Chloë Sevigny

Actuellement au Festival de Cannes pour la présentation du film « Zodiac », Chloë Sevigny se distingue encore et toujours par son allure inclassable et sa personnalité insaisissable... Parfois superbe, d'autres fois complètement underground, Chloë Sevigny est une figure à part du monde de la mode. Certains la considèrent comme une icône de mode... Mais ce mot veut-il encore dire quelque chose lorsqu'il est appliqué à des personnes aussi différentes que Nicole Richie, Kate Moss, Milla Jovovitch ou Chloë Sevigny ?
Chloë Sevigny

Car si Chloë Sevigny est une icône de mode, ce n'est pas dans le sens où on l'entend généralement, car elle ne lance aucune mode ou très rarement (on se souvient des Wayfarer blanches) et les suit encore moins ! On ne voit jamais la jeune femme avec le dernier Marc Jacobs, ou cloner les multiples starlettes du moment. Si on guette les looks de l'actrice, c'est bien parce qu'ils sont ultras personnels et que personne ne lui dicte ses tenues du jour.

Elle surprend par des associations décalées, par son apparente désinvolture et par sa totale liberté vis à vis des diktats de la mode. Elle porte les créations des stylistes qu'elle admire et respecte, elle aime les belles choses, mais aussi les pièces improbables qui mystérieusement, une fois sur elle, prennent une toute autre allure. Chloë Sevigny est réellement à part, new-yorkaise jusqu'au bout des ongles, mais à dix mille lieues du glamour américain.

Actrice, mais libre vie à vis des pseudos règles que s'imposent ses collègues : brushing obligatoire, maigreur conseillée et sourire ultra bright. Elle a choisi d'être elle-même, une jeune femme issue du très conservateur Connecticut, qui dès son adolescence a recherché éperdument la liberté dans des virées new-yorkaises hebdomadaires... Elle y fréquente le milieu skate-rave-rock et s'installe définitivement à New York à 18 ans.

Chloë Sevigny

C'est là que sa vie professionnelle commence et c'est sa passion pour la mode qui lui permet de trouver un job. Elle devient assistante-styliste pour Sassy Magazine. C'est d'ailleurs en préparant un shooting qu'elle rencontre la styliste qui s'occupe du groupe de rock « Sonic Youth », cette dernière tombe sous le charme acide de Chloë Sevigny et la fait apparaître dans un clip du groupe.

Dès lors, la jeune femme enchaîne les apparitions dans les clips, pose pour quelques magazines et arrondit ses fins de mois en étant vendeuse dans une boutique de vêtements. C'est au détour d'un casting que Chloë Sevigny va croiser le rôle de sa vie, celui qui lui fera accéder au statut de star. C'est en effet son interprétation dans "Kids" qui la révèle aux yeux du grand public.

Le talent de la jeune femme ne tarde pas à se voir confirmé par deux nominations, une au Golden Globe et une aux Oscars pour son rôle dans "Boys don't cry". Une ascension rapide bien plus basée sur la capacité de l'actrice à s'investir totalement dans ses personnages que sur une peopolisation glamour éphémère... Chloë Sevigny a beau paraître un peu ailleurs, toujours décalée, cela ne l'empêche pas d'être très exigeante dans le choix des films dans lesquels elle tourne.

Chloë Sevigny & Proenza Schouler

Elle travaille avec les réalisateurs les plus pointus du cinéma international, qu'elle séduit par son aura à la fois candide et sensuelle. Assayas (Demonlover), Lars Von Trier (Dogville) ou encore Vincent Gallo (Brown Bunny) l'ont associé à leurs films avec un plaisir évident. Films d'auteurs, peu accessibles ou sulfureux... Chloë Sevigny se sent à l'aise dans ce genre d'univers.

En 2005, Woody Allen décide de la faire jouer dans "Mélinda et Mélinda". Il est d'ailleurs étonnant que cette rencontre entre le cinéaste le plus farfelu de New York et l'actrice la plus atypique du moment n'est pas eut lieu plus tôt ! Aussi sélective et exigeante qu'elle soit, Chloë Sevigny ne refuse pas un brin de détente dans des productions un peu moins torturées ou alambiquées...

C'est pourquoi on la retrouve sur les marches de Cannes en 2007 pour Zodiac de Fincher, où elle interprète un petit rôle. Alors actrice intello, égérie ou figure de la mode ? La jeune femme, elle-même, semble ne pas se soucier de cela, rien ne semble calculé et pour une fois on y croit. En 2006, à un journaliste qui lui demande comment elle a accédé à son statut d'icône de mode et du cinéma underground, elle répond : « À vrai dire, je ne sais pas. J'ai en fait beaucoup d'amis qui travaillent dans différents magazines et ils m'ont célébré avant tout comme amie. Puis une chose en entraînant une autre... »

Chloë Sevigny

À l'entendre, sa réussite est donc un peu due au hasard. Cependant, en réfléchissant bien, le hasard n'a pas grand-chose à voir avec son succès : lorsque l'on scrute la sphère mode, on ne trouve pas une telle jeune femme autant détachée du regard des autres et complètement en accord avec elle-même, au point parfois de choquer par des choix pour le moins insolites en matière de style.

Mais même cela on ne s'en offusque presque plus, car on ne juge pas quelqu'un qui semble tellement raccord avec soi-même. Chloë se moque de porter une toilette verte et cartonnée Balenciaga au bal du Metropolitan Museum of Art. Elle l'aime, elle, et qu'importe le reste ! Ce qui ne l'empêche pas de porter une délicieuse robe YSL au dernier Festival de Cannes et de jouer la simplicité minimaliste pour la montée des marches 2007...

Farouchement imprévisible, elle en devient rafraîchissante dans un système botoxé et joué d'avance. Alors Icône de mode ? Oui, et bien plus que toutes celles à qui l'on attribue cette étiquette...

Partager l'article
Par Lise Huret, le 18 mai 2007 dans Mannequins & Icônes
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
12 commentaires
Tous les commentaires
PIPELETTEIl y a 9 ans
merci de m'avoir éclairé sur miss chloé! c'est très intéressant, je la vois sous un autre oeil maintenant...
RÉPONDRE
olivIl y a 9 ans
moi je l adore et l admire. je la trouve parfaitement habillée, j ai encore en tete sa tenue prada orange de cet été.
RÉPONDRE
JulieIl y a 8 ans
C'est une véritable icône de mode, de par son audace et son sens du goût, je trouve qu'elle surpasse de loin toutes les Ashley Olsen ou Nicole Richie et j'en passe...
Très bon article au passage.
RÉPONDRE
MaelleIl y a 8 ans
S'il te plait ne compare jamais les Olsen et Sevgny, les premières sont des portants pour labels, les reines de l'overdose des marques voire cobayes, alors que Chloé est une vraie icône de mode dans l'ordre de kate. Elle mixe, ose, pose et ça tient! Elle a trop la fibre, cette fille.
RÉPONDRE
loloIl y a 8 ans
Mais qu'esce qu'elle fait comme métier ? le seul truc que j'ai vu d'elle c'est une sex tape !
RÉPONDRE
godsavethequeenIl y a 8 ans
chloe est certainement la star a qui on doit le retour des wayfarers!hier je lisais un num du magazine voici qui revient a 2005 et il y avait la photo d'en haut avec le sac vuitton,la robe rouge et les wayfarers.
RÉPONDRE
CécileIl y a 8 ans
Merci à Chloé pour les Wayfarer!!^^
RÉPONDRE
cassieIl y a 8 ans
et encore, il faut la voir pour la campagne Chloé, à l'affiche: envoutante, elle éclipse de loin (selon moi) les autres nanas de cette campagne, par sa beauté. ce n'est pas un canon ( elle n'a pas le fameux profil grec), mais elle a une fraicheur et une sensualité vraiment trs attrayantes...
RÉPONDRE
in love of sevignyIl y a 7 ans
Aucun rapport ac Kate Moss, Chloe n'est pas une icone de moçde elle ne sert pas de publicité ambulante elle s'habille pour elle c'est infiniment plus respectable que Kate Moss cette mannequin a moitié has been qui ne ressemble plus à rien !!
RÉPONDRE
abrimeIl y a 7 ans
Hé, j'ai vu Chloé Sevigny, je ne sais plus si c'est dans une des news que t'avais posté ou sur Youtube, mais elle jouait dans un clip d'un chanteur dont je ne sais plus le nom, et pour une fois je l'ai trouvé naturel et attendrissante. Elle faisait du skate dans des fringues normales et n'avais pas sa dégaine un peu caricaturale de fille arty monomaniaque des fringues vintage.

C'est drôle comme on peut se faire une fausse image des gens lorsque ceux ci ne montrent systématiquement le même côté de leur personnalité...
RÉPONDRE
HirsuteIl y a 6 ans
J'ai découvert Chloé Sevigny avec le film Brown Bunny de Vincent Gallo, drôle de manière de découvrir une actrice non ??

Mais bon, même si j'ai trouvé le film vraiment très bof (pour ne pas dire nuuul), je n'ai pas laché l'affaire, et j'ai pris le prochain film sur la filmographie de Chloe Sevigny, et j'ai A.D.O.R.E !

Comme quoi, il ne faut jamais dire jamais -_-
RÉPONDRE
mimiIl y a 5 ans
Je viens de voir la collection qu'elle a fait pour Opening cermony et je trouve que ce n'est pas super. C'est beaucoup trop excentrique. Je me demande bien quel genre de fille peut porter les fringues qu'imagine Chloé Sevigny sans avoir l'air d'un clown...
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode