Défilé Balenciaga - Printemps/été 2009

À l'occasion de l'été 2009, Nicolas Ghesquière se situe plus que jamais à la frontière de l'expérimental. Sous son impulsion, la collection se déconnecte ainsi de tout vocabulaire connu pour acquérir une dimension 100% néo-Balenciaga…
Défilé Balenciaga

Lorsque le styliste évoque les envies l'ayant mené à ces nouvelles créations, il parle d'un désir de simplicité, mais également de recherches sur la matité et l'éclat, ainsi que sur les matières capables d'absorber et de réfléchir la lumière, tout en veillant à conserver les codes de la griffe.

Si cela paraît simple pour Ghesquière, les secondes peaux de lurex moulant les mannequins ainsi que le travail de drapé emprisonnant les épaules et redéfinissant la notion de bustier font davantage penser à un processus de création complexe et ardu... Malgré tout, il s'avère que les modèles - tout futuristes soient-ils - semblent beaucoup plus évidents que la saison précédente.

On découvre ainsi avec plaisir l'évolution des "basics" (on pense notamment à la mutation des anciens jodhpurs en pantalons de tissu technique), tandis que les références au motocross affluent. C'est alors au tour du génie visionnaire de Ghesquière de prendre le relai : mêlant techniques Haute Couture et nouvelles technologies, il compose des vestes irisées surréalistes, des chaussons de bubble gum sporty ainsi que des tops finement conceptuels découpés au laser.

Défilé Balenciaga

Le final réjouit Ghesquière qui, observant en coulisse la déferlante de mini robes étincelantes qui envahit alors le podium, murmure satisfait : "On dirait des panneaux solaires...". Tour à tour bustiers, micros ou Charleston, elles confèrent à la collection une beauté évidente et magique.

Nicolas Ghesquière parvient ainsi à gommer du vêtement tout superflu et à synthétiser esthétique et modernité, poussant matières et art de la coupe dans une cinquième dimension où il est notre seul guide. En technicien virtuose, addict aux romances futuristes, il nous offre une collection parfaitement équilibrée, entre citations maison, portabilité et innovations.

On notera au passage les pochettes précieuses en croco, qui confèrent aux silhouettes une dose de chic parisien tempérant à merveille les envolées futuristes de leurs escarpins mutants...


©photo : Vogue
Partager l'article
Par Lise Huret, le 01 octobre 2008 dans Défilés
Vous aimerez également
La bonne surprise Balenciaga
Il y a 8 mois - 26
EN SAVOIR PLUS
Alexander Wang quitte Balenciaga
Il y a 1 an - 12
EN SAVOIR PLUS
Défilé Balenciaga - Printemps/été 2014
Il y a 3 ans - 14
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
7 commentaires
Tous les commentaires
kimlanIl y a 8 ans
Hello Coco!

Les vestes pailletées, les robes, les jodhpurs... Magnifique collection, du pur Ghesquière mâtiné des coeds maison, l'un des seuls à regarder vraiment vers l'avenir, devrais-je dire le Futur!
J'aime aussi bien plus que l'HIver 08/09.
RÉPONDRE
PaulineIl y a 8 ans
Incroyable cette capacité qu'il a à rendre le futur désirable... Et vu les temps qui courent ce n'est pas superflu :)
Je fond littéralement pour les robes de paillettes...
RÉPONDRE
Manon.Il y a 8 ans
Terriblement séduisante cette collection , ça fait un peu trop hiver par contre !!
RÉPONDRE
G.Il y a 8 ans
Enfin une collection innovante et agréable à regarder. les autres étaient vraiment décevantes..
RÉPONDRE
b2chooIl y a 8 ans
Il exelle vraiment dans son domaine!!!!!
C désirable a souhait!
é les models homme!!!!!!
on pourait trouV des réferences 80's mais c'est ultra futuriste!!
J'adore!!
RÉPONDRE
aoudinIl y a 8 ans
splendide collection et splendide show défilé.Bravo a tous pour ce moment!!!
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 8 ans
Malgré une certaine rétissance pour les collections qui evoquent le futur, j'avoue apprecier le travail de Nicolas Ghesquiere ... essentiellement parce que lui innove et qu'au moins la collection a donc plus d'interet a mes yeux !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode