Natalia Brilli

Quand sautoirs, bracelets et sacs riment avec poésie et mémoires d'outre-tombe, il est difficile de passer à côté. Natalia Brilli est La créatrice qui monte. De Tokyo à New York en passant par Londres, son univers atypique peuplé de chimères a su séduire plus d'une rédactrice de mode.
Natalia Brilli

Les créateurs mi-artistes mi-designers sont souvent des personnes qui ne sont pas directement liées à la mode. Ils y viennent ensuite, mais sont tout d'abord attirés par une autre forme d'art plus floue, moins connectée avec la réalité. C'est le cas de Natalia Brilli, créatrice belge de 37 ans qui s'est tout d'abord passionnée pour le théâtre et la scénographie.

Cependant, consciemment ou inconsciemment, son travail a de plus en plus flirté avec la mode. En tant que scénographe (pendant 5 ans au théâtre national de Belgique), elle associe à son travail de mise en scène de nombreux créateurs, tant pour les décors que pour les costumes.

C'est à leur contact que la jeune femme découvre que son sens créatif demande à s'exprimer autrement que par le visuel éphémère des représentations. Elle reprend donc les études et intègre le temps d'une année le cycle international de création de mode à l'Institut Français de la Mode. Dès sa sortie, elle trouve une place en tant que styliste accessoires chez Rochas.

En parallèle, elle crée sa propre ligne, le talent de la jeune femme ne passe pas inaperçu et Barney's et Maria Luisa lui passent commande. Il est rare de trouver un travail d'une telle ambivalence où s'entrecroisent avec subtilité les références littéraires quasi philosophiques et l'éloge de la coquetterie.

Natalia Brilli

C'est cela qui fait la force de Natalia Brilli : une grande érudition distillée avec élégance et intelligence au fil de ses créations. On pense à Samuel Beckett et aux vanités lorsqu'on contemple ses sacs « têtes de morts », qui sont loin d'être une énième édition du genre. On retrouve Proust et l'évocation de la fuite du temps dans ces petites horloges montées en sautoirs...

Elle puise son inspiration dans les divagations de Dario Argento et dans les cabinets de curiosités. Elle sait imprimer une touche douce amère, jamais vraiment gratuite à toutes les pièces qui sortent de ses mains expertes.

Natalia Brilli

La délicatesse et la perfection de ses créations les apparentent parfois plus à des sculptures miniatures plutôt qu'à des bijoux. C'est toujours en maniant avec grâce l'art de la citation qu'elle réinterprète colliers de perles et sautoirs en les gainant de cuir d'agneau.

C'est cette technique, qui est la première à s'intégrer réellement au monde l'accessoire, qui va faire la différence. Son univers acide teinté de rock, de féminité et d'élégance baroque, lui vaut le prix de l'ANDAM et une généreuse bourse qui lui a permis de développer sa collection actuelle toute de cuir vêtue.

Partager l'article
Par Lise Huret, le 13 juin 2007 dans Marques & Créateurs
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
4 commentaires
Tous les commentaires
liliIl y a 7 ans
vrement un tres grand bravo au createur ils font vrement des creation geniaux
RÉPONDRE
SissorIl y a 7 ans
Alors que Dior vient de sortir une ligne de bijoux ultra dark chic, je trouve que les bijoux de Natalia Brilli ont actuellement toutes les raisons de revenir sur le devant de la scène. Authentiques et légèrement gothiques, ces derniers ont le charme d'une collection intimiste créateur qui donne envie d'être achetée, sachant que nous ne serons pas des milliers à la porter.
RÉPONDRE
KarenIl y a 7 ans
C'est rare de voir des bijoux aussi bruts. Ca change de la joaillerie bling bling. C'est quand même bien plus interessant de travailler le cuir et de lui trouver de nouvelles fonctions que d'assembler deux rubis ensemble...
RÉPONDRE
gigiIl y a 6 ans
La Nolex de la créatrice belge Natalia Brilli est un bijou trop beau. C'est vachement sympa de prendre à contre sens la mode rolex...
En plus vu que ca a fait pas mal de buzz, ca permet à beauoucp plu sde gens de connaitre l'univers de Natalia Brilli. c'est en effet une créatrice dont on ne parle pas-assez alors que ses bijoux sont canons. J'adore ceux en cuir et ceux qui font références aux vanités du XVIIe siècle.
On peut acheter les bijoux de Natalia Brilli chez Maria Luisa, Hoses et 58 M.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode