Fashion week new-yorkaise : les bons looks

Cette fashion week new-yorkaise, qui a eu lieu en simultané avec quelques festivals cinématographiques, a permis aux protagonistes de ces événements d'étrenner les nouvelles tendances de cet automne, les faisant ainsi passer de la théorie à la pratique, du flou lyrique à la réalité portable…

Cette saison, il y a effectivement pas mal de "it" que tous nous disent d'adopter... Cependant pas facile de copier/coller un look aperçu sur les défilés, qui une fois dans la rue semblera complètement décalé. Il est ainsi compliqué de parvenir à choisir un accessoire phare, une couleur maîtresse ou un vêtement en phase de rehab' hype, et de réussir à l'acclimater à notre dressing ou à le traiter sans emphase. Le but est de maîtriser les tendances de manière subtile, de réussir à changer un petit rien qui d'un coup propulse notre look au septième ciel fashion.

Pas trop lookés et juste dans le ton, voici quelques exemples qui nous mettent sur la piste :

Fashion week new-yorkaise
  • Ashley Olsen, chez Calvin Klein, mixe sur une même tenue de nombreux points forts du moment : large ceinture, pochette, jupe volumineuse, low boots... Ce qui retient l'attention c'est cet aspect grungy mixé aux codes de l'élégance, qui dessine une silhouette très actuelle. On est exactement dans l'esprit belle rock and roll chic qui a sévit sur les podiums et qui est l'apanage des mannequins off show. On aime le tee-shirt loose transparent qui laisse deviner un sous-vêtement noir, on aime que ce même tee-shirt soit ceinturé haut et que les souliers ne soient pas dans la tonalité du look, ce qui confère à l'ensemble un brin d'aspérité qui n'est pas pour nous déplaire. On aime enfin l'accessoirisation faussement cool : ray ban pendentif, montre sans prétention et pochette imprimée pas trop clinquante. La jeune Ashley s'est imprégnée des tendances et les a associés à son propre style, ce qui donne un résultat en adéquation avec l'air du temps, sans être trop connoté "bonne élève de la mode". On note la leçon : construire une base sobre et pointue et accessoiriser selon nos envies.
  • Isabel Dupré chez Marc Jacobs, ou la robe tee-shirt glamourisée... Cette fameuse robe tee-shirt se révèle être un véritable challenge modesque, car il s'agit d'éviter l'effet "je me suis réveillée et je suis sortie comme ça", ou l'effet tenue de plage, ou encore "j'ai oublié le bas". Bref, pas facile de porter élégamment cette pièce qu'on dit dans le vent. Pourtant le dress code de la rentrée nous indique clairement que ce que l'on portait le soir doit voir le jour et inversement, que ce qui était rigidement classique doit s'affranchir des carcans, et que ce qui étaient informel et sans réelle existence fashion doit prendre du galon. Cela nous mène donc à cette robe tee-shirt et à Mlle Dupré qui l'interprète intelligemment. Exit la robe tee-shirt trop skinny, imprimée ou flashy, pour qu'elle soit portable on choisit une teinte casual mais chic : nacrée, gris irisé, etc. On opte pour une coupe floue aux détails structurants : encolure large mais nette, manches astucieusement cintrées. Point de vue accessoirisation, on fait dans le fin et le discret. Si la robe tee-shirt est traitée avec déférence, elle peut devenir un bon basic de la new élégance de cette saison. On évitera à tout prix de la porter de façon négligée, elle ne le souffrirait pas et retomberait dans les affres du style "sweet home insortable".
Fashion week new-yorkaise
  • Carine Roitfeld chez Marc by Marc Jacobs en profite pour nous dispenser une petite leçon de style à la française. Travaux pratiques du jour : Le jaune, ou comment l'apprivoiser ? Car comme pour toutes les teintes fluo de la saison, on a de petites difficultés à passer le pas, et surtout à imaginer comment les porter sans se transformer en post it géant. L'astuce délivrée par Madame Vogue France est relativement simple à appliquer : on pense tailoring, tailleur ennuyeux, classique poussiéreux et on remplace l'un des éléments par une pièce jaune ultra bright. Ce sera la touche décisive qui transformera un look ringard et vieillot en un look tendance en diable, follement néo-classique. L'enjeu de la saison se situe juste là : apprivoiser le néo-classique, entre codes et digressions. Carine Roitfeld semble avoir vu juste et on se décide donc à adopter cette nouvelle palette de couleurs qui porté ainsi prend tout son sens.
  • Avec Kate Bosworth en Preen lors du festival du film de Toronto, on saisit que le rose peut être élégant. On avait effectivement quelques doutes quant au potentiel chic de la couleur dite tendance, après que Posh se la soit attribuée ou que Rihanna l'ai porté en fourreau vamp hollywoodienne. La belle actrice nous donne la clef : le rose est la nouvelle couleur de la petite robe noire. Le rose 2008 se doit ainsi d'être outrageusement classique, subtilement conceptuel, chic sans surcharges, presque intemporel, tant de critères qui jusqu'alors définissaient la petite robe noire championne du bon goût.

La preuve est donc que les tendances peuvent être apprivoisées, que le soi-disant importable avec un peu de bon sens devient désirable, que les codes du passé sont faits pour être bousculés et que la mode est un jeu, rien d'autre... alors amusons-nous !

Partager l'article
Par Lise Huret, le 13 septembre 2007 dans Défilés
Vous aimerez également
Fashion week de Milan - Printemps/été 2017
Il y a 2 mois - 18
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
3 commentaires
Tous les commentaires
Mlle EIl y a 9 ans
La Ashley elle a quand même meilleure mine que sa soeur quand même...
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 9 ans
Oh oui , oui ,oui .... amusons nous tres chere Coco ! Amusons nous a jouer avec les couleurs , les tissus , les coupes !
Jouons a celui ou celle qui portera telle ou telle piece en premier ... et qui surtout l'associera le mieux ! Jouons a reproduire les poses de certains mannequins , vue dans vogue ! Jouons a mettre le desordre sur notre lit ... en reeseyant pour la enieme fois , tout notre dressing ! Jouons au decouvert sur le compte en banque .... le gout du risque , j'adore ! Jouons aux jeux de role tergiversé , completement disjoncté vetu de classique , completement coincé en branché !
La mode , beaucoup plus amusant que le monopoly ou puisance 4 ! mdr
RÉPONDRE
T.Il y a 9 ans
Pink is the new black ! :)
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode