Marni

Griffe italienne fétiche des Japonaises, distillant un chic juvénile divinement maîtrisé et délicatement poétique (sans toutefois sombrer dans la mièvrerie), Marni souffle depuis sa création en 1994 un vent frais sur le prêt-à-porter haut de gamme…
Consuela Castiglioni

On ne peut parler de Marni sans évoquer le parcours de la famille Castiglioni. En 1970, Primo Castiglioni fonde une maison de fourrure dans la région de Milan. Le marché est alors porteur et l'entreprise familiale prospère rapidement, ils deviennent alors une référence dans leur domaine. Primo inculque à ses enfants son savoir-faire, et les éduque de manière à ce qu'ils puissent reprendre l'affaire le temps venu. C'est ainsi que l'un de ses fils, Gianni, se retrouve à la tête de Ciwi Furs, l'une des sociétés de fourrure les plus prospères des années 80.

Cependant, l'horizon s'obscurcit pour les Castiglioni lorsqu'au début des années 90, PETA et les autres associations de protection des animaux se mettent en guerre contre le port de la fourrure. Cette dernière est alors diabolisée, provoquant la chute des ventes. Sentant que pour survivre il fallait modifier entièrement l'image de la fourrure auprès des clientes, la femme de Gianni, Consuela, se décide de dessiner une mini collection pour Ciwi Furs.

Celle-ci réussit à désacraliser la fourrure en la traitant comme un tissu et en lui apposant une vision iconoclaste. Le groupe est emballé, et trois années plus tard Marni voit le jour. On retrouve à la direction les enfants de Primo, Marina et Gianni (dont les prénoms tronqués inspireront le nom de la nouvelle griffe) ainsi que leur frère Sandro, tandis que Consuella s'occupe de la direction artistique.

Dès le début, la couleur s'impose comme la marque de fabrique du style Marni, qui ose les superpositions inédites, insolites et désirables. Consuela parvient également à intégrer à ses collections l'héritage "fourrure" des Castiglioni, sans pour autant alourdir son style. Sous ses doigts, les différentes peaux deviennent ainsi matière à création. Elle y mêle des textures nobles (la soie, les broderies artisanales, les cachemires et les mousselines) qui enrichissent son discours néo-romantique d'une patine luxe, tout en restant toujours dans la fraîcheur.

Marni

Le point fort de la créatrice réside dans son talent de coloriste, plus proche de l'artiste peintre que de la styliste de mode. Consuela parvient en effet à transformer, par différents jeux de matières, des harmonies picturales à priori incongrues en véritables odes à la féminité.

En 2000, la première boutique Marni ouvre à Londres. Le style de la griffe, entre balade fleur bleue et élégance à l'italienne, trouve rapidement son public. Consuela Castiglioni, qui n'hésite pas à révéler que ses créations ne sont autres que la réalisation de vêtements qu'elle désirerait porter, est parvenue - en faisant fi des tendances - à imposer le style subtil et délicat de Marni auprès des férues de mode.

Le succès tranquille de la griffe donne alors envie à la dream team Castiglioni de se diversifie. C'est ainsi que rapidement, une ligne homme puis une ligne enfant viennent enrichir le patrimoine Marni. Les mêmes codes, à la fois poétiques, contemporains et fantaisistes, ayant fait les beaux jours des collections femme y sont apposés, afin de réitérer l'équation gagnante. Ce qui ne manque pas d'arriver...

Marni

En parallèle, Marni parvient à maîtriser son développement : la griffe présente sur les six continents n'a pour l'instant accordé aucune licence, et concentre la fabrication de ses produits en Italie. Cependant, dans un monde où les marques de luxe se disputent le marché du it accessoire, Marni (qui propose un joli panel de sacs, chaussures, lunettes de soleil et autres bijoux) a décidé de marquer son territoire en lançant à Milan une boutique expérimentale. Celle-ci est dépourvue de vêtements, et est entièrement dédiée à l'accessoirisation. L'objectif est de tester la viabilité de ce projet, afin de généraliser le concept - s'il fonctionne - à l'Asie et aux USA.

Au fil des saisons, les silhouettes citadines bohémiennes chics de Consuela Castiglioni parviennent à se renouveler avec toujours autant de fraîcheur, et sans jamais lasser. D'ailleurs, Reese Witherspoon, Kirsten Dunst, Amber Valletta et Lou Doillon ne s'y sont pas trompées, et ont fait de Marni l'une de leurs marques fétiches...

Partager l'article
Par Lise Huret, le 13 mai 2008 dans Marques & Créateurs
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
13 commentaires
Tous les commentaires
seul et fabuleux !Il y a 8 ans
Moi qui etait il y a encore pas si longtemps de ca, persuadé de ne jamais apprecier plus que ca la mode italienne ... me voila depuis quelques temps interressé par quelques marques dont marni !
En feuilletant l'officiel accessoires 08/09, je me suis laissé charmé par l'effet des collants associés a de belles chaussures (meme si ces dernieres sont loin d'etre aussi belles que des Prada ou des Miu Miu)!!!!
En revanche certains sacs laissent a désirer ... l'éspece de sac a dos trop large pour le mannquin, et plein de poils ... ce n'est pas d'un gout exquis !
Et on retrouve les fameuses lunettes rondes ... similaires a Dior mais ésthétiquement plus jolies !
RÉPONDRE
CohibaIl y a 8 ans
Seul et Fabuleux, complètement d'accord pour ce qui est du sac à dos - de toute façon, le sac à dos en général est un accessoire totalement tue-l'amour. Toutefois, Marni fait de belles pièces en matière de sac depuis plusieurs années.
Ce que j'apprécie tout particulièrement dans ce label, c'est l'intemporalité des créations. D'une année à l'autre, on peut mélanger les pièces. Celles-ci ne sont pas spécifiquement associées à une collection particulière, mais portent avant tout le style tout de suite reconnaissable de la maison.
Aussi bien pour les accessoires que pour les vêtements, les modèles de chez Marni ne se ringardisent jamais.
Bref, je suis une inconditionnelle.
RÉPONDRE
FubizIl y a 8 ans
Excellente présentation. Je découvre le site.
RÉPONDRE
CocoIl y a 8 ans
Fubiz -> Merci beaucoup :)
RÉPONDRE
marieIl y a 8 ans
Superbe bio, belle mise en lumière de la créatrice de cette griffe qui est parmi mes préférés...
RÉPONDRE
liliIl y a 8 ans
Le dernier défilé était à tomber !!!!! Les serre têtes fleuris, j"en rêve :)
RÉPONDRE
SandoraIl y a 7 ans
A chaque fois que je vois une femme habillée en Marni, je lui trouve une classe folle. Pourtant, lors des défilés, j'ai du mal à imaginer ces looks mi chics mi girly sur une vraie femme. Ceci dit, il suffit que je me balade à Milan pour me rendre compte à quel point Marni est portable...

C'est sûr qu'il faut une bonne dose de classe et d'élégance pour oser porter les associations de couleur osées de cette griffe, mais celles qui y arrivent en sont récompensées par l'aura qu'elles dégagent.
RÉPONDRE
LaureIl y a 7 ans
Alors que toutes mes collègues étaient aux lunettes Dior, j'ai choisi de me tourner vers quelques chose de plus original. C'est là que j'ai découvert les lunettes de soleil signées Marni et ca été une révélation, on dit que ca me donne une allure folle et je ne suis pas loin de le croire. Ce genre de monture immense et graphique me donne l'impression d'être une star de cinéma et ca me plait bien
RÉPONDRE
espinosaIl y a 6 ans
J'ai vu y'a pas très longtemps une petite paire de ballerines Marni à Paris au Bon Marché qui me plairait pas mal, mais tête de linotte comme je suis, j'ai totalement oubliée de regarder le prix ! Faut dire aussi que j'étais en train de m'engueuler avec mon mec par téléphone, ca aide pas...

Bon, du coup est-ce que quelqu'un connaitrais le prix approximatif de ce genre de chose ? Histoire de voir si je rêve complètement ou pas...
RÉPONDRE
lilaIl y a 6 ans
On ne parle pas assez de Marni lorsqu'on parle de sacs.
Pourtant Marni fait de très jolis sacs, stylés et raffiné. Ma mère a acheté une sorte de bourse pochette en daim jaune et je n'arrête pas de lui piquer et toutes mes copines sont folles.
C'est sur que Marni ce n'est pas Jérôme Dreyfuss c'est un peu plus select et surtout tout le monde n'a pas un sac Marni. Alors qu'autour de moi, toutes les filles ont des Billy !
RÉPONDRE
marieIl y a 5 ans
Je suis une fan absolue des bijoux Marni, ils sont toujours originaux, fun avec une petite touche chic. Pour la rentrée j'ai craqué pour les bracelets "gourmettes tricotés", il s'agit d'une chaine moyenne avec de part et d'autre deux bandes de laine : c'est parfait pour décoincer une tenue un peu sérieuse.
J'ai aussi acheté un collier sur le même principe mais avec des petits grelots en plus, j'ai hate de trouver la tenue adéquate pour le porter!
RÉPONDRE
coccinelleIl y a 4 ans
Marni & H&M : je ne rêve pas c'est la prochaine collection masstige de h&m ! C'est trop trop trop dingue ! J'ai été déçue par Lanvin pour H&M, je n'ai pas été voir Versace pour H&M mais là si Consuelo Castiglione va chez les suédois je la suis les yeux fermés !
Marni chez H&M : je n'en reviens pas. Je vais dévaliser les rayons !
RÉPONDRE
ToniIl y a 4 ans
Great delivery. Solid arguments. Keep up the amazing spirit.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode