Véronique Leroy

"Créer des vêtements n'est pas excitant. Ce qui est excitant c'est d'être capable de leur donner une âme"
Véronique Leroy

Les créations de Véronique Leroy sont purement et simplement sexy. Née en 1965 à Liège en Belgique, Véronique Leroy débarque à Paris en 1984. Elle passe trois ans au Studio Berçot puis devient assistante styliste de Didier Renard, d'Azzedine Alaïa puis de Martine Sitbon. Elle lance sa propre griffe en 1991 et, dès le départ, cherche à accentuer les formes féminines.

Ses créations jouent souvent sur les proportions du corps de la femme : Véronique Leroy n'a pas peur de juxtaposer vêtements aux coupes sévères et pièces plus volumineuses, un mélange dans lequel elle excelle avec un certain panache. Ses coupes flattent le corps, mais pas nécessairement en soulignant ses formes comme on pourrait s'y attendre de la part d'une créatrice formée chez Alaïa.

Véronique Leroy

Sa vision du sexy opère à un niveau plus conceptuel et plus abouti intellectuellement, mais toujours avec une touche d'indépendance rebelle. Véronique Leroy est surtout connue pour ses maillots de bain graphiques, qui remportent un énorme succès. Depuis de nombreuses années, elle collabore avec l'équipe de photographes formée par Inez van Lamsweerde et Vinoodh Matadin, dont le style a contribué à former l'image de sa griffe.

Véronique Leroy a reçu de nombreuses distinctions tout au long de sa carrière, notamment la Canette d'Or, le prix Courtelle et trois fois le prix de « Futur Grand Créateur » décerné par les Vénus de la Mode. Bien qu'elle soit techniquement une créatrice belge, Véronique Leroy a toujours travaillé à Paris, préférant évoluer indépendamment de tout mouvement : la preuve que cette forte tête a su garder intact son individualisme si particulier.

Véronique Leroy

Véronique Leroy a ouvert sa première boutique en octobre 2005 à Paris. Elle a notamment été aussi styliste consultante pour la Maison Léonard, notamment pour les saisons été 2000, hiver 2000-2001. Depuis 2004, elle est responsable, des collections féminines au cœur de la prestigieuse maison. Pour sa dernière collection, la reine de la maille met le jersey de laine à la base de tout.

Il sert un vestiaire dépouillé aux lignes simples faites de pièces douillettes et confortables : tailleurs en laine, manteaux au col châle, sarouels satinés, longues robes comme taillées dans un manteau, total look en maille composé de collants, large culotte et veste courte. Mais les associations sont parfois improbables, désordonnées. C'est ça Véronique Leroy, l'oscillation permanente entre le génie et la surcharge...

Partager l'article
Par Lise Huret, le 25 mai 2007 dans Marques & Créateurs
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
5 commentaires
Tous les commentaires
Mlle EIl y a 9 ans
Ouais, non là sur ce coup là je ne te suis pas. Ca ne me plait pas plus que ça...
RÉPONDRE
MarieIl y a 9 ans
Je pense que cette créatrice fait des super trucs, j aime bien l'idée des bracelets XXL, mais qu'elle peut aussi faire des choses affreuses.... Ca doit être pour ca qu on en attend pas trop parler, mais j avais repéré ds le glamour ou le cosmo' du mois de Mai, je sais plus, une robe d'elle dans le shooting robe, que je trouvais pas mal du tout...
RÉPONDRE
LucilleIl y a 7 ans
Discrète et efficace, telle semble être cette créatrice qui, au travers de ses collections, propose un vestiaire idéal pour la business woman avide de confort et de naturel. J'aime le style qui se dégage des coupes modernes de ses pantalons, ainsi que l'efficacité de ses accessoires.

J'espère simplement la voir un peu plus distribuée en province, car pour l'instant je ne la trouve que sur Paris !
RÉPONDRE
EliseIl y a 7 ans
Plus que ses fringues, c'est la dégaine de Veronique Leroy elle-même qui m'inspire. Je l'ai vu plusieurs fois dans les magazines et je l'ai croisé une fois à Paris : ses longs cheveux bruns, sa silhouette de brindille et son style masculin féminin m'a vraiment donné envie de lui ressembler. C'est dommage que dans ses créations je ne retrouve pas ce côté androgyne qui me plait à fond chez elle...
RÉPONDRE
ConstantineIl y a 6 ans
Je ne connaissais pas Véronique Leroy mais je dois dire que je ne suis pas charmée. A part la nana en combinaison microscopique, tout cela est assez fade, non ?
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode