Les poches

L'époque où le "Sors les mains de tes poches !", était le leitmotiv préféré de nos aînés est désormais révolue. Le dress code de cet hiver est formel : les poches, qu'elles soient plaquées ou à soufflets, se doivent d'être rentabilisées. On y enfouit donc ses mains au plus profond, afin de coller avec cette nouvelle désinvolture qui semble, en cette rentrée 2007, vampiriser toutes les tenues, même les plus chics.
Si les poches furent à la base imaginées dans un but pratique, le temps les a dépossédés de toute fonctionnalité. En effet, jusqu'à peu, il était mal vu voir inconvenant d'utiliser lesdites poches. Hors de question de déformer la veste de tailleur, inimaginable d'utiliser ses petites fentes passe poileés juste incrustées sur une de nos robes, inconcevable de glisser vaille que vaille nos menottes dans les jeans slim ultra skinny. Bref, que se soit vis-à-vis du regard de la société ou même d'un point de vue esthétique, l'utilisation des poches était bannie de notre fashion attitude…
Jusqu'au jour où nous découvrîmes, sur les défilés de l'été 2007, certaines mannequins engouffrer franchement mains et poignets dans des poches jusqu'ici inutilisées. Avions-nous la berlue, un vent de rébellion soufflait-il sur les catwalks ou assistions-nous à un revirement de situation stylistique, à l'émergence d'une nouvelle tendance ? Les shows automne-hiver 2007/2008 nous on apporté la réponse, car désormais c'est un fait avéré : il est hautement hype, classe, chic et branché de dissimuler ses mains au fond de ses poches.
Les poches
À l'évidence, les designers avaient prévu le coup, car des pièces qui jusqu'alors étaient vierges de toutes ouvertures se sont vues garnir de vraies poches. Et leur étroitesse ne sera pas un prétexte pour les reléguer au rang de détail inutilisable. Au contraire, l'une des manières d'aborder la poche de cette saison est de la former à la force du poignet. Autrement dit, les poches qui auparavant étaient cousues et plaquées seront ouvertes et nos mains y remplaceront le ticket de métro qu'on parvenait à peine à y glisser.
Chez DKNY, on mixe l'esprit estudiantin décontracté à des coupes qui le sont nettement moins. L'apparente rigueur d'une petite robe stricte est détournée par la présence des poches. Ces dernières insufflent au vêtement des plis et reliefs inattendus qui achèvent d'en faire une pièce urbaine, moderne et trendy.
Même principe chez Lacroix, avec un ensemble structuré, faussement sage… Plus diablesse qu'angélique, cette silhouette de femme enfant gagne en caractère grâce aux nouvelles règles de bienséance qui édictent l'utilisation des poches comme obligatoire.
Preuve que nous somme face à une micro révolution, deux choses qui nous semblaient diamétralement opposées - tenue de soirée et poches inspiration street wear - ont décidé de cohabiter. Gucci a en effet mélangé les genres en concevant cette robe de velours moirée aux attributs très luxe, à porter version cool. Allier chic, glamour et irrévérence est un concept qui risque d'en séduire plus d'une.
Les poches
Si certains modèles semblent être détournés de force par l'utilisation de leurs poches, d'autres paraissent en adéquation parfaite avec ces dernières. Volume blousant, loose ou oversize sont en effet propices à dissimuler des poches généreuses. Attention, pas de malentendus cependant : l'utilisation des poches est hautement tendance sur des tenues pointues. Pas question de sortir avec jubilation les quelques vestes de jogging ou bermudas d'un autre temps sous prétexte qu'ils sont pourvus de poches… Le point fort de la saison réside dans le fait que lesdites poches investissent des pièces qui jusqu'alors en étaient dépourvues. Ce qui prouve que la mode peut encore et toujours mixer à l'infini les genres, afin de créer de l'inédit.
Fraîches, citadines et romantiques, les robes boules de Pringle of Scotland iront à merveille aux ingénues des temps modernes qui aiment suivre les tendances tout en restant sages.
Ensuite deux interprétations de la rock and roll attitude sont possibles :
Isabel Marant propose un look amazone un brin junkie, où la féminité brute de la robe se patine grâce à la nonchalance rebelle qui émane des poches négligemment utilisées.
Stella McCartney se risque à mettre en scène le fameux sweat oversize auquel on pense (et pas forcément en bien) directement lorsqu'on nous parle de poches... Cependant, escarpins, soie froufroutante et total look rose jumelés à cette pièce gangsta rap, permettent de transposer l'ensemble dans un univers où les codes s'annulent, pour laisser place à une nouvelle esthétique faite de fragilité cosy et de touches girly. On en conclut que les tenues les plus légères, les plus connotées "filles", seront sublimées si on adopte l'attitude streetwear…
©photo : Vogue
Partager l'article
Par Lise Huret, le 19 août 2007 dans Mode d'emploi
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
10 commentaires
Tous les commentaires
benetieIl y a 9 ans
article très juste: tu soulignes un détail auquel je ne faisais plus attention dans mes tenues: les fameuses poches. J'ai toujours beaucoup aimé les poches structurées: jusqu'alors, je n'en avais trouvé que sur les tailleurs pantalons, mais là, au vu de ce qu'annonce l'hiver 2007, on en trouvera sur les robes, et moi, je dis yeepee! enfin, on va pouvoir se donner l'air décontract' class cette saison!
j'aime particulièrement le look isabel marant: très sexy!
RÉPONDRE
Eugenie B.Il y a 9 ans
Les poches, j'ai toujours adoré ca! Donc je dis oui à la tendance poches.
RÉPONDRE
Manu Prince SIl y a 9 ans
je suis pour la poche, mais je refuse de découdre celles de mes manteaux: ça casserait la ligne...
RÉPONDRE
SuperTomateIl y a 9 ans
Ah moi, même pas peur, je découds sysématiquement.
C'est insupportable, une poche cousue !Et d'ailleurs comment fait-on sans poche ?
RÉPONDRE
Mlle EIl y a 9 ans
C'est pour ça que la plupart des petites robes baby doll ont des poches...je trouve que ça donne une très jolie allure.
RÉPONDRE
IzumoIl y a 9 ans
Je ne savais pas que les poches étaient une nouveauté! Je fais ça depuis des années et mes amies aussi, froid hivernal oblige quand on a oublié ses gants.
PS : En plus, dans le défilé printemps-été 06 de Christian Lacroix, on voit pas mal de mannequins avec les mains dans les poches.
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 9 ans
Izumo> loin de nous l'idée d'enfoncer une porte ouverte en parlant des poches...Juste cette saison elles sont utilisées de manière récurrente sur pas mal de show....et surtt sur des tenues de soirée, ce qui a mon avis n'est pas quelque chose qu'on avait constaté les saisons précédentes...
C'est comme les collants ils ont tjr existé mais cette année ils sont tendances...
RÉPONDRE
matIl y a 9 ans
victoria beckham met ses mains ds les poches à quasiment chacune de ses apparitions en public, tjrs en couture! cette fille avait déjà compris le truc depuis un petit moment!
RÉPONDRE
mazelleIl y a 9 ans
Moi j'ai toujours adoré mettre mes mains dans mes poches
RÉPONDRE
CohibaIl y a 9 ans
Les mains dans les poches ? L'inspiration ne viendrait-elle pas de Madonna avec son blouson Gucci dans le clip de "Hung up" ?
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode