Au revoir Isabella Blow

« Prêtresse de la mode », grande dame excentrique et visionnaire, critique de mode redoutée, égérie de Philip Treacy… Autant de façon d'évoquer Isabella Blow, rédactrice au Tatler… Elle nous a quitté le 6 mai, terrassée par un cancer, en laissant un grand vide dans le coeur des stylistes londoniens.
Isabella Blow
Des chapeaux toujours plus excentriques, une allure inclassable, un regard perçant, elle avait sa place réservée au premier rang de tous les défilés… Isabella Blow, c'est la femme qui a su découvrir les talents d'aujourd'hui avant tout le monde, une sorte de mécène spirituel de la mode.
C'est elle qui, subjuguée par le talent du jeune Alexander McQueen, acheta toute sa collection lorsqu'il sortit de la Saint Martin School… C'est elle qui découvrit Stella Tennant et qui la propulsa sur les couvertures de magazines… C'est également elle qui, friande de nouveaux talents, savait en plus les faire se rencontrer.
C'est ainsi qu on assiste à de merveilleuses séries photos avec David LaChapelle derrière l'objectif, Stella et Isabella devant et McQueen au stylisme… Originaire de la bonne société anglaise, Isabella Blow n'a pas peur de briser les tabous et surtout de faire confiance aux jeunes créateurs, de qui elle ne cessera de promouvoir le travail.
Amoureuse de l'avant garde, de l'esprit punk, elle était adulée par tous les acteurs de la sphère mode, adulée, mais surtout respectée… Elle était la pythie underground de la scène londonienne, une sorte d'Anna Wintour plus trash, plus déjantée. Anna Wintour chez qui elle avait fait ses débuts et appris les règles du métier au Vogue Us.
Isabella Blow
C'est néanmoins en Angleterre qu'elle poursuit sa route, épouse un spécialiste d'art contemporain, Detmar Blow, et devient rédactrice au Tatler. C'est de ce poste qu'elle officiera et qu'elle se fera connaître pour son goût sûr et très personnel. C'est en 1989 que né le couple mythique (au plan artistique) : « Philip Treacy et Mme Blow ».
Ils se rencontrent sur un shooting, où le jeune homme est encore étudiant au Royal College of Art. C'est le début de leur longue collaboration… Une fois son diplôme obtenu, il s'installe chez elle. Isabella Blow, persuadée que Philip est un génie, lui installe un atelier dans son appartement.

Isabella Blow
Et lui donne comme seule consigne de créer sans relâche et d'aller toujours plus loin. En très peu de temps Philip Treacy devient le chapelier dont tout le monde parle. Isabella est sa muse et son égérie, elle devient indissociable des créations de Treacy et arborera jusqu'à la fin ses chapeaux les plus fous…
À 48 ans, Isabella Blow s'est éteinte, vaincue par un cancer foudroyant. Laissant orphelins tous ces grands de la mode qui lui devaient leur succès. C'est une grande dame qui nous quitte. Au revoir, donc, Mrs Blow, mais non adieu, car votre silhouette et tout ce qu'elle signifiait restera longtemps gravée dans nos esprits…
Partager l'article
Par Lise Huret, le 15 mai 2007 dans Actu mode
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
2 commentaires
Tous les commentaires
AnnabelleIl y a 9 ans
merci pour cette article vraiment intéressant, j'en lis quelques uns depuis deux jours pas top du tout. je ne savais pas qu'elle avait un cancer.
RÉPONDRE
famousnekoIl y a 5 ans
Je croyais qu'elle s'était suicidé en buvant du désherbant.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode