Tendances de Mode

Audrey Hepburn

À contre-courant des canons esthétiques de son époque, Audrey Hepburn est néanmoins devenue une icône qui n'en finit pas d'inspirer le petit monde de la mode. Wayfarers, colliers de perles et silhouette Givenchy… on doit à l'héroïne de "Diamants sur Canapé" l'émergence d'un nouveau style, où la petite robe noire gagna ses lettres de noblesse...

Audrey Hepburn

La minceur gracile qu'afficha tout au long de sa vie Audrey Hepburn lui valut de nombreuses critiques, et beaucoup la soupçonnèrent de souffrir de désordre alimentaire. Cependant, si l'actrice possédait une ligne parfaite (qui parfois penchait vers la maigreur), cela n'avait rien à voir avec des problèmes d'anorexie. Il fallait chercher plus loin...

La petite Audrey, née d'une riche mère hollandaise et d'un père irlandais, passa son enfance dans un pensionnat anglais afin d'y apprendre la langue. Cependant, la Deuxième Guerre mondiale va contrecarrer la scolarité de la petite fille. Sa mère, divorcée depuis peu, la rapatria en Hollande, espérant qu'elle y serait plus en sécurité. Mais en 1940 la Hollande se fait envahir, et les biens de la famille sont confisqués. Commence alors pour la fillette de 11 ans des années de privation, qui attaqueront durablement sa santé.

En dépit du climat d'insécurité ambiant, Audrey rêve et se prend de passion pour la danse classique. Elle entre au conservatoire et devient l'élève préférée de son professeur. Sans être extrêmement douée, la petite dégage une certaine grâce qui envoûte ceux qui la regardent faire des entrechats. En 1944, Audrey a acquis assez d'expérience pour donner des cours, elle officie alors au conservatoire et chez elle. Cependant, le rationnement alimentaire l'affaiblit, à tel point que l'épuisement l'oblige à suspendre les leçons qu'elle donnait.

1945 sonne la fin des conflits, mais laisse une Audrey famélique : elle mesure 1m71 et pèse 45 kilos. Le manque de nourriture lui a provoqué différentes affections : jaunisse, asthme, anémie... Son corps en gardera des séquelles : elle ne parviendra jamais à prendre du poids, et à la moindre fatigue, elle en perdra beaucoup... Malgré tout, Audrey se rétablit peu à peu et sa mère, soucieuse de la carrière de ballerine de sa fille, l'emmène à Amsterdam. Audrey y reçoit l'enseignement de Sonia Gaskell qui - en dépit d'être un professeur très renommé - lui offre ses leçons, croyant déceler en Audrey les prémices du talent. La jeune fille travaillera très dur et y développera une discipline de fer, qu'elle conservera tout au long de son parcours professionnel.

Audrey Hepburn

En 1948, elle et sa mère vont vivre à Londres. Audrey ne pense alors qu'à la danse, mais pour arrondir les fins de mois elle pose en tant que modèle le week-end. Cependant, Audrey est trop grande et pas assez douée pour réellement penser à une carrière de danseuse étoile. C'est pourquoi, alors qu'on lui offre une place dans une compagnie de danse à l'étranger, elle préfère passer les auditions pour intégrer une comédie musicale : "High Button Shoes". Elle obtient un petit rôle, mais y sera néanmoins remarquée. Elle enchaîne avec une pièce de théâtre nommée "Sauce Piquante", ce qui lui vaudra de passer plusieurs fois à la télévision et de poser pour différents magasines. Peu à peu, Audrey sort de l'anonymat.

En 1951, elle rencontre James Hanson, un riche homme d'affaires qui tombe amoureux d'elle. Cette même année, la trajectoire professionnelle de la petite actrice va s'envoler. Lors d'un tournage, Colette tombe sous son charme et lui offre le rôle-titre de sa pièce de théâtre "Gigi". Peu de temps après, elle décroche son premier rôle dans une production hollywoodienne : elle sera l'héroïne de "Vacances Romaines" de William Wyler. Gigi est un échec, mais la critique encense le travail d'Audrey. Cette dernière s'est installée à New York, mais continue également à tourner à Londres et au Canada. Vacances Romaines sort aux États-Unis en 1953, et c'est un triomphe. Audrey dira avoir tout appris de William Wyler.

Audrey Hepburn

Le monde a désormais les yeux tournés vers cette jeune femme frêle et charismatique, à dix mille lieues de l'aura pulpeuse des Marilyn de l'époque. Peu de temps après, Audrey Hepburn tourne "Sabrina". C'est à cette occasion qu'elle convoquera le destin pour faire d'elle une icône de mode. L'actrice ayant vu le travail d'Hubert de Givenchy, elle décide que c'est lui qui devra l'habiller pour Sabrina. Le couturier tombe alors sous le charme de cette laine brune, et de ce coup de foudre naîtra une nouvelle Audrey, façonnée par Givenchy et elle-même.

Le couturier reconnaîtra en effet que la jeune femme savait ce qui la mettait en valeur. Elle avait une idée précise de son physique, en connaissait les moindres défauts et savait en sublimer les qualités. Givenchy dira d'ailleurs qu'il n'a fait que s'adapter à ses désirs. Si le style d'Audrey faisait déjà parler d'elle dès Vacances Romaines et les costumes d'Edith Head, sa rencontre avec le styliste français va achever de l'ériger en tant que modèle à suivre. Givenchy l'habillera sur tous ses films, concevra la robe pour le deuxième mariage d'Audrey et en fera la première égérie du monde du parfum, en associant son image à L'interdit.

Audrey Hepburn

L'alchimie entre Hubert de Givenchy et Audrey Hepburn donnera naissance à une nouvelle image de l'élégance, qui sévit encore aujourd'hui. Que ce soit en tailleur cintré, en justaucorps, en marinière ou en robe corolle, Audrey incarne la quintessence de la grâce. Elle construit son propre style et ne suit pas les modes ; ses mots d'ordre sont simplicité et élégance. Elle apparaît plusieurs fois en couverture de Vogue et du Harper's Bazaar. Jamais une actrice n'avait suscité autant d'admiration de la part de l'univers de la mode, et bien après son heure de gloire, le personnage d'Audrey continue et continuera à influencer les couturiers, qui trouvent en elle une icône intemporelle.

Point de vue carrière, Audrey Hepburn obtient l'Oscar de la meilleure actrice pour "Vacances Romaines", puis reçoit le Tony Award de la meilleure actrice pour son interprétation dans la pièce de théâtre "Ondine". Elle est ensuite nommée aux Oscar pour le rôle de Sabrina, mais elle ne l'obtiendra pas. Néanmoins, les propositions affluent, et Audrey doit en refuser beaucoup. Elle se consacre à son tournage avec Fred Astaire dans "Drôle de Frimousse".

Audrey Hepburn

Les films s'enchaînent, cependant la santé d'Audrey est fragile et ses tournages l'épuisent. Mariée à l'acteur et réalisateur Mel Ferrer, elle fait plusieurs fausses couches, et lorsqu'elle tombe à nouveau enceinte, elle refuse tous les projets qui s'offrent à elle, dont un film avec Hitchcock. Elle acceptera cependant de tourner "Diamants sur Canapé", à condition que le tournage ait lieu après la naissance. En 1960, elle met au monde Sean Ferrer, et est nominée pour la quatrième fois aux Oscars pour "Diamants sur Canapé" (Breakfast at Tiffany's), mais elle ne l'emportera pas. Elle sera également nominée trois années plus tard pour son rôle dans "My Fair Lady", mais se verra souffler l'Oscar par Julie Andrews.

Les années suivantes sont difficiles : Audrey fait une nouvelle fausse couche, travaille énormément et délaisse sa famille, si bien qu'en 1968 le divorce est prononcé. Audrey décide alors de se consacrer à son fils et d'arrêter le cinéma. Une année plus tard, elle épouse un psychiatre italien, Andrea Dotti, et tombe enceinte quelques mois plus tard. En dépit de l'infidélité notoire de son mari, Audrey se complait dans les joies de la maternité. Habitant désormais à Rome, elle fait savoir à l'industrie du cinéma qu'elle veut bien rejouer, à condition que tout se déroule dans la capitale italienne. Mais les rôles qu'on lui propose ne l'intéressent pas, et Audrey s'investit auprès de l'UNICEF.

Audrey Hepburn

En 1975, elle accepte de tourner en Espagne "La Rose et la Flèche" avec Sean Connery. Mais son mariage bat de l'aile : le comportement volage de son mari est dénoncé par la presse, et ils divorcent en 1982. Puis elle tourne avec son fils Sean, mais finit par délaisser le cinéma au profit des actions humanitaires de l'UNICEF. En 1988, elle est nommée ambassadrice de cette ONG, et y consacre de plus en plus de temps. Elle sillonne alors le globe et tente de sensibiliser l'opinion sur le sort des enfants des pays pauvres. Une année plus tard, elle apparaît pour la dernière fois au cinéma dans "Always" de Steven Spielberg.

En 1992, la maladie - un cancer du côlon - l'oblige à réduire ses activités. En 1993, on annonce qu'elle va recevoir la récompense Jean Hersholt pour son travail humanitaire. Elle la recevra à titre posthume, car le 20 janvier Audrey Hepburn décède. Depuis, il ne se passe pas un mois, une parution magazine, une saison sans que l'on fasse référence à Audrey Hepburn. Cette dernière a imprimé durablement l'univers de la mode, lui offrant une silhouette indémodable, racée et proche de la perfection, qui n'a jamais trouvé d'égal...

Suivez Tendances de mode sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Par Lise Huret, le 28 janvier 2008

Brèves sur le même sujet

29 commentaires

izzie28 janvier 2008 à 20:11 / Répondre
Merci pour cet excellent article, moi qui ne connaissait pas grand chose sur l'icône de Givenchy, il y a encore quelques minutes, je suis devenu une véritable pro :) a quand Marilyn Monroe et Grace Kelly?
Réjane28 janvier 2008 à 21:23 / Répondre
Merci Coco pour ce bel article ! ! !quelle beauté,un visage parfait!je ne me lasse pas de regarder les photos ! !
Manu Prince S28 janvier 2008 à 22:33 / Répondre
Une icone, une femme, un mythe. J'adore tout chez Audrey!
Sasha28 janvier 2008 à 23:55 / Répondre
Bel article. En fan inconditionnelle d'Audrey Hepburn, je ne peux qu'applaudir, car s'il est vrai que les magazines ne cessent de la présenter comme exemple d'une allure zéro défaut, il est rare que des blogs s'intéressent au style Hepburn et à l'importance de cette actrice dans la mode, en-dehors de la fameuse petite robe noire qu'on lui associe invariablement.
anna29 janvier 2008 à 08:45 / Répondre
bel article merci coco
Fan2Givenchy29 janvier 2008 à 19:40 / Répondre
Je trouve cette femme merveilleusement belle, on ne peut que saluer sa carrière.

Merci pour cet article.
seul et fabuleux !29 janvier 2008 à 22:40 / Répondre
Je savais simplement qu'elle avait été la muse de Givenchy ... mais pour le reste ??? j'ignorais tout !
Des livres a me conseiller a son sujet , peut etre ?
Clémentine15 juillet 2012 à 00:20 / Répondre
Je suis une grande admiratrice d'Audrey Hepburn. Et en tant que telle, j'ai plusieurs livres la concernant. La plupart ne comportent en grande majorité que des photographies. Mais il n'y a pas longtemps j'ai lu "Audrey Hepburn : Histoire d'une femme d'exception" de Donald Spoto. C'est une biographie riche, complète, agrèmentée de quelques photos au milieu de l'ouvrage. Il fait près de 330 pages et coûte 20 euros TTC. Moi qui pensait tout savoir de cette grande actrice, j'ai eu quelques surprises. Si non, il y a aussi "Audrey Hepburn : Souvenirs et Trésors d'une femme d'élégance", d'Ellen Erwin et Jessica Z.Diamond. Celui ci doit faire le double du prix du premier. Cet ouvrage se feuillette comme un journal intime car on y retrouve des dessins de Miss Hepburn, des lettres écrites de sa main à ses proches, sa carte d'identité pendant la 2ème Guerre Mondiale, un ticket d'avant première du film "Diamants sur Canapé", un faire-part de naissance de son premier fils Sean Hepburn Ferrer (qui signe d'ailleurs la préface du livre)... Quand on découvre toutes ces choses, c'est un véritable moment d'émotion car on a l'impression d'être au plus près de la vie de cette magnifique femme qui ne se résume pas à des tableaux, coussins et autres paravents dans des boutiques d'art déco.
la-reb3lle09 mars 2008 à 14:59 / Répondre
pour moi c'st une icone de l'ancien cinéma américain !!!
elle est sublime !!!
> coco24 mars 2008 à 17:10 / Répondre
Elle est tout simplement la perfection.
Karine10 avril 2008 à 00:52 / Répondre
Un très beau résumé biographique. Je suis une grande fan d'Audrey. Beaucoup de gens me dise que je suis son sosie, et c'est vraiment un beau compliment, car elle était d'une grande beauté. Ce site nous offre de belles images de cette femme d'un talent hors du commun! Merci!
SHAUNA04 mai 2008 à 10:39 / Répondre
Merveilleur et inoubliable Audrey Hepburn; elle était gracile, humaine, un visage d'ange!!! elle a tellement fit pour l'UNICEF, qu'elle restera toujours gravée dans les mémoires de ceux et celles qui l'aimaient.

SHAUNA
ninou04 août 2008 à 16:12 / Répondre
audrey...
c'est une femme unique
par sa bautée et par ces actions
je l'adore tout simplement=)
she is just magnifique!!!!!!!!!!!=)=)
Manon.26 août 2008 à 22:17 / Répondre
Elle est superbe , et ce mot n'est rien comparé à ce que je pense d'elle !!
Aïda30 août 2008 à 15:12 / Répondre
Haha, le dernier film qu'elle atourné s'appelle "Always". Le destin fait bien les choses. :)
Laetitia06 septembre 2008 à 22:56 / Répondre
Je n'ai commencé à être "fan" d'elle que depuis très peu de temp. Bien évidemment, je la connaissais de nom, on la voyait partout sur des blogs etc. ...Je me suis mise à regarder ses films,à faire des recherches... C'était vraiment l'incarnation de la grâce et de la classe =).
J'ai lu un livre sur elle -un livre rempli de photos et d'anecdotes sur elle, écrit par son fils Sean Ferrer-, où il racontait la rencontre entre elle et Givenchy:
Sabrina, un de ses premiers rôle,s racontaient l'histoire d'une fille de chauffeur qui partait étudier à paris et qui revenait en femme fatale. Alors Audrey, pour ses costumes, a demandé à Givenchy de lui les créer. Givenchy était très fan de...Katarine Hepburn. Alors quand on lui annonce que Miss Hepburn voudrait le voir, vous imaginez bien sa joie...Sauf quand il tombe en face d'Audrey Hepburn, où il a vite déchanté. Et puis finalement, elle lui a souri...Et il a décidé de s'occuper de ses costumes.
Je trouvais énorme la façon dont est néée cette longue amitié entre eux...
Bref, Audrey Hepburn, modèle absolue =)
Laura06 janvier 2009 à 11:42 / Répondre
Je l'adoooooooooooore <3 Elle est trop belle.
Sara01 mars 2009 à 20:32 / Répondre
Trop belle!!! Je l'admire troop et en plus elle est gentil puisqu'elle a été présidente de l'Unicef!
Je l'admire troop cette meuf1
Et en plus, c'est une trop bonne actrice!!
Black-american11 mars 2009 à 22:22 / Répondre
Une icône de la mode qui ma fais voir en grand ce que s'était la vrai mode.Avec toutes les tendances de la mode que nous avons aujourd'hui je me dit parfois que certain créateur ou créatrice perde la tête ou qu'ils n'ont plus de créativité.Une femme avec toute son élégance toute sa splendeur qu'on a s'en arrêt essayer de recopier ou de se prendre pour elle.Elle a beaucoup influencer de célébrité tous comme Marylin Moroe.
Lou-vintage10 mai 2009 à 16:17 / Répondre
En réponse à CE commentaire:

Sara (20:32)

"Trop belle!!! Je l'admire troop et en plus elle est gentil puisqu'elle a été présidente de l'Unicef!
Je l'admire troop cette meuf1
Et en plus, c'est une trop bonne actrice!!"


Tu n' as pas honte de poster une chose pareille!
Oser réduire Audrey Hepburn à "une MEUF", c' est affligeant!
Soléna17 juillet 2009 à 17:36 / Répondre
Tout à fait d'accord avec Lou-vintage.

Audrey Hepburn c'est LA classe, LE raffinement et LE bon goût pour la mode !! De plus c'est une actrice magnifique qui jouait ses rôles avec une sensibilité et une complexité telles que je n'en ai jaimais vues !

"Beaucoup l'immitairent mais jamaient ne l'égalèrent."

Audrey hapburn c'est LE GLAMOUR !! Et c'est inné chez elle !

Alors la comparer à une meuf merci bien mais tu repasseras ma petite !!
Lou11 septembre 2009 à 19:25 / Répondre
je vais passer pour une folle mais je l'aurais trouvée parfaite si elle avait eu les yeux bleu & je n'aime pas trop sa petite tête =S
Liliana04 octobre 2009 à 19:25 / Répondre
Rien a dire, ce fut un esprit particulier.Ses yeux lumineux reflettaient son ame,tant d'innocence,tant de compassion,tant de gout exquis en tout!Ce que je sais en plus c'est qu'elle etait une bonne amie de Mere Therese,qui servait pour Audrey un bel exemple du sacrifice de soi,de compassion,d'amour pur.Est-ce trop pour une vie humaine? Merci pour l'article.Namaste!
Fan d'audrey10 février 2010 à 13:48 / Répondre
Audrey Hepburn à un style super sympa. moi, je voudrais lui ressembler. Mais je n'oserais pas me couper les cheveux comme elle, j'aurais peur que ca ne m'aille pas. Pourtant sur elle dans le film Sabrina, ca lui va trop bien.
Ça lui fait une petite tête toute mignonne. Je me demande si c'est Hubert de Givenchy qui lui avait conseillé de se couper les cheveux... ? c'était quand même osé à l'époque.
manuela08 juillet 2010 à 21:22 / Répondre
c'est mon idole, mon exemple, ma femme fétiche. Cette actrice a tout compris à l'élégance et à la féminité. Elle n'est jamais vulgaire et elle est toujours à tomber !
Breakfast at Tiffany est mon film culte...
En plus d'être ultra belle, Audrey Hepburn est une femme avec un grand cœur : elle a consacré la fin de sa vie à l'humanitaire.
C'est La femme parfaite. J'espère lui ressembler un jour, au moins un tout petit peu.
titefleur13 mars 2011 à 15:29 / Répondre
La perfection n'est pas de ce monde, mais quand on voit Audrey, on se dit que si. Cette femme avait un visage parfait, une silhouette idéale... Mais elle n'était pas seulement belle, elle était aussi humble, pure, généreuse, intelligente, contrairement à beaucoup d'actrices. Je suis une de ses plus grandes fan, et je trouve qu'elle a vie fascinante; non seulement elle a été actrice, mais aussi top modèle, comédienne, et même danseuse pendant son adolescence. C'est pour moi un modèle, le symbole de la grâce, et je rêve d'être comme elle, même si c'est impossible :)
sophroline09 décembre 2011 à 23:58 / Répondre
Très belle biographie de Audrey Hepburn. J'y ai beaucoup appris. Je me cherchais un style, je crois que je l'ai trouvé dans celui de Audrey Hepburn : simple et chic. Elle avait tout compris.
djjb15 février 2012 à 23:35 / Répondre
il y a un coffret de 4 DVD d'Audrey. J'ai déjà vu Diamants sur canapé, puis Vacances romaines. Des merveilles, surtout le 2e. Elle est trop touchante, avec son sourire et ses yeux... On ne se lasse pas de la regarder.
Il y a aussi un bon article sur elle dans Wikipedia.
AHtb09 mai 2012 à 18:03 / Répondre
There's a mistake at the end of this text. Audrey didn't pass away in 1994, she passed away in 1993 (January 20th).

Ajouter un commentaire

Nom
Email (ne sera pas publié)
Site Web (facultatif)
Code anti-spam : recopiez le code numérique indiqué ci-dessus
Envoyer