Phillip Lim

Son nom bruisse sur les lèvres de toute la sphère mode. Depuis 3 ans, ce jeune prodige new-yorkais crée l'événement où qu'il passe. À mi-chemin entre Marc Jacobs et Karl Lagerfeld, son style distille désinvolture chic et néo-urbanisme : un concentré de perfection romantique.
Phillip Lim

Automne-Hiver 2005 : une toute nouvelle griffe 3.1 Phillip Lim défile durant la semaine new-yorkaise de la mode. Le jeune créateur, alors inconnu du grand public, évite avec succès les écueils communs aux premières collections qui se veulent souvent trop conceptuelles. Ses créations échappent à la surcharge en faveur d'une ligne ciselée, réfléchie et attentive à trouver le détail juste.

Ses robes flottent autour des corps, à la fois naïves et terriblement contemporaines... Tous s'accordent à dire que cette première collection est inattendue, surprenante, mais follement pertinente, comme si Phillip Lim avait retranscrit à la perfection l'air du temps. Le travail du styliste ne ressemble pas aux esquisses balbutiantes des débuts de certains de ces collègues.

Chez Lim, tout est finement abouti avec une fraîcheur et une maturité rarement perçue auparavant. En moins de deux ans, le succès est planétaire. Il reçoit le CFDA Swarovski, qui récompense son travail pour la section femme de 3.1 Phillip Lim. Son téléphone n'arrête pas de sonner, sa boîte mail est surchargée, tous les acheteurs influents veulent du Phillip Lim dans leurs boutiques.

Il est invité d'office à tout ce qui se fait de mieux dans le milieu hype New-Yorkais, ce qui lui permet de constater que ses toilettes séduisent de plus en plus de beautiful people. De Hilary Swank à Kate Hudson en passant par Posh, toutes arborent fièrement les looks uniques de la nouvelle coqueluche de la mode.

Phillip Lim

Mai dernier, le styliste collabore avec Uniqlo, le H&M version Japon (qui s'exporte un peu partout dans le mode sauf en France, pourquooooooi ?) et y propose une mini collection : scènes d'émeutes, les étalages sont dévalisés en moins de temps qu'il en faut pour slalomer entre les rayons et parvenir jusqu'à la caisse.

Phillip Lim y gagne une horde de groupies qui guettent désormais avec avidité la moindre création du designer. Vendu dans plus de 250 boutiques à travers le monde, il a fallut attendre le 18 juillet pour que s'ouvre au 115 Mercer Street en plein cœur de Soho, le premier lieu dédié entièrement à 3.1 Phillip Lim : une aile consacrée à l'homme, l'autre à la femme et le centre aux accessoires.

Phillip Lim

Certaines des pièces présentées dans la boutique sont déjà sur liste d'attente. Les choses vont à une vitesse folle pour Phillip Lim... Alors qu'il déclare être inspiré par l'imperfection, sa carrière ressemble à un parcours sans faute : un séjour rapide au sein de la griffe "Developpement", mais très vite il décide de voler de ses propres ailes. Et en rien de temps son talent trouve un écho en chacun des acteurs de la mode.

Phillip Lim est présent sur tous les tableaux, sa créativité n'a pas de limite : design, grande distribution, collection prêt-à-porter, il s'attelle à toutes ces tâches avec brio. Dernièrement c'est Birkenstock qui lui a demandé de dessiner une collection de chaussures pour la ligne Tatami. Le créateur se dit ravi et honoré d'avoir été choisi pour réinterpréter le style Birkenstock.

Phillip Lim

Il désire jouer avec les codes de la marque, à la fois délicieusement vieux jeu et foncièrement hippie chic, qui lui rappellent son adolescence. La collection qu'il a créée pour l'été 2008 chaussera les pieds de ses mannequins sur son prochain show. Phillip Lim est en passe de détrôner ceux qui jusqu'alors semblaient détenir le monopole de la grâce esthétique sur la scène new-yorkaise... Marc Jacobs aurait-il du souci à se faire ?

En tout cas, show après show, Lim ne fait que confirmer les premières impressions qu'il avait suscité en 2005 : folie qu'il distille avec intelligence au creux des vêtements, imperfection qui devient élégance, évidence du new tailoring et un certain romantisme urbain... Phillip Lim a tout bon. Serait-il le nouveau Pygmalion de la mode ? Seul l'avenir nous le dira...

Partager l'article
Par Lise Huret, le 19 juillet 2007 dans Marques & Créateurs
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
8 commentaires
Tous les commentaires
Mlle EIl y a 9 ans
J'aime pas tout mais il y a quelques petites choses mignonnes...
RÉPONDRE
InèsIl y a 8 ans
J'aime l'originalité des formes et matières, très chic.
RÉPONDRE
NooriIl y a 7 ans
J'ai l'impression que ce designer monte de plus en plus. En effet, cet été j'ai déjà vu nombre de starlettes porter ses créations citadines chics. Je trouve ca vraiment sympa que Phillip Lim soit enfin mis en lumière, car je le trouve beaucoup plus talentueux qu'Alexander Wang. Je trouve son style plus élaboré, plus pointu et plus intellectuel que celui de ce dernier...
RÉPONDRE
tinyIl y a 7 ans
Vous avez vu que Michelle Obama porte ce créateur ? Ca lui a fait une de c'est pub ! Ici, à NY on ne parle plus que de lui. Tout le monde veut savoir ce qu'il fait, ce qu'il va faire, et comment sera sa prochaine collection.
Pourtant ce qu'il fait c'est sympa mais pas vraiment sensationnel.
RÉPONDRE
rhiannaIl y a 6 ans
Je me demande où on peut trouver du philip lim 3.1 à Paris. Je trouve ce mec génial, bien plus que Alexander Wang mais j'ai du mal à mettre la main sur ses collections. en plus de ses fringues qui sont trop belles, j'ai adoré la coupe au bol des mannequins de son défilé automne hiver 2009/2010. ca me fait trop penser à la nouvelle coupe de Agyness Deyn
RÉPONDRE
Anita JoanneIl y a 6 ans
I love the Phillip Lim handbags, even the Belgium Shoulder Bag with its polka dots... He rocks1
RÉPONDRE
nougaIl y a 6 ans
bravo
RÉPONDRE
lolyIl y a 6 ans
j'aime beaucoup les collection
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode