Le monde de la mode bouge : illusion ou réelle prise de conscience ?

Cette semaine on assiste à deux faits marquants : Londres crée une commission pour étudier les problèmes liés à la maigreur de certains mannequins et l'agence Elite recrute des jeunes filles en banlieues… Deux initiatives qui a priori semblent aller dans le bon sens. En fait, il s'agit de dédiaboliser la sphère mode qu'on accuse de tous les maux de la terre, celui de la discrimination et de l'encouragement à l'anorexie.
Le monde de la mode
Pour la commission anglaise, il s'agit de faire un point sur le sujet « anorexie » et de donner aux agences de mannequins des règles à respecter. Une sorte de guide de bonne conduite du parfait modèle non anorexique. Denise Kingsmill, qui dirige la commission a préalablement obtenu le soutien de tous les acteurs de la scène mode british : créateurs, agences et distributeurs…
C'est là qu'on s'interroge : est-ce que tout ce petit monde est de bonne foi ou existe-t-il des accords tacites entre les deux parties ? Va-t-on assister à un remaniement draconien version Madrid ou à une campagne de sensibilisation soft à la française ayant pour but principal de calmer les esprits ? Attendons septembre pour être fixé, car c'est à cette date que la commission d'enquête rendra son rapport.
En ce qui concerne l'agence Elite… quand on lit l'info, on saute de joie : enfin un peu de changement et d'ouverture d'esprit. Elite organise un casting hors de ses murs et hors des concours internationaux. Son but : découvrir des « beautés différentes ». Chouette, chacune à sa chance alors… Adieu le monopole des traditionnels traits de poupées, cheveux clairs et hanches saillantes.
Le monde de la mode
Gaultier ne sera plus le seul à faire confiance à la diversité ! L'illusion perdure à l'entrée des Galeries Lafayette de Belle Épine dans le Val de Marne. Plus d'une centaine de jeunes voir très jeunes filles se pressent. Et là on se dit qu'en effet la beauté n'a pas qu'un visage… Quel foisonnement ! Des blacks, des Asiatiques, des plantureuses et des lianes et pour la plupart belles comme des coeurs.
Sûr qu'Elite va trouver son bonheur et que les magazines vont se peupler de visages atypiques et fascinants… Allez encore quelques heures de flash, de poses et de poudre pour que le verdict tombe. Des beautés différentes, vous avez dit ?

Le monde de la mode
Les pré-sélectionnées sont telles qu'on aurait pu le prédire, si on n'avait pas cru aux beaux sentiments marketing de l'agence : blondes ou châtains, blanches et parfois métisses, très peu de physiques non européens…
Et pourtant il y avait des filles magnifiques originaires du Mali ou de Corée… Même si on se force à ne pas tirer des conclusions trop hâtives, on ne peut s'empêcher de penser que tout cela ressemble plus à des stratégies de communication plutôt qu'à un véritable changement de cap…
Partager l'article
Par Lise Huret, le 25 mai 2007 dans Analyses
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
2 commentaires
Tous les commentaires
AmIl y a 9 ans
Ce que je trouve dommage, c'est que le milieu de la mode à été fondé en quelque sorte pour provoquer la société et exposé une certaine liberté qu'on retrouve nulle part ailleurs ce qui est bien à l'idée de départ. Par la suite, le mouvement à déraper à la fin des années 90 en nous nous montrant des modèles de plus en plus décharnées et Kate Moss a tant fait parler de sa maigreur. Certe, il y a des filles plus sveltes que d'autres, mais des milliers comme aujourd'hui j'en suis pas certaine... Malheuresement, le monde de la mode ne changera pas de si tôt, car ce merveilleux monde reste à n'être qu'une utopie pour plusieurs.
RÉPONDRE
AntoineIl y a 9 ans
En ce qui concerne les problèmes d'anorexie, c'est sur qu'on ne peut pas tout imputer au milieu de la mode mais on peut déplorer( particulièrement en France) une ahurissante légèreté, un refus insidieux de voir certaines réalité en face, une forme de coupable désinvolture :Toujours le poids de la Tyrannie des apparences . . .

Au sujet de la Représentativité des "minorités visibles"(désolé pour la lourdeur du terme), la France est face à ses contradictions, entre Universalisme proclamé et Pesanteurs de fait . . .OUI, et un constat d'autant plus accablant que le champ des Possibles semble plus ouvert que jamais en matière de Beauté . . .
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode