Défilés automne/hiver 2008-2009 à Paris

Paris, égal à lui-même, a livré des défilés forts, en pleine réflexion stylistique où de nombreuses pistes ont été lancées. Certaines s'évadent vers la Haute Couture ou expérimentent une vision ultra-futuriste de notre dressing, tandis que d'autres se risquent à l'ultra minimalisme. Les tendances ayant émergé de ces présentations sont sans compromis et plus ou moins faciles à vivre, mais pointues comme on les aime…

En rouge et gris

Défilés Paris

Les silhouettes des deux saisons précédentes, férues de camaïeux, sont toujours présentes. Néanmoins, les couleurs juvéniles et pepsy cèdent la place à une palette dramatiquement glamour, où la féminité est une affaire de grandes personnes. Entre all-over carmin chez les uns et recrudescence du gris pour les autres, le colorama de la saison se targue d'être sérieux.

Dior et Celine envisagent chacun à leur manière le total look incandescent :

  • Galliano, noyé dans un revival sixties, construit une tenue hybride Monroe/Onassis qui, tout en se voulant diablement chic, semble avoir été imaginée pour les héritières déjantées à la Paris Hilton.
  • Ivana Omazic, quant à elle, explore le tye and dye et lui appose l'élégance propre à Celine, tout en lui conférant une nature de fée clochette urbaine absolument délectable. Que ce soit en mini tailleur ou en mousseline vaporeuse, l'écarlate de 2009 se veut possessif et règne en despote sur les tenues qu'il habille.

Si le gris récidive, sa pâle monotonie n'est plus au service du casual. En effet, en vue de l'hiver prochain, il est devenu la cimaise de coupes fortes et de concepts intransigeants.

  • Marc Jacobs pour Louis Vuitton affirme ce qu'il avait murmuré lors de ses défilés new-yorkais, en poussant à l'extrême son hommage aux années 80. Graphiques, épurées, nettes et incisives, ces lignes issues d'un passé pas assez lointain pour être rétro gagnent - sous l'impulsion du sieur Jacobs - une certaine légitimité fashion.
  • Viktor and Rolf livrent leur version de l'un des musts de la saison (le costume d'homme) qui sous l'impulsion du duo allemand s'élargit, se floute et se cintre pour mieux s'évaser, devenant ainsi plus féminin que masculin.

En 2009, le rouge et le gris ne se portent plus par inadvertance. Ces couleurs sont génératrices de choix empiriques et de néo-élégance à la chronologie fantasque, et se doivent d'être sublimées par des femmes plus Hilary que Betty Boop.


Slim en cuir

Défilés Paris

L'hiver dernier fut sans conteste celui du tregging, un néologisme illustrant un legging mutant, accro aux nouvelles matières. Cependant, après une avalanche de lamés, d'argentés et autres élasthannes fantaisies, c'est la version cuir que les créateurs ont plébiscité. Adieu donc le cheap et l'imitation, c'est à un cuir strech à la Jitrois que l'on devra confier nos gambettes.

  • Chez Balmain, le cuir plus slim que slim interprète une partition rock and roll de luxe. Sans fioritures, plus Kate Moss que Courtney Love, il se veut casual (presque passe partout), faisant preuve d'une fausse modestie probante, tant sa nature de star est évidente.
  • Ricardo Tisci pour Givenchy ne quitte pas son registre gothique/chic, qui fait de la maison l'un des chouchous de Carine Roitfeld. En associant à son pantalon de cuir une redingote et une surenchère de sautoirs, il parvient à rendre sa silhouette furieusement élégante, lui évitant ainsi de plonger dans les affres de la citation "Marylin Manson".
  • Chez Michel Klein, le cuir se porte en guêtres longuissimes, racées et délicieuses sur une mannequin frôlant les 180 cm. Cependant, on doute que cette création puisse descendre dans la rue sans être accusée de racolage passif...

Dangereux, mais hautement désirable, le cuir ultra skinny sera en 2009 la Rolls des brindilles. On le porte en duo avec une maille XXL ou avec un blazer sombre, et toujours très haut perché...


Héroïnes postmodernes

Défilés Paris

Sous nos yeux incrédules, la mode de demain était-elle devenue celle d'aujourd'hui ? Sommes-nous désormais au cœur du monde que nous décrivait Ray Bradbury dans ses Chroniques Martiennes ? Si l'on décidait de se baser sur le côté SF de certaines présentations, la réponse serait assurément oui. Entre protagonistes de jeux vidéos, élégantes à la Enki Bilal et guerrières futuristes, le futur semble frapper à notre porte.

  • Chez Miu Miu, le sportswear se déguise en tailleur de ville, tandis que le néoprène remplace les fins lainages et que les jeunes femmes, perdues dans un univers inhospitalier, tentent d'exister en affichant leurs initiales.
  • De son côté, Nicolas Ghesquière continue d'explorer le morphing couture. Résolument tourné vers l'avenir (mais sans pour autant oublier l'héritage de Cristobal Balenciaga), il imagine des ensembles où s'entrechoquent rigueur, austérité, séduction cérébrale et modernisme, le tout dans une surprenante harmonie.
  • Rick Owens quant à lui se perd en livrant une collection expérimentale, dont l'évidence n'arrive pas à poindre. Architecturale sans être seyante, sa ligne de conduite est à revoir, en dépit de s'inscrire dans une logique futuriste tendance

Comme pour tous les looks forts, on hésitera à les adopter tels quels. Il faudra ainsi longtemps les contempler, attendre de les voir porter hors podium et penser à briser les panoplies établies, pour peut-être enfin les faire nôtres.


Color fusion

Défilés Paris

Les extrêmes attirant les extrêmes, il est peu surprenant qu'une débauche d'imprimés indisciplinés ait répondu au tailoring ambiant. Qu'elle soit ludique ou classique, improbable ou novatrice, la picturalité ne fait pas dans la demi-mesure.

  • Anniversaire oblige, chez Sonia Rykiel la joie de vivre est au rendez-vous. Revisitant les rayures chères à son coeur, la rousse créatrice s'est amusée à les décliner en oversize sur des ensembles pull/collant. Le résultat, à la fois parisien et juvénile, offre aux addicts de la griffe une certaine candeur preppy school très up-to-date.
  • Moins action painting que le __Dolce & Gabbana__ de l'été, les toilettes de Lacroix deviennent des robes tableaux folles de couleurs. Si la coupe est sagement classique, sa parure multicolore lui confère une identité forte, à la fois espiègle et glamour.
  • Au grès d'un savant jeu de matières, Dries Van Noten s'amuse à opérer des mariages insolites entre divers graphismes. Ces derniers - sous l'impulsion d'une combinaison inédite - harmonisent leurs différences, créant ainsi un ensemble certes chargé, mais étonnamment esthétique.

À en croire ces envolées colorées, dès septembre il sera de bon ton de s'octroyer quelques récréations vitaminées, à condition bien sûr qu'elles soient à 200% inspirées. Car si l'on ose la couleur cet hiver, ce sera sans frilosité incongrue et en l'assumant pleinement.


Jeux d'épaules

Défilés Paris

Qui aurait cru qu'un jour nos épaules seraient l'objet de tant d'attentions ? Jointures noueuses, saillantes ou parfois rondes, elles sont de ces parties du corps que l'on oublie de célébrer, tant elles nous paraissent accessoires et dépourvues d'intérêt. Et pourtant, rien de plus romantique qu'une épaule gracile s'échappant d'une encolure lâche... Cet hiver, les créateurs ont décidé de venger cette injustice en honorant les épaules comme il se doit.

Jean Paul Gaultier leur offre ainsi un décolleté digne de ce nom et en fait les vedettes de sa robe, tandis qu'Anne Valerie Hash leur conçoit un écrin architectural les englobant en douceur, tout en les propulsant "clef de voûte du look". Quant à Martin Margiela, il recouvre sa vestale de voiles diverses, ne laissant s'échapper qu'une fine parcelle de peau. L'épaule focalise ainsi l'attention, révélant au grand jour sa grâce déliée.

Au final, on retiendra les gants recouvrant le bras, tout en dévoilant la pièce phare de notre anatomie. Et on pense décolleté d'épaule et séduction subtile.

Pour ce qui est des tendances non citées, on notera également que :

  • la petite robe noire expérimente les chemins de traverse en se dévergondant au contact des transparences Chanel et des reflets argentés Lanvin.
  • les chapeaux de Dior et d'Yves Saint-Laurent étirent la boite crânienne, offrant au visage un nouveau centre de gravité pour le moins curieux.
  • les accessoires se sont faits moins présents que par le passé.
  • Issey Miyake propose des vêtements jetables.
  • la fourrure ne perd pas de terrain, et ose (sous les doigts de JPG) se mixer à la fausse fourrure...

©photo : Vogue

Partager l'article
Par Lise Huret, le 10 mars 2008 dans Défilés
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
19 commentaires
Tous les commentaires
karineIl y a 8 ans
Cette saison de défilé était vraiment pleine de belles choses.j'ai particulièrement adoré Lagerfeld et Balmain
RÉPONDRE
AnnaIl y a 8 ans
Merci bcp
J'attendais cet article avec impatience !

J'aime bcp les tendances de cet automne/hiver 2008-2009
RÉPONDRE
coriengaIl y a 8 ans
la robe rouge céline est magnifique!
RÉPONDRE
SashaIl y a 8 ans
Aaah! Les défilés de la fashion week parisienne...
Merci pour ce survol des tendances de l'année prochaine. Une fois encore, un article à la fois bien écrit et réfléchi.
A bientôt.
RÉPONDRE
tendergirlIl y a 8 ans
Jolie présentation des prochaines tendances....le défilé Balmain nous a réservé de trés belles tenues....on dirait presque...vivement l'hiver prochain!!!
RÉPONDRE
chloéIl y a 8 ans
je crois que l'on échapperas pas à la tendance slim cuir!
RÉPONDRE
Manu Prince SIl y a 8 ans
Très bonne conclusion sur les shows pour la saison prochaine, c'et hyper complet. Tu oublies une couleur fortement présente : Le violet. C'etait une tendance forte des défilés, décliné du rose poudré à l'ardoise, se mêlant avec le gris...
RÉPONDRE
CocoIl y a 8 ans
Coucou Manu :)
Ca me touche beaucoup que tu ais aimé l'article, en ce qui concerne le violet j'en avais parlé sur Milan donc je n'en ai pas reparlé ici mais il est vrai que dans l'article qui résumera les tendances à suivre pour l'hiver prochain le violet aura assurément sa place :)

www.tendances-de-mode.com...
RÉPONDRE
paulaIl y a 8 ans
plus de photos n'aurait fait de mal à personne ?
RÉPONDRE
paulinelabruneIl y a 8 ans
cool le rouge revient en force sa mettra un peu de peps dans nos armoires c'est super un automne hiver presque aussi coloré que l'été j'en revais!!!Dis coco est ce qu'il y aura encore des couleur flashy voire fluo(rose bleu...)cet hiver?
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 8 ans
Qui , sur ce blog , est plus répétitif que moi ?
Encore une fois ... ce sont les défilés parisiens que je préfère ... il y a toujours ( a des degrés différents , selon les créateurs ) une éspèce d'ambiance qui régne ! Vous savez , ce petit je ne sais quoi de parisien ??
Quoi qu'il en soit ( en vrac ) : je suis décu de la collection de Balenciaga ( je m'attendais trop a la grandiosité de l'hiver 07/08) , j'adore toujours autant Lanvin et surtout Alber Elbaz, J'apprécie de plus en plus les collections Givenchy, j'admire l'idée d'Issey Miyake ( mon petit coté écolo), je love Sonia Rykiel et sa fille pour la bonne humeur de leur sublime collection , je suis heureux que la tendance du gris soit toujours d'actualité et revisitée ... et tout plein d'autres choses !
RÉPONDRE
DianeDIl y a 8 ans
Il est très agréable de voir que la nouvelle Mode se féminise, la femme est mise en valeur avec volupté dans des lignes souvent simples mais pures.
Un grain d'exentricité marque notre décénie et reste bien présent dans la démesure du maquillage ou des chapeaux extralarges, des compensées ou des escarpins ultra glamours et ultra perfectionnés.
"L'accessoire" sac, indispensable à la touche finale de la tenue, est plus que présent car plus qu'imposant.
En somme, la femme est femme: femme de goût, avec des formes mises en valeur; femme de caractère qui se démarque de ses habitudes.
La femme sera féminine et originale, active et branchée.
Luxe, Sport, Citadine mais aussi et surtout Berline ou Coupée elle sera la nouvelle passion de l'Homme.
RÉPONDRE
asmIl y a 8 ans
apres le silm noir, blanc, blue, rouge vient le silm CUIR sa promet
RÉPONDRE
AurelieIl y a 8 ans
hello c la premiere fois que je vien sur ce site j aurai voulu savoir si la couleur " camel " sera de nouveau d actu en automne-hiver 2009 ? connaissez-vous un site ou il nous montre exactement les couleurs pour le futur? merci de la reponse
RÉPONDRE
SAMYIl y a 8 ans
j aimerai bien savoire plus sur les tendançes hiver 2009 si ç est possible et merçi
RÉPONDRE
MazelleIl y a 8 ans
Coco: Puis-je te demander quel est le défilé que tu as aimé le plus?
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 8 ans
En fait j'ai particulièrement aimé les défilés YSL, Prada, Alexander Wang, Dries Van Noten, Givenchy, Tsumori Chisato et Proenza Schouler...
RÉPONDRE
BaloupIl y a 8 ans
@ Coco : C'est marrant comme les avis peuvent être différent d'une personne à l'autre, dans mon cas je n'ai vraiment pas été attiré par le défilé Dries Van Noten ? Peux tu me dire ce que tu lui trouve ?

J'entend déjà les mauvaises langues crier haut et fort que je n'ai pas de goût ? Ou alors mon goût ne peux pas plaire à tout le monde ? :-)
RÉPONDRE
latitebrunettedu59240Il y a 8 ans
je trouve que ces modèle de vetement son superbe
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode