Madame à Paris

Il suffit parfois d'une rencontre pour que les rêves prennent vie. Ce fut le cas pour les deux créatrices de la griffe « Madame à Paris ». En 1997, elles quittent ensemble les bureaux de Vanessa Bruno et s'envolent de leurs propres ailes.
Madame à Paris

Laurence Doligé et Maxime Vibert-Guigue, deux parcours différents : l'une durant 10 ans fut à la tête d'une boutique créateur rouennaise, alors que l'autre fut styliste photo au journal "Le Monde". Les deux jeunes femmes se lient d'amitié à Paris, alors qu'elles sont amenées à travailler ensemble chez Vanessa Bruno. Laurence y était chef de produit et Maxime assistante-styliste.

Tout de suite, entre ces deux mordues de mode et de littérature, c'est l'entente parfaite. En dépit de leur différence de caractère - l'une bouillonnante, l'autre sage - elles sentent très vite une même envie les tenailler : celle de larguer les amarres. Elles sont jeunes, pleines d'enthousiasme, prêtes à croquer le monde, elles se lancent donc dans le prêt-à-porter créateur.

Leur concept : traiter la mode différemment afin de ne pas surcharger le marché avec une énième marque de prêt-à-porter. Elles imaginent donc un personnage, "Madame à Paris", qu'elles placeront tous les mois dans différentes situations et l'habilleront en conséquence. "Madame à Londres" ou "Madame et son amant", sont des prétextes à concevoir des petites saynètes, 6 par saison exactement, une par mois, où elles imaginent et répondent aux besoins de leur poupée de chiffon.

Et cela bien au-delà du vêtement... c'est cela qui les intéresse : pouvoir avoir une production éclectique et variée, mettre en place un véritable univers, proche d'un style de vie à adopter. Madame à Londres se voit donc, en plus de sa panoplie de la parfaite petite touriste, pourvue d'un mini-guide de Londres édité par leurs soins. Pour Madame et son amant, ensembles stricts et lingeries affriolantes se télescopent pour le plus grand plaisir des deux compères.

Laurence et Maxime croient en leurs idées et se régalent en les réalisant. D'ailleurs cela fonctionne : des espaces selects et propices à recréer les historiettes mensuelles, tels que Colette ou l'Éclaireur, se piquent au jeu. Mais ce genre de concept store ne court pas les rues, et pour ne pas faire plonger la trésorerie, les deux femmes se doivent de trouver d'autres points de vente.

Madame à Paris

Et c'est là que les choses se corsent, en effet il est compliqué pour les acheteurs des grands magasins de respecter le concept de la marque, ils prennent un élément par ci et un autre élément par là, sans tenir compte de la mythologie du vestiaire proposé. Dès lors, si "Madame à Paris" veut survivre, elle se doit de modifier son éthique et s'orienter vers des collections prêts-à-porter au fonctionnement plus classique, sans toutefois renoncer totalement à ses ambitions conceptuelles.

Les stylistes reverront donc leur copie : "Madame à Paris" se calquera sur les calendriers des saisons réglementaires, tout en conservant l'idée que les vêtements doivent raconter des histoires. Ainsi, elles suppriment les états d'âme des acheteurs et rendent leurs collections plus commerciales. Le Japon, féru de jeunes marques françaises, devient leur meilleur lieu de vente, mais elles sont aussi distribuées en Angleterre et aux Etats-Unis.

Point de vue inspiration, elles évoquent leur amour des livres, des héroïnes de Francis Scott Fitzgerald et leurs engouements pour des périodes telles que les années 20 et 50. D'ailleurs, dans leurs collections pointent de façon récurrente des détails du passé : broderies anciennes ou accessoires faussement vintage. Le tout toujours gravitant autour de la vie trépidante de leur "Madame à Paris".

Madame à Paris

En dépit de l'essor de leur marque, les deux associées restent seules maîtres de leur navire : elles font tout ensemble, de l'administratif à la conception. Ceci expliquant peut-être cela, l'absence de site Internet ou la décoration un peu tristounette de leur boutique rue Vieille du Temple semblent être le résultat d'un cruel manque de temps.

Leur boutique : leur fantasme préféré, qu'elles rêvaient en futur boudoir où "Madame" aurait pu s'épanouir et se livrer à toutes sortes de fantaisies, laisse sur sa faim la cliente nostalgique des mises en scène pittoresques et charmantes admirées chez Colette lors du lancement de la marque. Dommage... Cependant, on aime l'esprit bohème chic qu'elles insufflent à leurs collections et les petites pièces élégantes un brin fantasques qui peuplent leurs portants.

Madame à Paris : 77-79 rue Vieille du Temple - Paris 3e

Partager l'article
Par Lise Huret, le 16 août 2007 dans Marques & Créateurs
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
11 commentaires
Tous les commentaires
PaulineIl y a 8 ans
Bonjour pourriez vous me donner SVP, le numéro de téléphone de la boutique ?
merci de votre réponse .
RÉPONDRE
chupachrisIl y a 8 ans
Si vous voulez une boutique en ligne vendant Madame à Paris, il existe le site www.placedestendances.com. Que du bonheur et les même prix qu'en magasin pour celles qui sont loin!
RÉPONDRE
LouloutteIl y a 8 ans
je viens de découvrir leur cabas en daim noir à franges de la collection automne hiver 2009.... MAGNIFIQUE !!!
RÉPONDRE
hinaultIl y a 7 ans

J'ai découvert cette marque gràce à un cadeau que l'on m'a fait à Noel : Une robe à poids super mimi. de la collection Hiver 2009. Elle est superbe

Pour info, je n'ai pas trouvé la boutique MADAME A PARIS (existe elle toujours ?) annoncée mais j'ai vu que la marque avait un Corner au BON MARCHE.
RÉPONDRE
HinaultIl y a 7 ans
Pour info, je viens de m'apercevoir que le site de Madame à Paris fonctionne enfin !!!!

www.madameaparis.com


La nouvelle collection est déja en ligne
RÉPONDRE
SissorIl y a 7 ans
J'étais tombé en admiration devant le concept que Madame à Paris avait mis en avant depuis quelques saisons. L'idée de constituer des garde-robes à thèmes me semblait original, intéressant et attrayant. Malheureusement, pour des raisons que j'ignore, la griffe est très vite devenue consensuelle, les collections ont pris une tournure beaucoup plus classiques, perdant alors l'attrait que je leur avait trouvé. Dommage...
RÉPONDRE
ClarisseIl y a 6 ans
Contrairement à ce que l'on pourrait penser, Madame à Paris n'a qu'un seul point de vente à Paris, et 7 en province !

A part au Bon Marché dans le 7e à Paris, Madame à Paris est ainsi présent à Rouen, Ajaccio, Montpellier, Toulouse, Nantes, Avignon et Reims.

Par contre, j'ai l'impression qu'ils ont fermé leur boutique rue Vieille du Temple... dommage, je la trouvais très mignonne même si je n'ai jamais osé y rentrer :p
RÉPONDRE
tinaIl y a 6 ans
Je trouve le concept de Madame à Paris juste Génial. C'est dommage qu'il n'est pas tenu le coup sur le plan commercial. Il s'avère en effet difficile d'essayer d'être vraiment originale dans la mode. Je crois que la créatrice de Madame à Paris s'est lancé dans des nouveaux projets. J'ai hâte de les découvrir.
RÉPONDRE
mariezIl y a 6 ans
La marque a changé de main info du celebrissime fashionmag.com il vont ouvrir une boutique en janvier 2010 chouette ??? Ou çà merci de nous tenir informer !!!!
RÉPONDRE
mariezIl y a 6 ans
mais je voulais te dire coco moi j adore cette marque mais vous pourriez montrer la nouvelle collec elle est sympa je l ai vu chez au 66 champs elysées aujourd hui
RÉPONDRE
TahIl y a 4 ans
La nouvelle boutique parisienne se trouve aujourd'hui rue du 29 juillet dans le 2e, métro Tuileries. Et elle vaut le détour !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode