Défilé Gareth Pugh - Automne/hiver 2009-2010

Avant ce mercredi 4 mars, les rumeurs bruissaient au sujet de la présentation du néo-parisien Gareth Pugh, la plus persistante évoquant un show brillant par son absence de catwalk. Finalement, les bruits de couloirs se sont avérés exacts : il n'y eut ni podium, ni défilé linéaire, mais une vidéo captivante, transcendant comme rarement le travail du créateur…

Le gamin à l'univers gothico-SF, féru de silhouettes aux carrures surdimensionnées et de looks théâtraux s'est assurément assagi. Il faut dire que Paris ne bénéficie pas d'un public appréciant massivement les élucubrations stylistiques d'un créateur londonien... Ceci dit, s'il gagne en maturité, Gareth Pugh n'a rien perdu de son talent, bien au contraire : celui-ci s'est comme canalisé, donnant naissance à des pièces fortes, pointues et divinement portables.

Pour l'occasion, Gareth a donc opté pour le support vidéo, en en confiant la réalisation à Ruth Hogben. Or, alors que l'entreprise s'annonçait risquée - il n'est guère aisé de parvenir à mêler démarche artistique, présentation du vêtement et aura esthétique - le résultat est finalement au-delà de toute espérance...

Défilé Gareth Pugh

On y découvre le mannequin Natasa Vojnovic, évoluant gracieusement dans un espace-temps minimaliste tout droit sorti d'un film des frères Wachowski. Durant quelques minutes, entre influences gothiques et postures de kung-fu, elle s'y dédouble, se scinde en deux, offrant aux créations de Gareth Pugh une vitalité nouvelle, étrange mais désirable.

Au fil des secondes, on comprend que le créateur a pris un virage à 180°. Ses fameuses carrures oversize se sont en effet inversées au profit d'une ligne en A aux épaules étroites, tandis que les slims de cuir ont disparu, remplacés par des pantalons de samouraï. Par la suite, les voiles de mousseline dark dévoilent en clair obscur silhouettes et formes féminines, alors que les manteaux capes aux reflets iridescents font office de capsule de survie pour fashionista en péril.

Défilé Gareth Pugh

Malgré tout, la filiation de la collection est nette : elle apparaît comme le parfait pendant de l'opus homme présenté en janvier. Les effets matières, l'esprit... tout en elle évoque des similitudes avec la ligne masculine, comme si Gareth Pugh avait imaginé deux collections jumelles, et cela sans rien perdre de son inventivité.

Bien évidemment, un détour par le showroom s'impose. Celui-ci nous permettra de tâter les étoffes et de succomber encore plus sûrement à cette collection, qui confirme l'arrivée d'une perle rare dans la cour des grands...

Partager l'article
Par Lise Huret, le 05 mars 2009 dans Défilés
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
5 commentaires
Tous les commentaires
AndreaIl y a 7 ans
Splendide cette vidéo... j'adore !
RÉPONDRE
ImelaIl y a 7 ans
Oh encore une fois je suis fascinée par ces présentations vidéos, celle ci est tout simplement magnifique, même si rien ne vaut un défilé ,)
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 7 ans
Coup de coeur pour l'ensemble pantalon samourai-haut moulant et elimé ! Ses shows sont toujours autant interressant je pense ...
RÉPONDRE
....Il y a 7 ans
J'adore Gareth Pugh, il est très créatif et étonnant(pour le moment)!!
C'est vraiment l'héritier de OWENS!
Le 2eme Look est celui dans lequel je me verrais le plus!!!
J'adore cette veste qui a l'air d'un Chale un peu....
J'apprecie aussi le fait que ses collecions soient de plus en plus portables!!!!!!!
Bref, un bon cru qui place paris comme LA ville de la création et la capitale ultime de la mode!!
RÉPONDRE
YuyieIl y a 7 ans
C'est futuriste, c'est génial.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode