Olivier Theyskens chez Halston ?

La rumeur court : celui qui vient de signer sa dernière collection pour Nina Ricci pourrait reprendre la direction artistique de la griffe américaine Halston. Reste à savoir si Olivier Theyskens voudra relever ce pari risqué : réveiller cette belle endormie qu'est Halston...
Olivier Theyskens & Mischa Barton
Depuis que la nouvelle du départ de Theyskens de chez Nina Ricci a été officialisée, la suite de sa carrière est soumise aux spéculations les plus folles. Parmi les différents fantasmes qui circulent, un en particulier retient l'attention : Halston.
Née dans les années 70 aux États-Unis, cette griffe a connu un vif succès dès ses débuts, mais éprouve depuis de nombreuses difficultés à rester sur le devant de la scène. Pourtant, son nom continue de susciter l'intérêt des financiers qui, en dépit de la morosité de la griffe, croient en son potentiel bankable. En 35 ans, pas moins de huit d'entre eux se sont ainsi succédés à sa tête, le dernier en date étant le producteur Harvey Weinstein. Associé à Tamara Mellon (Jimmy Choo) et Bonnie Takhar, il désire transformer Halston en "LVMH américain".
Oui mais voilà, le rêve tarde à se transformer en réalité. En effet, pas un des nombreux designers qui se sont essayés au poste de directeur artistique n'est parvenu à insuffler à Halston ce petit supplément d'âme permettant de retenir l'attention des acheteurs.
Dans ce contexte, la soudaine disponibilité d'Olivier Theyskens ne peut qu'intéresser le headquarter d'Halston. Il faut dire que le CV du jeune homme a de quoi faire pâlir d'envie n'importe quelle griffe en perte de vitesse, tant sa capacité à redorer le blason d'une maison de couture est probante. Or, le créateur possède également une véritable cour de ferventes admiratrices au coeur de la sphère glamour, prêtes à le suivre où qu'il aille. De quoi offrir une nouvelle jeunesse à une griffe qui en a décidément bien besoin...
Sera-t-il ce que Stella McCartney fut pour Chloé, Nicolas Ghesquière pour Balenciaga ou Christophe Decarnin pour Balmain ? Peut-être... Reste à savoir ce qu'en pense l'intéressé...
Partager l'article
Par Lise Huret, le 06 avril 2009 dans Actu mode
Vous aimerez également
Tee-shirt liquette Theyskens' Theory
Il y a 5 ans - 11
EN SAVOIR PLUS
Theyskens' Theory - Collection croisière 2012
Il y a 5 ans - 20
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
5 commentaires
Tous les commentaires
LisaIl y a 7 ans
Pour ma part, je le suivrais où il ira ! Original, n'est-ce pas ? :p

Plus sérieusement, j'aimerais bien qu'il reprenne un jour la DA d'une grande griffe, que son talent puisse enfin éclore plus largement, tel un Nicolas Ghesquière....
RÉPONDRE
CharlotteIl y a 7 ans
Je suis certaine qu'il pourrait faire des merveilles chez Halston, d'un côté ce n'est pas très dur tant la griffe est au plus bas niveau créativité...
RÉPONDRE
ImelaIl y a 7 ans
Comme Lisa je le suivrais où qu'il aille ! x)
RÉPONDRE
....Il y a 7 ans
OH OT, un designer exceptionel!!
En regardant son parcours, je pense a Ghesquière qui lui aussi avait son poste remit en cause car, la rentabilité n'était pas au rendez-vous au début!!!
C'est quelque chose que je déplore dans la mode d'aujourd'hui. Les jeunes designers ont trop de pression et on leur demande de faire leurs preuves très vite(comme chez valentino)!!!!Il faut laisser un designer s'installer!!
OT a donné une image a NINA RICCI et sa dernière collection était sublime!!!!
Si tous les patrons décidaient de réagir comme ceux de RICCI, on n'aurait aucun designer:
KL chez Chanel, Pilati chez YSL, GHESQUIERE chez Balenciaga, Tisci chez GIVENCHY, Mc GIbbon chez Chloe.....il yen a beaucoup comme eux qui dans leurs premières collections n'ont ni convaincus les Clientes, ni les magazines, ni les financiers!!!
Bref, OT, je te suis partout, mais reviens vite en France, on a beaucoup de maisons endormies à relever!!!
RÉPONDRE
CitzyIl y a 7 ans
Oui mais excusez-moi ne comparez pas le produit de Ghesquière en boutique à celui de Theyskens. Les pièces de Balenciaga sont d'une modernité incroyable depuis dix ans. Rochas ou Ricci c'est souvent vieux. Et Ghesquière n'a jamais été sur la sellette. Il a mis du temps à être compris mais il était le premier fin 90s à faire un produit créateur avec design et finitions créateur dans une vieille maison parisienne. Et dès le début il a été défendu par une partie plus pointue de la presse. Et son produit a eu des fans très rapidement, qui ont porté ses pièces.
OT est arrivé d'ailleurs à la même époque avec une collection sublime, très créative, très touchante. Mais depuis le début, je suis désolé son produit en boutique n'a jamais été moderne. Il sait faire de l'image mais pas un bon produit.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode