Armani pense japonais

Décidément, Tokyo est réellement « The place to be » et Giorgio Armani l'avait pressenti depuis longtemps. C'est pourquoi il a décidé d'ériger une tour high-tech, entièrement dédiée à son empire, non pas à Paris, Milan, New York ou Londres, mais en plein coeur du quartier le plus branché de la planète : Ginza.
Armani pense japonais
2007 : voilà maintenant 20 ans que Giorgio Armani a fait franchir les frontières nippones à ses collections. Les Japonaises leur ont réservé tout au long de cette période un accueil chaleureux et enthousiaste. Il faut dire que point de vue mode, les Japonaises sont au top. La configuration économique dans laquelle elles se trouvent leur permet de disposer d'un budget conséquent, exclusivement réservé au haut de gamme (les japonaises se marient de plus en plus tard, et continuent à vivre chez leurs parents tout en travaillant, leur salaire leur sert donc à voyager et à s'offrir la crème des collections luxe).

Tokyo est ainsi devenue une véritable plateforme de mode, de plus en plus de grands groupes y installent d'immenses espaces aux couleurs de leurs griffes. Au Japon et surtout à Tokyo, les choses ne se font pas à moitié, les architectes rivalisent d'imagination afin de peupler la ville d'édifices à la pointe du design de luxe. La tour Armani entre dans cette logique : 56m de verre sombre, une ligne épurée… 6000m² où l'esprit Armani règnera en maître.

On y retrouvera toutes les collections, du prêt-à-porter aux cosmétiques, mais aussi des lignes exclusives. On pourra y dîner dans le très select Nobu qui surplombera la tour, se déchaîner sur le dance floor du club, rêver déco dans l'espace Armani Casa, mais aussi se cultiver en piochant des ouvrages hautement fashion dans la librairie de la maison… Ouverture prévue le 7 novembre 2007.
Partager l'article
Par Lise Huret, le 15 août 2007 dans Actu mode
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
Aucun commentaire
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode