La fraise : tendance 2008

Les pastels seront assurément de la partie lors des mois à venir. Cependant, cela ne signifie pas que la mode va sombrer dans un angélisme doucereux et sans saveur. Car si la tendance est au beige vanille, au rose thé et au blanc tourterelle, les créateurs se sont plu à détourner l'apparente sagesse de ce camaïeu gentillet grâce à la réappropriation d'un symbole Elisabethien : la fraise. En 2008, cette dernière se plait à subir quelques expérimentations stylistiques, entre oversize et jeunes filles en fleur.
La fraise : tendance 2008

En 2008, la fraise va bien au-delà des connotations historiques : elle se joue des codes, se plisse, se suggère, se déplie, se veut bijou ou conceptuelle. John Galliano s'est amusé à en parer certaines de ses blouses ou paletots surdimensionnés. En volutes de crêpe ou en broderie anglaise, entre poésie et balade au 19e siècle, la fraise sous ses doigts devient féminine, voire girly.

Faussement traditionnelle, portée avec une paire de badges rosés sur un voile de soie fleurie, la fraise proposée par notre corsaire britannique préféré semble nous suggérer que pour l'été 2008, il n'y aura rien de mieux que de jouer l'xxl élégamment racé, que l'on fera contraster avec un bas affriolant gentiment translucide et finement suggestif. Loin d'enfoncer le cou, la fraise version Galliano dessine une jolie corolle autour d'un visage gracile, variation qui a des chances de séduire les jeunes femmes férues de détails à la fois couture, délicats et emprunts de nostalgie, tout en étant néanmoins furieusement dans l'air du temps.

Si les grands du prêt à porter ont aimé détourner cet attribut surgi du passé, il a également inspiré les jeunes designers en phase de devenir des valeurs sûres du marché. Ainsi, le jeune hollandais Mattijs Van Bergen (2e photo) a fait de sa présentation de fin d'année à la Saint Martins School un instant enlevé et riche en émotion mode, tant son traitement décomplexé de la fraise fut pile dans la mouvance du moment. Pastelles, décomposées, justement inspirées, conceptuelles mais accessibles, ses créations nous emportent dans un espace-temps indéfini, où la fragilité jouxte la rigueur victorienne et où l'esthétique prend le pas sur toutes autres considérations.

Par ailleurs, si John Galliano la pense majestueuse, chez Bottega Veneta elle est juste suggérée par d'astucieux plissés, le tout permettant à la fashionista de choisir entre détails ludiques assumés et minimalisme chic. Katherine Wardropper (3e photo) quant à elle, plus plasticienne que styliste, participe à l'élaboration de cette tendance en faisant de sa collection de bijoux une succession de micros sculptures Tim Burtoniennes, à la fois féeriques et glaçantes.

Des quelques interprétations de la fraise citées ci-dessus, aucune ne se ressemblent mais toutes se font écho, de par leur source d'inspiration similaire. C'est pourquoi on peut noter sans craindre de se tromper que la fraise - quel que soit sa forme ou son degré de ressemblance avec le modèle original - est un détail que l'on risque de rencontrer souvent dans les prochains mois.

Partager l'article
Par Lise Huret, le 02 janvier 2008 dans Les tendances
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
12 commentaires
Tous les commentaires
CohibaIl y a 8 ans
Je te souhaite une très bonne nouvelle année, Coco ! Ainsi qu'à tous les habitués de ce blog.

A propos de la fraise, chez Alexandre Herchcovitch aussi, il y a quelques touches évocatrices. Pour ce qui est de la collection Galliano, elle est très belle. Beaucoup de choses pour le soir, très vaporeuses et froufroutantes.
En revanche, je me permets de te signaler ce qui me semble être une confusion à propos de la photo du milieu : elle n'est pas extraite du défilé de Bottega Veneta.
RÉPONDRE
CocoIl y a 8 ans
Effectivement la structure de l'article portait à confusion... il s'agit non pas de Bottega Veneta mais de l'allemand Mattijs Van Bergen :)
RÉPONDRE
SuriIl y a 8 ans
Moi qui rafolle des vêtements du 19è siècle, je suis gatée. J'ai hâte de découvrir tous ça en magasins !

Sur ce, bonne année !
RÉPONDRE
EmilieIl y a 8 ans
Je ne prédis pas l'avenir, mais je pense que cette tendance là ne dépassera pas les portes de Paris avant...plusieures années :( Dommage
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 8 ans
J'aime beaucoup .... c'est tres chic !
Tres bonne année a toi Coco et a tous les habitués : que la mode soit sur vous et avec votre esprit ! Amen !
Pour ma part l'année commence plutot pas mal .... avec le doc sur canal plus ( non pas avec melle agnes mais seulement avec loic prigent ) sur Anna Wintour et ..... et surtout mes premieres ventes privées demain matin ( a moi les chaussures Marc Jacobs , les pulls fins Paul&joe , les pantalons Paul Smith .... )
2008 ???? une année encore plus mode ....
RÉPONDRE
GrimIl y a 8 ans
Tout pareil qu'émilie , habitant en province ( meme à cannes ou les tendances sont suivies ) je pense que la fraise c'est pas pour tout de suite , peut etre un peu dur à porter vis à vis des gens pas initiés ...
Sinon @ Seul et fabuleux ! je suis inscris sur plusieurs ventes privées mais les ventes sont jamais terribles ... j'aimerais bien savoir sur quel site tu es inscris pour avoir de si belles ventes :D
RÉPONDRE
RéjaneIl y a 8 ans
Quand j'ai vu le titre de l'article je m'attendais a la fraise,oui mais le fruit(tiens apres les fleurs,les fruits???)
car je ne me rapellais plus du tout de la fraise en tant que tel!!!mais au vu des photos,je suis agreablement surprise,je trouve que c'est trés élégant....puis j'aime bien les choses que l'on peut reinterpreter a sa sauce....
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 8 ans
Grim : ce n'est pas sur un site que je suis inscrit mais sur un fichier client d'une boutique sur Lyon ..... dans laquelle je vais aussi souvent que je le peux , meme si en dehors de ces ventes privées les prix sont élevés ( mais quand c'est pour du Miu Miu , du Marc Jacobs et j'en passe .... les prix sont forcement en consequences de la qualité )
Par contre sur mon carton d'invitation il y avait indiquer "ventes privées" mais sa ressemblait plus a des soldes avant l'heure ....
En tout cas je ne suis pas rentré les mains vides et n'ai pas vider mon compte en banque pour autant ....
RÉPONDRE
LilithIl y a 8 ans
seul et fabuleux ton pass-magique ne viendrait-il pas de AS IT IS ? ;)
RÉPONDRE
GrimIl y a 8 ans
Ah daccord merci Seul et fabuleux , c'est vrai que maintenant dès qu'on voit vente privé on pense aux sites mais j'avais oublié les " pré soldes " :)
RÉPONDRE
CohibaIl y a 8 ans
Suri : la fraise, c'est une parure vestimentaire non pas du XIXème siècle, mais de la Renaissance, qui commence au XVème siècle en Italie et se propage au reste de l'Europe au XVIème siècle (période élisabéthaine, comme le précise Coco : fin XVIème, 1ère moitié du XVIIème).
RÉPONDRE
CohibaIl y a 8 ans
Mais je crois que tu n'as pas tout à fait tort pour ce qui est du XIXème : est-ce que les larges collerettes de l'époque napoléonienne (Ier Empire) ne sont pas des sortes de fraises ?
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode