Défilé Marc Jacobs - Printemps-Eté 2008

On se souviendra du défilé Marc Jacobs comme un exemple de rupture avec la bienséance new-yorkaise. En effet, le designer est sorti du rang et a décidé de bousculer un peu l'ordre établi… Le show commencera très très en retard (plus de deux heures) et il s'ouvrira non pas sur une top model en devenir, mais bien sur le styliste goguenard et vif venant joyeusement saluer son public en prime time…
Défilé Marc Jacobs - Printemps-Eté 2008

Cette transgression des codes pouvait laisser présager du pire comme du meilleur pour la suite du show. Que deviendraient les élégantes tirées à quatre épingles de la saison dernière ? On a vite eu notre réponse : à l'approche des beaux jours, elles ont viré junkies, névrotiques, sortes de Virginia Wolf des beaux quartiers.

Marc Jacobs semble avoir été pris d'une overdose de luxe, de bonnes manières et de stéréotypes bon chic bon genre, car pour cette collection, il pimente, égratigne et dissèque les éléments lisses et uniformisants qui dans le temps lui furent si chers. Il dit s'être inspiré du style des femmes qui l'entourent, de la belle dame à la diva, en passant par la star rock and roll ou la fashionistas femme de footballeur.

Dans tous les cas, cette collection est terriblement hot, et on a l'impression que le styliste s'est penché sur l'action de s'habiller ou de se déshabiller avec tout ce que cela peut comporter (séduction, lâché prise, violence, establishment) et qu'il en extirpe des tenues déconstruites aux multiples effeuillages. Les sous-vêtements deviennent vêtements et vice versa, et cela d'une manière toute Marc Jacobienne.

Les règles de l'élégance sont néanmoins conservées, mais cela afin d'être mieux détournées, à coup de larges fentes impudiques et de transparences à la Dita von Teese. L'univers de Marc Jacobs semble avoir été envahi par une horde de Jacky Onassis dévergondées, en rupture avec le carcan mondain. Jacobs met ainsi en abîme sa propre approche de la mode, et cela pour notre plus grand plaisir.

Constater qu'un styliste peut encore exercer son droit de libre expression en dépit des enjeux commerciaux auquel il est confronté, confère une note rafraîchissante à cette fashion week new-yorkaise, qui sans Marc aurait été bien pâlotte...

Partager l'article
Par Lise Huret, le 12 septembre 2007 dans Défilés
Vous aimerez également
Marc Jacobs en 13 points
Il y a 7 mois - 3
EN SAVOIR PLUS
Défilé Marc Jacobs - Printemps/été 2015
Il y a 2 ans - 12
EN SAVOIR PLUS
Wanted : des sandales Zara esprit Marc Jacobs
Il y a 2 ans - 10
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
5 commentaires
Tous les commentaires
Frieda l'écuyèreIl y a 9 ans
Je ne sais une overdose de quoi il a pris MJ, mais ses junkies névrotiques lui ont peut-être été inspirées par des silhouettes croisées lors de sa dernière rehab ? au delà de ça, vive Marc et son irrévérence.
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 9 ans
Et bah didons enfin un defilé qui vaut le coup on dirait !!!!!!
Pour son comportement , c'est peut etre les pillules qu'ils prends , non ??? Il a bien changer notre Marc quand meme .... je l'ai vu en photo sur un magazine .... bah son corps est bien different ! lol
Sais tu si on peux trouver le défilé en entier quelques part sur internet ??? ou faut il attendre la parution de l'officiel ???
T'es contente de toi , j'imagine ??? tu m'as trop donner envie de le voir , au moins celui la ! lol
J'adore la photo du milieu !
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 9 ans
Seul et fabuleux > direction :
www.vogue.fr/mode/defiles...

enjoy!
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 9 ans
thank you darling ! love you , appreciate you and enjoy you !
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 9 ans
Il "parait" que sa chauffe entre lui et Suzy menkes ???
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode