Défilé Alexandre Herchcovitch - Prêt à porter, Printemps-Eté 2008

Alexandre Herchcovitch décompose et recompose selon ses envies. Pour le printemps 2008, c'est aux codes du smoking et du glamour qu'il s'intéresse, disséquant l'un à la manière d'un jeu de construction, utilisant l'autre jusqu'à la citation…
Alexandre Herchcovitch

La première partie de son défilé propose des silhouettes aux chignons tirés, aux make up stricts, sorte de croupières conceptuelles ou de majordomes au féminin. La rigueur du détail masculin est associée à une féminité, qui en dépit du rouge qui l'inonde, reste glaçante, tout en développant une certaine décontraction. Élégance qui brouille les pistes, androgyne sans l'être, faussement sérieuse... Transparence et paillettes s'amusent des cols aventureux qui dessinent librement leurs décolletés.

Le show se termine sur une éclosion de satin et soie coupée à cru et ceinturée de manière à faire naître spontanément corsets, jupes ou robes de cocktail. L'absence de finitions de certaines toilettes, mixée à la rigueur sérieuse d'un col ou d'un corsage nœud pap' et aux chaînettes suggestives, dessine le néo-glamour herchcovitchien....

Partager l'article
Par Lise Huret, le 15 août 2007 dans Défilés
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
Aucun commentaire
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode