Une princesse chez Cavalli

À l'occasion des campagnes de publicité de la saison prochaine, les couturiers ont réellement décidé de sortir des sentiers battus. Quand les uns sortent les top models du placard, les autres - comme Roberto Cavalli - placent sous les flashs des photographes des personnages a priori fort éloignés du fantasme esthétique habituel…
Princesse Béatrice & Roberto Cavalli
Sommes-nous face à une crise de conscience de l'industrie de la mode qui, à force de se faire taper sur les doigts et d'être accusée de promouvoir un physique unique, une beauté maigrissime et une jeunesse irréelle, aurait décidé de rentrer dans le rang ? Si l'on en croit les annonces successives révélant le nom des égéries de la saison prochaine, on pourrait effectivement se prendre à espérer que le métissage des genres, des âges et des morphologies soit la nouvelle donne en matière de communication.
D'autant plus que cela semble se passer pour une fois sans excès. En effet, Roberto Cavalli n'a pas choisi Beth Ditto pour porter les couleurs de Just Cavalli, mais il n'a pas non plus opté pour un format Kate Mossien. Il a jeté son dévolu sur une jeune fille de bonne famille (et de sang royal !) qui n'est autre que l'aînée du prince Andrew (duc de York) et de Sarah Ferguson. Et pourtant, celle-ci n'a vraiment rien d'un top…
Sa mâchoire un rien proéminente n'est ainsi pas des plus flatteuses, et sa taille 40 est à des années lumières des micro sizes actuelles. Et si elle s'est affinée et a adopté un style vestimentaire un peu moins ringard que par le passé, cela n'en fait pas une Charlotte Casiraghi. Cela semble cependant avoir attiré le couturier italien, qui depuis quelque temps s'entiche de canons de beauté pour le moins atypiques… En fait, il déclare apprécier la personnalité et la vitalité de la princesse Béatrice, qui vont selon lui donner naissance à une campagne de pub remarquable.
Princesse Béatrice
Sommes-nous en train de rêver, où un styliste est-il réellement en train d'affirmer que le physique n'est pas tout, que l'on peut se retrouver plébiscitée par le maître du glamour italien en dépit d'afficher quelques rondeurs, et que l'esprit et le charme peuvent sublimer une plastique un brin commune ?
Assistons-nous à une passade humaniste (pour mieux revenir dans quelques semaines à des règles draconiennes en matière d'IMC), à un coup marketing visionnaire (sentant poindre le cygne royal derrière le vilain petit canard Béatrice) ou à une véritable ouverture d'esprit visant à sublimer les femmes dans leur ensemble ?
Croisons les doigts et attendons… Mais n'espérons pas trop…
Partager l'article
Par Lise Huret, le 10 juin 2008 dans Actu mode
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
9 commentaires
Tous les commentaires
Tendance-ModeuseIl y a 8 ans
Hum...moi je l'aimais bien Daria pour Cavalli! ^^
RÉPONDRE
Manu Prince SIl y a 8 ans
Je pense surtout que l'air du temps étant les années 50, 60, 70 et 80, on revient à penser à ces femmes du monde ni actrices ni bimbos, dotées d'un titre et d'une vie de fête... Une idée de cette jet society au premier sens du terme, que le dessinateur Jordi Labanda illustre très bien. Aux entipodes des starlettes et autres tops, la princesse Eugénie (ou c'est Béatrice sa soeur ?) est le témoignage d'une classe qui n'existe plus que pour elle, mais qui malgré tout se renouvelle, aux travers de codes. Sommes nous revenus dans un courant moraliste à contre courant des frasques spectaculaires des filles de mauvaises vie que sont Lindsay, Britney, ou Amy ? Le débat est lancé, mais moi j'aime l'idée !
RÉPONDRE
CocoIl y a 8 ans
Manu prince S : J'adhère à 200 % à ton analyse et l'idée d'un modèle de femme plus à la Grace Kelly qu'à la Lohan me parle énormément :)
Après j'attends de voir ce que peux dégager la princesse Béatrice sur une campagne de pub...
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 8 ans
Elle n'est pas d'une beautée exeptionnelle mais elle a du charme et puis elle a l'air d'apprecier la mode parce que pour porter les magnifiques papillons de chez Alexander Mc queen faut quand meme oser (un peu a la carrie Bradshow) !!!
Why not ??
RÉPONDRE
NeoxysIl y a 8 ans
C'est la mode du Dove-Like, on se fait buzzer, mousser, en présentant du quotidien à la ménagère. Pas sûr qu'au prix du Cavalli on touche réellement au public, sinon que ladite fille est de sang royal (!).

Elle est pas juste banale, elle est moche, faut être honnête.
RÉPONDRE
KiwiiIl y a 8 ans
Je la trouve pas si moche, et puis faut voir ce qu'elle donnera bien maquillée et retouchée ;).
RÉPONDRE
MaelleIl y a 8 ans
Eh bien que vive la Dove-Like attitude!
RÉPONDRE
inthepinkskyIl y a 8 ans
Moi je ne la trouve belle que sur la photo en bas a droite, sur les autres elle est plutôt pas jolie mais sur celle ci elle a un beau visage fin.
RÉPONDRE
aunaIl y a 8 ans
c'est vrai qu'elle est commune pour ne pas dire autre chose mais bon dans le sens ou Cavali veut promouvoir une beauté en dehors des normes imposés actuellement je pense que cette campagne (avec ce visage là) ne peut faire que du bien.mais le hic c'est que je pense que ça ne va pas être une tendance qui perdurera et sera juste du domaine des "lubbies" des créatuers originaux tels que Cavalli
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode