Défilé Dior - Haute Couture, Printemps-Eté 2008

"Seul Dior peut faire cela" s'est exclamé Bernard Arnault à la fin de la présentation haute couture de la maison Dior, qui eut lieu le 21 janvier au cœur du bois de Boulogne. En effet, cette démesure opulente gorgée de teintes chatoyantes est devenue la signature de John Galliano. C'est donc avec ravissement - mais sans surprise - que l'on contemple les silhouettes dioresques, se gorgeant de glamour millésimé et de références artistiques, historiques et sociologiques tous azimuts…
Défilé Dior - Haute Couture, Printemps-Eté 2008

Sur la notice du défilé, distribuée aux spectateurs, on pouvait lire que pour cette collection Haute Couture, John Galliano s'était inspiré du peintre américain John Singer Sargent, et notamment de l'une des ses œuvres : le portrait de madame X, représentant une femme en décolleté profond (une toile qui, à l'époque, fit scandale).

Associez à cela des volumes basculés vers l'arrière (comme autant de références explicites au travail de Cristobal Balenciaga, aux ornements rappelant la période art déco et à l'esthétisme de Gustav Klimt), saupoudrez le tout de quelques effluves asiatiques chères au styliste et vous obtiendrez ces toilettes aux allures d'hyperbole et aux influences diverses, qui nous apparaissent à la fois familières et uniques.

Chaque modèle semble suivre sa propre ligne : alors que l'un apparaît fuselé, l'autre s'épanouit en corolle (comme gonflé à l'hélium), puis une taille marquée succède à l'absence de cintrage d'une robe bloomer... Quant aux longueurs, elles oscillent entre genoux sages et traînes hollywoodiennes. La constante - s'il doit en avoir une - se situe dans le choix de la matière : la soie est omniprésente et abondante.

Quant à savoir si cette collection confirme ou infirme telle ou telle tendance décelée sur les défilés prêt-à-porter, nous resterons sur notre faim, car le propos de la haute couture est ailleurs. Car en dépit d'afficher quelques broderies florales majestueuses que l'on pourrait qualifier de "tendances", Galliano écrit une partition dont il est le seul chef d'orchestre, libre d'évoluer dans un univers dont il a lui-même érigé les codes, qui cette saison ressemblent plus que jamais à un luxueux kaléidoscope schizophrénique...

Partager l'article
Par Lise Huret, le 22 janvier 2008 dans Défilés
Vous aimerez également
Alber Elbaz, bientôt chez Dior ?
Il y a 1 an - 40
EN SAVOIR PLUS
Rihanna, le nouvel atout Dior
Il y a 1 an - 24
EN SAVOIR PLUS
Les cuissardes selon Dior
Il y a 1 an - 26
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
10 commentaires
Tous les commentaires
geraldineIl y a 8 ans
J'adoore Dior....
RÉPONDRE
louisa13Il y a 8 ans
pour avoir regardé attentivement ce magnifique défilé je trouve neanmoins qu'il y a un grand clin d'oeil au dernier défilé pour les 60 ans de la maison Dior a part ca c'etait comme a son habitude grandiose ! Galliano fait toujours des miracle ;)
RÉPONDRE
CaroleIl y a 8 ans
En faite c pour vs dmandé si vs savez pas où trouvé des vrais vidéos de défilé???
RÉPONDRE
louisa13Il y a 8 ans
pour carole : normalement dans un jours ou deux tu devrais les retrouver sur Vogue.com où ils y seront tous au fur et a mesure que ca defile
RÉPONDRE
CocoIl y a 8 ans
Carole tu peux en trouver une ici :
www.telegraph.co.uk/fashi...
RÉPONDRE
cecileIl y a 8 ans
il y a aussi style.com (site americain) où il y a toutes les photos de tous les defilés du monde ou presque
RÉPONDRE
MaoIl y a 8 ans
J'adorre
RÉPONDRE
RéjaneIl y a 8 ans
qu'est ce que j'aimerais un jour assister a un défilé...l'univers Galliano c'est vraiment particulier et sublime ! !
RÉPONDRE
joli félinIl y a 8 ans
Vous pouvez aussi trouver les défilés sur youtube, classique mais souvent efficace et qui permet de voir d'autres reportages.
RÉPONDRE
DidineIl y a 8 ans
C'est beau mais je reproche un peu le côté carnaval kan même.. ^^
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode