Clémence Poésy pour Nylon Magazine

Depuis quelques saisons, le minois de la blonde Clémence Poésy est devenu synonyme de branchitude : aux premières loges chez Balenciaga, accro aux fashion weeks, détentrice d'une filmographie déjà chargée et égérie du parfum Chloé aux côtés de pointures hype, la frêle actrice à l'aura timidement ravageuse n'a pas fini de faire des émules.
Clémence Poésy
On la retrouve ainsi en ce moment sur la couverture et dans les pages du Nylon Magazine d'avril. On s'arrêtera sur les clichés de l'éditorial qui lui est en partie consacré, et qui révèle la beauté juvénile et habitée de cette Fleur Delacour qui en a bien fini avec les bancs d'école de Poudlard. Outre l'évidente poésie qui se dégage de ces photos (qui n'est pas sans rappeler celle chère à Erin Fetherston), on admire le style vintage absolument délicieux qu'arbore la jeune fille.

On apprécie, car rares sont les séries mode offrant de vraies leçons de style. Parfois sublimes, ces dernières compliquent cependant souvent le message du vêtement. C'est pourquoi, lorsque l'on découvre celle mettant en scène Clémence Poésy dans des looks en tous points désirables, accessibles sans être simplistes et vraiment en adéquation avec nos désirs, on ne peut que rougir de plaisir.

On tombe ainsi sous le charme de cette alliance rayures/carreaux annoncée comme l'un des "it" du printemps, mais qui jusqu'alors nous semblait peu facile à mettre en pratique. On retient que les collants - qui dès l'hiver prochain se feront plus fantaisies que jamais - peuvent se la jouer Beetlejuice, se marier à un blazer à carreaux, se chausser d'escarpins jaune poussin et donner ainsi naissance un look pointu sans être farfelu. La deuxième photo, quant à elle, remportera sûrement tous les suffrages, l'association mini-capeline, blouse marinière/liberty, veston d'homme et collier arty étant tout simplement à tomber.

S'il existe des filles qui semblent avoir attiré l'attention de toutes les bonnes fées de l'univers sur leur berceau, Clémence Poésy fait sans aucun doute partie de celles-là. Son style naturellement alluré, sa silhouette évanescente - mais néanmoins rieuse - ainsi que son talent en pleine éclosion nous suggèrent de ne pas la quitter des yeux…
Partager l'article
Par Lise Huret, le 25 mars 2008 dans Actu mode
Vous aimerez également
Le carré de Clémence Poésy
Il y a 2 ans - 26
EN SAVOIR PLUS
Clémence Poésy en Yves Saint Laurent
Il y a 5 ans - 19
EN SAVOIR PLUS
Clémence Poésy chez Gossip Girl
Il y a 6 ans - 27
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
5 commentaires
Tous les commentaires
CilyIl y a 8 ans
Elle a juste un style a tomber sur ces photos!
RÉPONDRE
IzzieIl y a 8 ans
Je lui trouve un charme fou
RÉPONDRE
Sarah (a toujours raison)Il y a 8 ans
Filmographie chargée? C'est un blague j'espère. Cette fille passe plus de temps au premier rang des défilés que devant une caméra. C'est pour ça que je ne la considèrerais jamais comme une actrice. Sur ce, étant donné tout les efforts qu'elle fait pour sortir d'elle avec un minimum de style je lui accorde qu'elle fait bien.
RÉPONDRE
Sarah a tortIl y a 8 ans
Actrice

Rôle
Bons Baisers de Bruges (2008), de Martin McDonagh

Chloe
La Troisième partie du monde (2008), de Eric Forestier

Emma
Le Dernier gang (2007), de Ariel Zeitoun

Julie
Sans moi (2007), de Olivier Panchot

Lise
Guerre & Paix (2007) - Saison 1
SÉRIE TV

Natacha
Le Grand Meaulnes (2006), de Jean-Daniel Verhaeghe

Yvonne de Galais
Tender Interface (2006), de Ildiko Enyedi
Les Amants du Flore (TV) (2006), de Ilan Duran Cohen

Lumi
Harry Potter et la coupe de feu (2005), de Mike Newell

Fleur Delacour
Révélations (2005) - Saison 1
SÉRIE TV

E.C.
Gunpowder, treason and plot (TV) (2004), de Gillies MacKinnon

la Reine Mary Stuart
Bienvenue chez les Rozes (2003), de Francis Palluau

Magali
L'Eté d'Olga (2002), de Nina Grosse

Olga


t'as raison elle a fait peu de films en plus que des navets qui sont passés inaperçus (sarcasmes)
RÉPONDRE
Sarah (a toujours raison)Il y a 8 ans
Tu apelles 12 films dont une série TV et quelques petits rôles une filmographie digne de ce nom?

Si la biographie de Clémence Poésy peut être qualifiée de "lourde", qu'en est-il de celles de Virginie Ledoyen, Cecile de France et Marion Cotillard ?
(sarcasmes)
Et bien ce sont des dignes filmographies de dignes actrices françaises. What else ?

PS : sur ce, je ne vais pas m'attarder ici, tu as du boulot il me semble (2 FILMS CETTE ANNEE!)
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode