Erotokritos chez Monoprix

Décidément, Monoprix sait comment attirer les modeuses en son sein. Depuis quelques saisons, l'enseigne de grande distribution ponctue ainsi régulièrement son rayon prêt-à-porter de collections capsules conçues en collaboration avec les griffes chouchoutes des jeunes femmes. Après Ba&sh et April First, c'est désormais au tour d'Erotokritos de prendre ses quartiers chez Monoprix...
Erotokritos chez Monoprix

Alors que Matthew Williamson ne va pas tarder à jouer les guest stars chez H&M (un événement qui ne manquera pas de déclencher un joli mouvement de foule vers l'enseigne suédoise), Monoprix quant à lui mise sur une collaboration un rien plus confidentielle, mais correspondant parfaitement à sa cible.

À la place d'un designer bankable, il préfère ainsi inviter une griffe pointue appréciée de la majorité de sa clientèle (essentiellement féminine et au pouvoir d'achat supérieur à la moyenne), lui offrant au passage la possibilité de shopper non pas une mais plusieurs pièces du créateur chypriote. Les prix de la collection seront en effet bien moins élevés que ceux pratiqués dans les boutiques Erotokritos. Reste à savoir si ce mini vestiaire sera un bon cru masstige...

Composé d'un ensemble veste noire manches trois-quarts/pantalon slim assorti, de deux robes fluides (l'une bicolore, l'autre dans les tons verts), d'un top rose aux bretelles fantaisies et d'un manteau camel, ce dernier respecte parfaitement l'ADN d'Erotokritos, qui se définit par des coupes contemporaines, des mix de matières insolites et une saveur légèrement femme/enfant.

Par ailleurs, les hommes ne sont pas oubliés : ils pourront trouver quelques polos rayés ou cardigans contrastés, et accompagner le tout d'un classique bermuda.

Sympathique, cette initiative a le mérite de faire un focus sur l'univers d'Erotokritos Antoniadis, permettant ainsi à celles et ceux qui ne le connaissent pas encore de découvrir une petite griffe qui s'avère bien souvent délicieusement rock et pétillante...


En vente dès le 15 avril, comptez entre 40 et 90 euros pour une pièce.

Partager l'article
Par Lise Huret, le 26 février 2009 dans Collections & Campagnes
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
8 commentaires
Tous les commentaires
LouisonIl y a 7 ans
Cette année ce n'était pas plutôt April May pour Monoprix cette année (tu as écris April First) ?
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 7 ans
En fait il y a eu une collaboration avec les 2 griffes, voilà un article sur celle avec April First :
leblogdecamille.com/2009/...
RÉPONDRE
ClaraIl y a 7 ans
Ca peut être sympa, j'irais y faire un tour... j'avais déjà trouvé pas mal les collaborations précédentes.
RÉPONDRE
MarionIl y a 7 ans
Oh Génial !
J'adore Erotokritos !
Tu pourras nous montrer les photos des robes quand tu les auras ?
RÉPONDRE
NathalieIl y a 7 ans
Aaawww! J'adore Erotokritos, mais ce n'est pas exactement dans mon budget, alors c'est génial. Est-ce que vous savez si en général les modèles des collaborations Monoprix/créateurs sont vite sold out? Genre aussi vite que les collections de créateur pour H&M? Histoire de savoir s'il vaut mieux faire le pied de grue devant le Monop' pour être sûre de ne pas être bredouille?
RÉPONDRE
paulineIl y a 7 ans
j'adore la robe bleu klein et j'ai craqué ! elle est agréable à porter et je suis une inconditionnelle des collections petits prix de créateurs ! je trouve que cette robe est une sorte de métisse de styles : entre art déco et années 80 !
RÉPONDRE
ciliaIl y a 5 ans
Monoprix ils sont assez sympa en terme d'innovation, de collaboration.
J'adore celle avec la Petite Mendigote, je l'ai découvert sur Paulette Magazine. Et je vais courir en magasin je pense... ;-)
RÉPONDRE
caroIl y a 4 ans
Monoprix fait fabriqué ses produits dans des sweatshops. Monoprix ne respecte pas les droits de l'homme. Cette chaine est d'une hypocrisie monstre, ils vendent des produits bio, "équitable" et à côté leur fringues sont fabriqués dans des conditions ne respectant pas le droit du travail.
Je boycotte !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode