Podium ou vidéo ?

Les défilés conventionnels seraient-ils en train de perdre de leur suprématie ? Toujours est-il que le recours à la vidéo est devenu chose courante chez les designers de la nouvelle génération...
Melissa Coker, Karen Elson, Sarah Sophie Filcker et Julia Restoin-Roitfeld
Démarche marquée, pose désuète, visages figés... Il se pourrait que le faste des présentations sur podiums soit en train de perdre un peu de son prestige. Certes, il est toujours galvanisant d'assister à un show Chanel ou Dior, mais à en croire certains, ces défilés ne permettraient pas de révéler l'essence des collections. Depuis quelques temps, Stefano Pilati a donc choisi de présenter ses collections Homme sur Grand Ecran, tandis qu'en octobre dernier Miuccia Prada créa l'événement avec son film d'animation : Trembled Blossoms.
Pour la fashion week new-yorkaise, c'est au tour de la jeune Melissa Coker - créatrice de la griffe Wren - de bouder les us et coutumes du milieu, au profit d'un court métrage. Ce dernier à l'avantage, selon elle, de conférer au vêtement une autre dimension, moins aseptisée et plus proche de la réalité. De plus, il permet de créer une véritable histoire autour de la collection et d'en choisir les protagonistes.
Pour cette vidéo, Melissa Coker s'est entourée des ses amies, qui ont su joliment jouer le jeu en respectant l'esprit du film de Robert Altman "3 femmes", dont la créatrice voulait reproduire l'ambiance. On y verra donc évoluer Karen Elson, Sarah Sophie Filcker et Julia Restoin-Roitfeld, qui auront ainsi l'opportunité d'être bien plus charismatiques qu'en file indienne sur un catwalk...
Band of Outsiders
Scott Sternberg - dont on admire déjà les choix de communication pour sa griffe, Band of Outsiders - va lui aussi passer derrière la caméra. Pour la saison prochaine, il a en effet décidé de monter une vidéo ou l'on pourra reconnaître Kirsten Dunst, Max Minghella et le rappeur Charles Hamilton, qui s'immergeront dans l'univers du créateur. Le film sera diffusé en corollaire de la présentation classique. Pour Sternberg, il était en effet indispensable de trouver une alternative aux podiums, qui selon lui sont loin d'être le meilleur support pour raconter l'histoire d'une collection.
Cependant, même si l'on comprend aisément que certains créateurs ressentent le besoin de renouveler les codes régentant leur métier, rien ne remplacera jamais l'instant magique où les lumières s'éteignent pour laisser apparaître un podium immaculé, prêt à accueillir une collection inédite. Malgré tout, l'un n'excluant pas l'autre et enrichissant au contraire les différents moyens d'expression, la cohabitation des genres est plus que souhaitable…
Partager l'article
Par Lise Huret, le 04 septembre 2008 dans Analyses
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
7 commentaires
Tous les commentaires
Manon.Il y a 8 ans
J'trouve ça original , ça sort de l'ordinaire on va dire !! Mais c'est vrai que rien ne peut remplacer le moment magique de chacun des défilés !! Par contre , les vidéos sont diffusées exclusivemen dans un lieu réservé ou sur internet/télévision ? Moi de mon côté j'vois bien le film défilé pendant que les différentes silhouettes défilent !!
RÉPONDRE
veroniqueIl y a 8 ans
Je suis ravie: j' adore que les choses bougent et evoluent, les changements d' epoques... Et puis ces defiles cretins, ouverts a quelques happy few, la demarche ridicule, les filles qui font la gueule, Galliano-super-star qui vient saluer... POUBELLE!
Avec Internet, la video, les blogs, je crois qu' on est en train d' assister a une vraie simplification de l' industrie, en ce moment, et c' est tant mieux.
RÉPONDRE
C CileIl y a 8 ans
Effectivement ca va dans la bonne direction tout ca... Sinon super article :)
RÉPONDRE
Joli félinIl y a 8 ans
Ne serait-ce pas aussi pour des raisons commerciales? Quand on voit les prix de revient de certains défilés, il doit être plus intéressant et plus avantageux de tourner un court-métrage non?
Surtout pour des jeunes créateurs (je ne parle bien sûr pas d'YSL et de Prada, et encore même eux j'en suis sûr ne seraient pas contre quelques économies.)

Ca laisse plus de place à la création d'un certain côté.

Et si les vêtements présentent bien mais que la vidéo est mauvaise?
RÉPONDRE
Marie PunketteIl y a 8 ans
Sympa et c'est vrai que je trouve plus parlant un mini film avec deux ou trois acteurs ou mannequins qu'un défilé traditionnel...
RÉPONDRE
Tendance-ModeuseIl y a 8 ans
Je pense un peu comme Joli félin, ce mode de présentation des collections est surtout applicable pour les jeunes créateurs qui doivent se faire connaitre alors qu'ils possèdent peu de moyens.
Ensuite, la magie des défilés dits "traditionnels" ne peut pas être remplacée par une simple vidéo. De plus je ne crois pas qu'il soit une bonne idée de tout informatiser, à quand les mannequins-droïdes? ^^ lol
RÉPONDRE
clarisseIl y a 6 ans
D'accord avec véronique, le principe des défilés limités à une élite est voué à la disparition, bientôt tous les défilés seront retransmis en direct sur internet et il n'y aura plus aucun intérêt (ou presque) à venir voir les shows, à part ceux qui valent vraiment le coup comme Chanel ! Pour les autres, ca reste des fringues qui défilent les une après les autres, franchement avec une bonne vidéo on doit pouvoir voir aussi bien, non ?
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode