Iro

Cela fait plus d'un mois, depuis que toutes ont compris que le petit cuir était le must de la saison, que le mot "Iro" ne cesse de revenir dans les conversations moddesques. En effet, au coeur de la quête du "it blouson", Iro détient sans aucun doute le meilleur cru de la rentrée 2007 (les merveilles chinées ou les pièces créateurs over price étant hors catégories…).
Iro
Pour 375 euros, on pourra donc se targuer de ne pas avoir raté la tendance "loose, rock and roll" de la saison et on aura notre perfecto "just perfect" (seul hic, l'info a été divulguée et ledit blouson se trouve désormais sur un bon nombre de fashionistas). Qu'à cela ne tienne, une marque qui met au monde une pièce en parfaite adéquation avec l'air du temps mérite qu'on s'y arrête.

Iro (lumière en japonais) est né en 2002 du désir de deux frères : Laurent et Arik Bitton. Ces derniers sont issus du milieu de la musique et évoluent dans un univers branché. Trip hop, bar lounge new-yorkais ou vernissage tokyoïte font parties intégrantes de leur quotidien. C'est en évoluant ainsi à la pointe des tendances en tout genre que l'idée de créer des vêtements pour les filles qu'ils côtoyaient a germé en eux.

Une des bases de leur inspiration est leur amour du vintage, toutes époques confondues. C'est ainsi que l'on retrouve dans leur collection des réminiscences sixties et eighties plus ou moins marquées selon les modèles et les saisons. Mais la créativité des frères Bitton vient de leur vision cosmopolite de la mode.

Pour eux il n'existe aucune frontière, aucune barrière, ils puisent au sein de chaque capitale la substantifique moelle des énergies propres à ce genre de métropoles : la romance au coeur de Paris, la folie joyeuse au sein de Tokyo et le dynamisme entre les buildings new-yorkais. Le résultat est incroyablement pertinent, en phase avec les envies qui flottent dans l'air.

Depuis 2002, la ligne s'est développée : les Bitton ont mis au point des imprimés spécifiques à leur marque qui illuminent des tissus extrêmement féminins. Les petites robes fines côtoient ainsi des pièces plus brutes aux matières nobles. Ce mix and match confère au style Iro une allure à la fois moderne/classique et naturelle/hype. En 2005, forts du succès de Iro, ils ouvrent une boutique rue des Saints-Pères dans le quartier de Saint Germain.
Iro
En 2006, des accessoires viennent compléter les collections prêt-à-porter (qui avec le temps sont toujours plus complètes). Courant de l'automne, leur site internet, déjà bien fourni, nous réservera des surprises : il sera entièrement relooké et proposera surtout un espace de vente en ligne. Ce sera une véritable planche de salut pour toutes celles qui habitent en province, car trouver les collections Iro hors des murs de la capitale relève actuellement du fantasme.

Nous terminerons avec cette phrase des créateurs d'Iro qui nous laissent songeuses : "La mode permet à chacun d'être aimé"…
Découvrez également notre interview d'IRO :

http://www.tendances-de-mode.com/iro-l-interview


Partager l'article
Par Lise Huret, le 29 août 2007 dans Marques & Créateurs
Vous aimerez également
Iro - Collection automne/hiver 2010-2011
Il y a 6 ans - 14
EN SAVOIR PLUS
Iro - Collection printemps/été 2010
Il y a 6 ans - 29
EN SAVOIR PLUS
Iro - Collection automne/hiver 2009-2010
Il y a 7 ans - 33
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
9 commentaires
Tous les commentaires
AmandineIl y a 9 ans
J'adore les 4 silhouette du haut avec un coup de coeur pour la robe pull anthracite, wahou !
RÉPONDRE
calyIl y a 7 ans
Pour moi la marque IRO est vraiment le symbole de la petite parisienne branchée. J'adore flaner dans leurs magasins, et essayer d'y débusquer une pièce canon !
RÉPONDRE
LosteardropIl y a 7 ans
Même chose qu'Amandine, j'ai flashé !
RÉPONDRE
SandyIl y a 7 ans
Je trouve cette griffe canon, mais je trouve aussi qu'ils abusent franchement avec les prix. Autant je veux bien que leurs perfectos (qui sont canons) valent cher, autant j'ai vraiment du mal avec leurs petites robes hors de prix. Par contre, j'adore leur nouvelle boutique du marais. Allez, un petit effort et je serais une cliente comblée !
RÉPONDRE
OnanIl y a 7 ans
J'aime vraiment bien cette marque, parce que contrairement aux autres style sandro ou maje, elle n'est pas encore trop connue et donc toutes les filles du lycées n'ont pas les mêmes fringues que moi ! En plus, depuis que je connais leur boutique, j'ai l'impression que leurs fringues sont de mieux en mieux, la preuve : j'achète de plus en plus de trucs chez eux !

La dernière était une vraie folie, mais ca valait vraiment le coup : c'est une petite robe noire en cuir, que je porte vachement souvent, et qui va avec tout ! Elle m'a couté super cher, mais je la rentabilise à fond...
RÉPONDRE
soph'Il y a 6 ans
Je suis raide dingue des perfecto Iro. A chaque fois que je vois un perfecto qui me plait sur une fille dans la rue, il s'avère que c'est un Iro...
c'est un truc de dingue, pourtant j'ai cherché, mais je n'ai trouvé nulle part, la bonne coupe et la bonne matière. Le cuir Iro est juste à tomber.
en plus à chaque saisons , ils le déclinent dans des coloris différent qui sont plus canons les uns que les autres.
J'en ai un noir et un beige, mais là je crois que je vais craquer sur celui de cet été noir et blanc...
RÉPONDRE
julietteIl y a 6 ans
Je viens de voir dans le Elle de cette semaine un veste kaki trop belle, c'est sur l'article sur les basics dans le paragraphe consacré à Géraldine Dormoy.
Ben cette veste kaki c'est une IRO. Ben, vous me croirez ou non, iro moi avant je ne connaissais. Alors, je vais vite faire un tour sur le net et je tombe ici et je découvre une marque canon avec une histoire sympa qui confirme mon impression : il faut absolument que j'aille voir en boutique la tête des fringues iro !!!!
RÉPONDRE
JacintheIl y a 5 ans
Je suis dégoûtée : Il n' y a pas encore les photos de la collection automne/hiver 2011/2012 sur le site de IRO. Et je ne l'ai pas encore vu n'y sur TDM ni dans la presse. C'est dommage car j'aime bien pendant mes vacances prévoir mon shopping de rentrer ben là du côté d'Iro je n'ai rien à me mettre sous la dent. Donc tant pis pour eux je vais rêver à du Maje et Sandro sur les plages de Biarritz.
RÉPONDRE
erinIl y a 4 ans
J'adore IRO, je regrette juste les prix souvent élevés mais la qualité et la coupe sont là, si j'en avais les moyens je m'habillerais beaucoup plus chez eux je pense.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode