Les hold-up fashion continuent à Londres

Un producteur risque bien de s'intéresser et de romancer cette incroyable histoire de cambrioleurs adeptes du prêt-à-porter de luxe qui a débuté avec le casse de la boutique Roger Vivier, puis le rapt d'un tiers de la collection de Christopher Kane en septembre dernier, et qui depuis s'est prolongé avec le vol de la nouvelle boutique Luella, celle de Marc Jacobs et tout récemment avec le cambriolage de celle de Sadie Frost…
Sadie Frost

Si au début de l'aventure, chacun spéculait avec plus ou moins d'humour sur la possibilité que les auteurs de ces méfaits soient des fashionistas en furie, qui auraient décidé de shopper by night et sans passer par l'étape caisse enregistreuse, cette période est désormais révolue et Scotland Yard est sur les dents...

Les équipes d'enquêteurs en sont venues à la conclusion que les voleurs, qui pour l'instant courent toujours, seraient très bien organisés et déroberaient à la demande. En effet, une fois sur le lieu du cambriolage, les malfaiteurs font leur sélection et n'emportent pas la totalité des collections...On peut donc supposer qu'ils reçoivent des commandes bien précises... Oui mais à la demande de qui ? Pour quel marché ? À l'étranger ? Vente sur le net ? Les spéculations vont bon train, mais ce qui est sûr c'est que le butin est destiné à un projet important, vu les quantités subtilisées.

Dans tous les cas, la thèse mettant en scène le simple désir d'une femme ou d'un homme peu respectueux des lois, qui aurait aimé acquérir pour son usage propre des pièces siglées est à exclure définitivement. La psychose monte parmi les boutiques de luxe londoniennes, on se demande qui sera la prochaine. Pour l'instant, chacune a renforcé son service de sécurité et croise les doigts pour ne pas être sur la fameuse wishlist du gang...

Partager l'article
Par Lise Huret, le 09 octobre 2007 dans Actu mode
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
5 commentaires
Tous les commentaires
Manu Prince SIl y a 9 ans
C'est juste excellent!!! Voler des pièces de luxe comme on volerait un tableau dans un musée... Conseptuel à mort!!
RÉPONDRE
Mlle EIl y a 9 ans
Enorme!
C'est quand même à mourir de rire cette histoire!
RÉPONDRE
audreylagrandefriteIl y a 9 ans
C'est Enorme cette histoire, il va falloir surveiller de très près les ventes sur internet, sait-on jamais !
RÉPONDRE
ValerieIl y a 9 ans
Je ne comprends pas vraiment le business model de ce(s) voleur(s)... Pour que leur service soit intéressant, ils doivent forcément revendre les produits à un prix moindre que celui du marché mais est-ce que la liberté a un prix moindre que quelques paires de chaussures Roger Vivier et sacs Marc Jacobs?
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 9 ans
La rencon de la gloire .....
Apres la contre facon qui est en pleine expansion .... bonjour , le trafic de vetements volés ! A quand la fin de la connerie des gens ???
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode