Sandra Backlund, bientôt en vente ?

Celle qui a su envoûter le jury du festival de Hyères 2007 avec ses tricots architecturés - se faisant tour à tour cocons oversize ou constructions moelleuses - va sûrement faire des heureuses. En effet, alors qu'elle avait fait le choix dans un premier temps de ne pas vendre ses créations, la jeune Suédoise vient de concevoir une micro collection en collaboration avec Maglificio Miles (une société italienne spécialisée dans la maille), qui sera peut-être le premier pas vers la commercialisation de ses pull-overs très SF…
Sandra Backlund
Qu'ils soient au coeur de l'une des campagnes du Printemps ou magnifiés par Tilda Swinton dans Another Magazine, les tricots morphing de Sandra Backlund séduisent autant par leur impact visuel fort que par la créativité débridée de leur génitrice.
Ceci dit, en dépit de l'engouement général suscité par son travail, cette grande brune diplômée de la Beckmans School of Design et passionnée par la maille n'a pas voulu précipiter les choses. Elle était ainsi jusqu'à présent résolue à ne pas mettre sur le marché ses pièces uniques faites main constituant son patrimoine. En effet, si elle éprouvait le désir de rendre ses créations accessibles, trouver des machines suffisamment performantes pour réaliser en série ses produits lui semblait matériellement impossible.
Il aura fallu l'intervention de l'association "White Club" (dont la vocation est de mettre en relation des jeunes créateurs prometteurs et des manufactures de haute qualité) pour que Sandra Backlund se mette à envisager ventes et profits…
White Club a ainsi fait appel au professionnalisme de Maglificio Miles, une entreprise italienne spécialisée dans la maille depuis 1962 et exécutant entre autres les commandes d'Azzedine Alaïa, YSL, Marc Jacobs et Sonia Rykiel. Cette société dirigée par Silvia Stein Bocchese est en effet réputée pour savoir respecter à la lettre les croquis des créateurs et les transformer en produits finis de très grande qualité. Cette perfection d'exécution provient d'une synergie efficace entre stylistes, ingénieurs textiles et nouvelles technologies.
Sandra Backlund
Pour tester la viabilité du projet, les deux parties ont décidé de concevoir dans un premier temps une collection capsule composée de 4 modèles, avant d'envisager la confection d'un vestiaire plus ambitieux. Le résultat s'avère bluffant : les modèles choisis dans l'ancienne collection de Backlund ont gagné en portabilité grâce au choix de laines plus légères, tandis que dans le même temps la production "industrielle" a su conserver la sophistication des pièces faites main de la créatrice...
Exposées dans les vitrines de White Club, les mailles cosy et volumineuses ont enchanté les acheteurs aussi bien que les passants. Autant dire que la collaboration entre la jeune pousse suédoise et les machines haute technologie de chez Miles n'en n'est qu'à ses débuts, et pourrait bien déboucher à terme sur une commercialisation des produits de Sandra Backlund...


Pour en savoir plus : http://www.sandrabacklund.com/
Interview de la créatrice : http://www.dazeddigital.com/Sandra_Backlund_and_Miles
Partager l'article
Par Lise Huret, le 20 mars 2009 dans Actu mode
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
11 commentaires
Tous les commentaires
JewelrywhoreIl y a 7 ans
Tres "industrielle" et interessant.
RÉPONDRE
MarinaIl y a 7 ans
Jewelrywhore : au contraire je trouve cela tout sauf industriel... C'est du grand art qui va pouvoir être mis à la porter de tous par la technologie mais rien d'industriel la dedans :)
RÉPONDRE
kiddy94Il y a 7 ans
Meme en vente ou meme gratuit , j'acheterai pas !!
RÉPONDRE
sebIl y a 7 ans
perso je ne vois pas pourquoi !Ces pulls sont magnifiques !ils me font penser a ceux de Sonia Rykiel ...J'adore le2eme et le 3eme .Je ne sais pas pourquoi mais je les trouvent splendides ,ils sont soyeux ,originaux ,douillets ,on dirait des sortent de petits cocons et je trouve plutot cool que la géniale créatrice de ces pulls les laissent noirs .Au fait pourquoi elle ne voulaient pas les commercialiser au début ???
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 7 ans
seb : c'est expliqué ici :

"En effet, si elle éprouvait le désir de rendre ses créations accessibles, trouver des machines suffisamment performantes pour réaliser en série ses produits lui semblait matériellement impossible."
RÉPONDRE
ElwothIl y a 7 ans
C'est du très beau travail.
RÉPONDRE
DexterIl y a 7 ans
Ouch, superbe, alors là...TRES impressionant, vraiment . Je pense que Jewelrywhore par son commentaire " industriel" voulait non pas dénigrer ou faire allusion au procédé de fabrication, mais parler du rendu " tuyaux noir industriels " du premier modèle ..
Personnellement je trouve ces modèles trés trés futuristes et évoquand clairement la SF dans ce qu'elle peut avoir de plus épuré et classe parfois.
IL faut sans aucun doute avoir LA silhouette pour porter cela que l'allure générale n'en soit trop écrasée ou boudinée, mais sur une trés grande et fine femme, aiepardon , je viens de perdre mes yeux ..pouvez vous me les rendre SVP...
Effectivement une telle complexité serait difficile à réaliser pour du Zara et autres marques du même genre ...C'est vraiment du haut de gamme et une certaine conception du luxe, clairement .Il faut tuer qui pour les acheter ?
RÉPONDRE
KarineIl y a 7 ans
Je ne trouve pas mes mots tellement je trouve le travail de cette fille canon, sublime, absolument hypnotisant.
Ca ne ressemble à rien que je n'avais déjà vu, C'est hors norme et en même temps j'ai immédiatement envie de me glisser à l'intérieur. Je croise les doigts pour qu'effectivement un jour ces sublimes tricots soient mis en vente.
En tous cas Sandra Backlund est un nom que je n'oublierai pas !
RÉPONDRE
AnaïsIl y a 7 ans
J'adore ! Surtout le modèle de la 2° photo..
RÉPONDRE
LouielouieIl y a 7 ans
Il manque le kit d'antennes pour insecte géant au deuxième modèle.. malgré cette impression, ça reste quelquechose d'étonnamment beau et innovant.
RÉPONDRE
electraIl y a 6 ans
Sandra Backlund fait partie des créatrices qui savent le mieux m'émerveiller, sans pour autant avoir les moyens des grandes maisons de couture comme Chanel ou Dior. Franchement réussir à faire de telles créations à son niveau, je trouve ca fascinant !

PS : allez voir la collection printemps été 2010 de Sandra Backlund sur son site officiel, elle vaut le détour !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode