Mille et un accessoires

Les accessoires de mode font partie intégrante de la vie fantasmée des fashionistas. Évoluant sans cesse, mourant et renaissant à chaque collection, ils sont néanmoins bien trop éphémères pour pouvoir être acquis au fil des saisons, mais n'en restent pas moins des objets de désirs et de convoitise. Dès lors, une exposition les mettant à l'honneur, du plus insolite au plus siglé, ne peut qu'intéresser la moddeuse admirative du matelassé Chanel et du rouge Louboutin.
Mille et un accessoires
Rassembler dans un même lieu autant de potentiel fétichiste risque de créer des émules. Il est à souhaiter que l'hôtel Arturo Lopez de Neuilly, cimaise de l'exposition, soit placé sous haute surveillance, sinon le fameux gang londonien friand de shopping de luxe by night pourrait bien se risquer à prendre le shuttle…
Codes de protection enclenchés et caméras infrarouges branchées, la passionnée de mode pourra en toute sécurité arpenter le premier étage de l'hôtel, sinuant entre les saynètes à thèmes mises en place par Claire-Emmanuelle Hue. Ce parti pris, visant à faire découvrir différemment les 220 accessoires de luxe composant la collection, permet aux chapeaux, gants, souliers, bijoux et maroquinerie d'exister autrement qu'aux bras des élégantes de la rue Montaigne, ou que sous les spotlights ambrés des vitrines de luxe.
Toujours inaccessibles, ils n'en deviennent pas moins amicaux. Les observer dans un cadre voué à l'admiration vierge de toute spéculation pécuniaire les transpose du statut d'objet commercialement désirable et générateur de frustrations à celui d'oeuvre d'art à part entière. Dès lors, c'est avec un véritable plaisir que l'on pourra découvrir les dernières créations de Gaspard Yurkievich, les archives jalousement gardées de chez Chanel, les fantaisies de Sonia Rykiel ou le travail d'orfèvre de Christian Lacroix. Pour l'occasion, plus de 45 grands noms de la mode ont livré certaines de leurs pièces les plus précieuses.
Entre futilité nécessaire et artisanat de luxe, entre poudre aux yeux et univers doré de l'accessoire, cette exposition invite au voyage conceptuel, délie l'imagination, ravie la conscience esthétique, nous plongeant dans une hypothétique époque où "it" bags, corsetières et escarpins, devenus acteurs, nous laisseraient gracieusement assister à leurs ébats…
L'exposition se tiendra du 23 novembre au 17 février 2008 à l'hôtel Arturo Lopez de Neuilly-sur-Seine, avant de s'envoler en Asie. La revue Iconofly, en vente chez Colette et au café Flore, retrace les points forts de l'événement pour tous ceux qui préfèrent feuilleter du papier glacé plutôt que d'user leurs talons au sein des musées.
Partager l'article
Par Lise Huret, le 13 novembre 2007 dans Actu mode
Vous aimerez également
Peignes dorés Zara
Il y a 2 ans - 16
EN SAVOIR PLUS
La Box Carnet de Mode
Il y a 3 ans - 7
EN SAVOIR PLUS
Coiffures - Accessoires printemps/été 2010
Il y a 6 ans - 12
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
3 commentaires
Tous les commentaires
MazelleIl y a 9 ans
Oh mais elles ont de la chance celles qui habitent à Neuilly!!
RÉPONDRE
ceciliaIl y a 5 ans
Moi qui suis une inconditionnelle des accessoires sous toutes leurs formes, j'aurais vraiment adoré aller à cette expo. Surtout que j'ai pas l'impression que ca existe encore en ce moment.
RÉPONDRE
janeIl y a 5 ans
Je suis dingue d'accessoires, j'adore aller chez Claire's pour me trouver des serres-têtes, des colliers, des barrettes, des bracelets à la mode. Je ne pourrais pas imaginer sortir de chez moi sans un sac tendance, un foulard, des gants rigolos et une coiffure sympa. Il n'y a pas que les vêtements qui soient importants, les accessoires le sont encore plus !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode