Steven Meisel

Chouchou de Condé Nast, proche de Madonna et surtout photographe hors pair, Steven Meisel est assurément l'un des acteurs de la mode les plus influents de ces vingt dernières années...
Steven Meisel

La dernière campagne Louis Vuitton, les couvertures de Vogue Italie, le livre "Sex", la mise en orbite de Coco Rocha... tout cela est signé Steven Meisel. Tête brûlée de la profession, moins trash qu'un Terry Richardson mais bien plus sulfureux qu'un Mario Testino, Meisel a su peu à peu se rendre indispensable. En dépit d'être particulièrement férue de changements, la sphère fashion confie ainsi régulièrement campagnes de pub, rédactionnels et couv' à cet autodidacte, et cela depuis les années 80...

Steven Meisel est né à New York en 1954. Très tôt, il développe une véritable fascination pour les femmes, qu'il se met à croquer sur le moindre bout de papier. Il assouvit sa passion en compulsant les magazines se trouvant à sa portée, à tel point que les mannequins figurant dans Vogue et Harper's Bazaar n'ont bientôt plus de secrets pour lui. Au-delà du simple engouement, le jeune Steven voue un véritable culte à ces pages de papier glacé, si bien que sa mère lui permet de rester à la maison le jour de leur parution...

Meisel lui-même reconnaîtra plus tard que cette passion avait quelque chose d'obsessionnel. A l'époque, il en vient en effet à demander à ses amies de téléphoner aux agences de mannequins en se faisant passer pour les secrétaires de Richard Avedon, afin de récupérer les épreuves des filles qui obsèdent alors son esprit. Elles se nomment Twiggy, Jean Shrimpton ou encore Veruschka...

Steven Meisel pour Vogue

Persuadé que son avenir est dans la mode et bien décidé à côtoyer ses icônes de près, Steven Meisel entame des études de dessin au collège Art and Design, les poursuit à la Parsons School mais les interrompt avant la fin : le jeune homme s'ennuie. Par la suite, il décroche un job d'illustrateur chez Halston puis chez Women's Wear Daily, où il se constitue un joli carnet d'adresses.

À ce moment, Meisel ne pense pas une seconde devenir photographe. Certes, il admire Irving Penn, Richard Avedon et Bert Stern, mais leur talent le tient à distance de toute identification. Il va pourtant bel et bien devenir l'un des photographes les plus influents de son époque...

En ce qui concerne la genèse de sa carrière, deux versions subsistent. L'une assure que Meisel était novice en photographie lorsqu'il tomba sous le charme de deux mannequins d'Elite, qu'il shoota dans sa cage d'escalier. Ces dernières utilisent alors les clichés dans leur book. Or, ces dernières s'avèrent si réussies que le magazine "Seventeen" embauche Meisel juste après les avoir vues... L'autre version affirme que Steven Meisel a simplement pris des cours de photo et qu'il a débuté en faisant des "test shots" de modèles pour Seventeen...

Madonna pour Louis Vuitton

Quoi qu'il en soit, une fois chez Seventeen, Annie Flanders - rédactrice de mode - tombe sous le charme de ses prises de vue singulières et précises, à la mise en scène léchée, et décide de lui offrir sa première couverture. Au même moment, elle lui présente Frances Grill, une agent de photographes. Les deux femmes sont alors persuadées d'avoir déniché la perle rare. Elles sont encore bien en deçà de la réalité...

Flanders met en contact Meisel et Kezia Keeble, nouvelle chez Condé Nast. Cette dernière propose au jeune homme de shooter la couverture du nouveau magazine Self : c'est un succès, les ventes flambent et Meisel est lancé.

Par la suite, il fait connaissance avec Madonna, avec qui il rentrera instantanément en osmose. Il faut dire qu'ils ont tous deux envie de défrayer la chronique et de bousculer les idées bien pensantes. En 91, ils publient ensemble le fameux livre "Sex". Sous l'objectif de Meisel, Madonna se permet les poses les plus érotiques...

Meisel pour Vogue

Sa renommée grandit, si bien qu'il devient progressivement le chouchou des éditions US et Italie du cultissime Vogue. Anna Wintour et Franca Sozzani ne jurent en effet que par lui, et lui confient régulièrement la couverture de leur magazine.

Pourtant, Steven Meisel n'est pas ce qu'on pourrait appeler un photographe consensuel dont le travail fait l'unanimité. L'homme aime choquer, juxtaposer mode et prises de positions politiques ou sociales, jusqu'à parfois friser l'indécence. En septembre 2006, il publie ainsi une série de photos dans le Vogue Italie, sur lesquelles on peut voir des mannequins se faire assassiner dans une sorte d'univers parallèle morbide. Il s'attire alors les foudres des organisations féministes...

Il y a quelque temps, il composa également une campagne de pub pour DSquared, dans laquelle les modèles s'offraient du bon temps avec des mannequins de crash-tests. Dernièrement, il mit en scène la nouvelle pratique sexuelle qui monte (constituant à avoir des rapports sexuels dans des lieux semi-publics) : le dogging. Il va alors trop loin pour Vogue Italie, qui refuse de publier la série. Ce petit couac permettra au magazine V de la reprendre à son compte et de créer le buzz...

Meisel pour DSquared

Paradoxalement, plus il choque, plus sa côte grimpe en flèche : il a beau transgresser régulièrement les règles et repousser les limites de l'artistiquement correct, Meisel ne cesse d'être sollicité par une industrie du luxe férue de ses clichés choc, sulfureux, mais toujours esthétiques. Chaque saison, il shoote ainsi les campagnes les plus convoitées : Dolce & Gabbana, Valentino, Versace, Calvin Klein...

Ceci dit, sa liberté totale d'expression lui permet de faire évoluer les choses dans le milieu de la mode. On lui doit notamment deux numéros de Vogue Italie entièrement consacrés aux mannequins de couleurs, afin de mettre en exergue leur trop grande absence sur les défilés, dans les magazines et dans la publicité...

Steven Meisel est également à l'origine de l'éclosion de bon nombre de figures actuelles du mannequinat. Toujours en quête de nouveaux visages, de nouveaux frissons et de beautés insolites, l'homme a propulsé sous les spotlights des filles telles que Coco Rocha, Gemma Ward, Sasha Pivovarova ou encore Snejana Onopka. Figurer sur une campagne shootée par Meisel est en effet considéré comme une véritable mise en orbite fashion...

Meisel pour Vogue

S'il est connu pour avoir révélé au grand public des beautés magnétiques, il semble aujourd'hui se passionner pour un autre type de jeune femme : la brit girl. En effet, depuis la dernière campagne Pringle of Scotland - dans laquelle il fit figurer Pixie Geldof et Daisy Lowe - le photographe semble complètement fasciné par la jeunesse pétulante et sans tabous de ces nouvelles it girls. Or, lorsque Meisel tombe sous le charme, il a plutôt tendance à devenir monomaniaque... ce qui vaut à la clique de Pixie Geldof de squatter actuellement les magazines (Vogue, W) où Meisel officie.

Au final, si l'on désire découvrir les égéries de demain avant tout le monde, il suffit de suivre le travail de Steven Meisel de très près. Année après année, le photographe ne s'est en effet jamais trompé...

Partager l'article
Par Lise Huret, le 27 mars 2009 dans Mannequins & Icônes
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
17 commentaires
Tous les commentaires
Kiddy94Il y a 7 ans
Stephan Meisel ... j'adore !!

Très doué pour faire des mise en scène !!
RÉPONDRE
ImelaIl y a 7 ans
Un de mes photographes préférés ! J'adore son travail, son style, toujours sulfureux mais jamais vulgaire, quand aux femmes qu'il révèle, là aussi j'adore. A croire qu'il ne se trompe jamais !
RÉPONDRE
G.Il y a 7 ans
J'aime beaucoup aussi, chacun de ses clichés raconte une vraie histoire !
RÉPONDRE
AnaysIl y a 7 ans
Wah... C'est magnifique.
La deuxième photo est vraiment superbe, étant une adepte de la photographie, j'adhère totalement.
RÉPONDRE
LeiIl y a 7 ans
Sublime... c'est sans conteste un de mes photographes préférés, avec Terry Richardson (dans un tout autre style !) et Mert and Marcus.
RÉPONDRE
FashionstarIl y a 7 ans
Je rejoins Anays : la deuxième photo est sublime. Personnellement, j'aime également la campagne de Louis Vuitton avec Madonna.

Au passage, je n'arrive vraiment pas à trouver de photo de lui, à part une vieille photo minuscule des années 80... il se cache cet homme ou quoi ?
RÉPONDRE
CymonIl y a 7 ans
Géniale cette bio ! Steven Meisel est très très bon, toutes ses photos sont formidables, ou presque ! J'ai entre autre adoré son "reportage" sur l'armée américaine...
RÉPONDRE
Carla A.Il y a 7 ans
Meisel, "The Godfather" comme Vogue US l'a impeccablement surnommé. Beaucoup de choses à dire sur ce photographe. En dehors du fait qu'il ait indubitablement participé à la montée en puissance de bon nombre de tops dans le milieu, je trouve que le style de Steven Meisel, c'est de toucher à tous les styles. Ce qu'il fait n'est pas spécialement différent, reconnaissable, du moins à mes yeux. Non pas parce qu'il est dénué de talent, parce qu'il n'a pas d'univers personnel, mais parce qu'il touche un peu à tout. Il sait dépeindre la décadence, il signe aussi des photographies picturales qui semble être peintes ou bien du noir et blanc sombre, ou bien des photographies "en plein mouvement" ou totalement statiques. Selon les points de vue, soit on se dit qu'il n'a aucun style, soit on se dit qu'il est tellement talentueux qu'il sait tout faire. J'opterais plus pour la seconde solution. Tel est mon avis sur ce grand, très grand nom de la mode.
RÉPONDRE
laureIl y a 7 ans
bonjour,

je recherche le livre "steven meisel" de Stern. Il est introuvable, on ne le vend pas et je ne le trouve pas sur les sites e-bay, amazone... Si quelqu'un l'a, peut-il nous le vendre ou le prêter.
On habite proche de Paris. adress mail : laure_dark@hotmail.fr.

Merci de votre compréhension.
RÉPONDRE
claudiaIl y a 7 ans
coucou,bonjour!!
j'admire votre travail et j'aimerai avoir votre avis sur cetaines photos. Je suis amateur en photos mais mon job a été la décoration de sapin de noël
il est facile de faire les pages et de cotoyer les stars !!mais pour y rentrer cela est très difficile c'est un milieu bien fermé !! un amateur n'arrivera jamais !!
voilà félicitation d'une admiratrice...
RÉPONDRE
LeilaIl y a 6 ans
Je reste partagée quant au travail de Steven Meisel : si ses photos sont souvent très jolies, je trouve que ca reste quand même très convenu... il ne prends jamais de risque artistiquement parlant, même s'il cherche souvent la polémique, comme lors du récent shooting sur la grippe H1N1 ou sur celui avec les mannequins en Irak.
RÉPONDRE
HassIl y a 6 ans
Quel photographe que ce Steven Meisel ! J'adore complètement tout ce qu'il fait, même si ma série préférée reste "Make Love Not War", dont on voit un extrait sur la deuxième photo. Les photos y sont toutes sublimes, et le message, bien que simple, me parle beaucoup. Celle avec Agyness Deyn au milieu de 4 soldats notamment est particulièrement frappante !
RÉPONDRE
JackieIl y a 6 ans
Absolutely LOVE Steven Meisel photography! I even got one of the rare Steven Meisel photoraphy books that came out in 2003...
RÉPONDRE
GustaveIl y a 5 ans
Le livre Madonna Sex de Steven Meisel m'a donné envie de faire de la photo. c'était il y a dix ans. Depuis je suis photographe professionnel et j'adore mon métier. Steven Mesiel est pour moi un artiste très complet qui ose beaucoup de choses là où d'autres photographes de renom se content du politiquement correct.
J'admire particulièrement ses collabortions récurrentes avec le Vogue Italie
RÉPONDRE
charlyIl y a 4 ans
Je n'aime pas du tout les photos que Steven Meisel fait pour le Vogue Italie. Ca se veut toujours provocant et à force c'est lassant !
Il vient aussi de faire la campagne Balenciaga P/E 2012. C'est moins dans le style "Meisel" mais ce n'est pas plus réussi.
RÉPONDRE
jo'Il y a 4 ans
C'est lui la dernière campagne Prada ? Si oui Steven Meisel est un génie ! Les couleurs de la campagne Prada été 2012 sont gourmandes, et sucrées ca donne envie d'être l'une de ces filles super retro. Et ca me donne envie d'aller prendre la route 69 au USa pendant la période Mad Men !
RÉPONDRE
ZorroIl y a 4 ans
Steven Meisel c'est surtout le photographe qui sait le mieux photographier Kate Moss. En couverture de W, dans les pubs Longchamp ou Isabel Marant, Kate Moss est toujours captivante quand c'est steven meisel qui la photographie
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode