante et raffinée. Tout cela dans un esprit très parisien des années 20…
Esmod
Le grand prix créateur homme, c'est Fabien Rambert qui l'emporte. Avec un concept d'élégance masculine faite de dandysme et de modernité, de romantisme et de virilité. Fabien Rambert c'est un peu le tailleur du 21e siècle, qui mélange les codes, sans oublier le confort du vêtement. Pour lui, l'homme est un être sophistiqué évoluant dans le milieu urbain.
Quant à Véronique Aubrun, elle décroche deux prix : celui de la mairie de Paris et celui de la dentelle et de la broderie. Un beau doublé pour la jeune femme de 24 ans, qui après un Deug d'anglais intègre Esmod Paris et en troisième année la section nouvelle couture. Sa collection est une réflexion textile sur le perçu et le réel, sur le fini et l'interrompu… Elle recrée certains de ses tissus et se dévoile dans des jeux de matières qui allient flou et structuré… tout un concept !
On leur souhaite longue vie et de vite trouver un sponsor ou un poste intéressant !
Partager l'article
Par Lise Huret, le 14 mai 2007 dans Actu mode
Vous aimerez également
Festivals de musique, le dress code
Il y a 2 ans - 8
EN SAVOIR PLUS
Looks de festivals
Il y a 6 ans - 10
EN SAVOIR PLUS
Emma Watson en mode festival
Il y a 6 ans - 12
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
3 commentaires
Tous les commentaires
ColsenjIl y a 9 ans
Effectivement ESMOD est une bonne école. Cependant ce qui est dit: "Chez Esmod on aime en mettre plein les yeux, d?ailleurs l?enseignement est beaucoup plus basé sur le développement du concept et de la patte de l?élève que sur les techniques de couture. Ce qui au final donne des créateurs riches d?idées et souvent de talent, mais qui ont du mal à sortir des produits irréprochables au niveau de la qualité."

est peut-être valable pour ESMOD Paris, mais pas dans mon école: ESMOD Rennes. Nous avons un prof de modélisme exeptionnel qui nous pousse à faire des vêtements irréprochable, nous nous devons d'être minutieux quand nous faisons quelque chose, comme en ce moment, où nous préparons l'exam de fin d'année... Quant à notre prof de style, elle ne veux pas de ce qui en met plein les yeux...bref.

Par ailleurs je voudrai pousser un coup de gueule contre Paris (ESMOD bien sûr), qui nous oublie! Nous sommes une 50aine d'élèves dans cette école, certains n'ont qu'une machine à coudre pour 2 dans une même classe (25 élèves par classe), et des machines qui ont aux bas mots 20 ans...et des machines de piètre qualité, comment faire pour avoir un travail irréprochable alors??! Et pour les ordinateurs?! 4 ordis opérationnels, imaginez quand ceux qui font du style en ont besoin, et ceux qui font de la M.A.O. en ont également besoin! C'est scandaleux, du coup nous en sommes arrivé à envoyer des lettres, auxquelles on nous répond mielleusement pour ne pas perdre 8 000? ! (que cette année nous devons payer en 3 mois consécutifs, ce qui cela également est quelque chose d'immonde, quand on a pas beaucoup d'argent comment on fait?)


Et pour finir je fait un clin d'oeil à ces jeunes créateurs tous autant qu'ils sont pour leur travail exeptionnel et leurs sympathie (et oui j'étais avec eux comme assistante technique ;) ). Bonnes continuation à tous...peut-être qu'un jour je serais à cette même place. bye
RÉPONDRE
cocoIl y a 9 ans
ah la direction d'Esmod...Toute une histoire! Moi j 'étais à Esmod Roubaix et effectivement pour obtenir quoique ce soit du siège il fallait pleurer , peu d' ordi, classe surchargée, en première année on eu un prof de style qui s'est avéré être incompétent...à 2 mois des exams on avait plus personne...dur dur quand tu vois le prix des études!
En ce qui concerne ton prof de modélisme, c'est tt a son honneur de mettre la rigeur en avant. C'est avec des profs super compétents que l'école arrivera peut etre à sortir des élévèves aptes au marché du travail!
Dans tt les cas bonne chance pour ta présentation de fin d'année!
RÉPONDRE
EloïseIl y a 9 ans
J'aimerais devebir styliste et je voudrais savoir si vous connaissez des plus ou moins grand couturiers qui sont passés par ESMOD.
Merci
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode