Défilé John Galliano - Printemps-Eté 2008

Après son défilé rigoriste, voire trop sage, qu'il a présenté pour la maison Dior, on attendait avec impatience l'opus John Galliano. Le maître de la fantaisie éclairée et des coupes passéistes savamment revisitées a fait honneur à sa réputation : le show Galliano fut théâtral à souhait, tout en étant frais, enjoué et ludique, le tout sur un air d'années folles et de fête foraine plus que jouissif.
Défilé John Galliano

Lorsque Galliano et ses mannequins s'amusent, difficile de ne pas entrer dans le jeu. Quand un défilé de mode se transforme en saynète de cabaret, où les costumes valent leur pesant d'innovation et de glamour, on ne peut qu'être séduite. Si le décor est fort présent et les modèles en overdose d'expressivité, cela n'empêche pas de constater que le styliste s'est encore une fois surpassé.

Il a puisé son inspiration directement dans les années 30 : on croise ainsi des Louise Brook, et des petites filles de bonne famille aux joues roses croquant des pommes, ainsi que des élégantes venant d'Hollywood ou de la Nouvelle-Orléans. Les volants de mousseline rose shocking ou poudrée se font à la fois séducteurs ou enfantins, selon qu'ils parent un déshabillé près à twister ou une jupette corolle.

Le sérieux d'un tailleur se voit détourné par des détails ludiques, les pièces classiques voire coutures riches de broderies se marient à des éléments virevoltants ou ludiques qui dessinent une silhouette néo-élégante, mixant bonne éducation et folie girly. Les belles dames ont décidé de transformer leur sage cardigan en fourreau skinny ou coiffure enrubannée. Les manches se nouent de façon aléatoire et forment de nouveaux vêtements, entre détournement et customisation.

Défilé John Galliano

Puis le défilé se fait plus mode, plus ouvertement stylisé : les tailleurs Greta Garbo finement rebrodés font leur apparition, les baby dolls froufroutantes, plissées et scintillantes affolent le podium et les longues toilettes, entre belle époque et décadence, jouent les transparences impudiques. Les coiffures laquées s'ornent de larges fleurs ou de parures extravagantes... La fillette rieuse en socquettes blanches du début du show a laissé la place à des séductrices mi-garçonnes mi-fatales...

Les maillots de bains apparaissant de-ci de-là sont des petites merveilles vintage hautement désirables, et pour une fois plus d'une pièce de cette collection - une fois extraite de l'euphorie grisante du show - sera absolument et délicieusement portable...

©photo : Vogue

Partager l'article
Par Lise Huret, le 08 octobre 2007 dans Défilés
Vous aimerez également
John Galliano chez Martin Margiela ?
Il y a 2 ans - 22
EN SAVOIR PLUS
John Galliano, l'interview
Il y a 3 ans - 14
EN SAVOIR PLUS
John Galliano, la réhabilitation ?
Il y a 3 ans - 30
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
4 commentaires
Tous les commentaires
annaIl y a 9 ans
le maillot de bain rouge et le bonnet bleu sont pour moi !!! Merci pour l'article parfait as usual
RÉPONDRE
Lili KawaiiIl y a 9 ans
Ca fait partie d'un rêve niais mais complétement assumé: assister à un défilé de Galliano :)

Lili K.
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 9 ans
Lili Kawaii : si je peux me permettre , ton reve n'as absolument rien de niais !?!
La haute couture fait rever beaucoup de monde , on y reve chacun a notre facon !
Assister a un defilé , c'est le must du must quand on reve tres tres fort a ce milieu !
Rever a assister a un défilé , ca ne peux qu'etre beau mais certainement pas niais !
Surtout continue d'en rever et je te souhaite de le realiser un jour ....
RÉPONDRE
EVITAIl y a 8 ans
BONJOUR JE SUIS TRèS GRANDE FAN DE GALLIANO?J'ADORE TOUT CE QU'IL FAIT.
JE SUIS SENEGALAISE ET STYLISTE ET IL ME DONNE BEAUCOUP D'INSPIRATIONS
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode