Givenchy - Campagne automne/hiver 2009-2010

Pour l'hiver prochain, Riccardo Tisci change de cap. Après neuf saisons de collaborations avec le duo de photographes Inez van Lamsweerde et Vinoodh Matadin, il a choisi de confier sa nouvelle campagne à un tandem qui n'en finit pas d'être en vogue (Mert & Marcus) et de délaisser Mariacarla Boscono au profit d'une nouvelle muse, dénommée Leonor Scherrer...
Campagne Givenchy 2009-2010

Alors que nous commencions à être habitués au noir et blanc incisif, glacial et rock and roll, les clichés en couleurs du nouvel opus publicitaire de Givenchy ont de quoi surprendre. Riccardo Tisci a en effet décidé de rompre avec l'image inaccessible de la fille Givenchy afin de se rapprocher de sa cible. Pour le créateur, il était indispensable de renouer avec la traditionnelle nature de la publicité, visant à offrir une vraie matérialité aux pièces entrevues sur le défilé. Il fallait donc éviter de proposer un énième flash conceptuel, tenant les clientes à distance...

Pour marquer ce tournant, Tisci a décidé de changer de photographes vedettes. Derrière l'objectif, Mert Alas et Marcus Piggott tentent d'insuffler aux mannequins une french touch' assez prononcée, basée sur l'élégance, la beauté hautaine et l'aura féroce. Pour ce faire, ils choisirent pour décor l'une des très classiques chambres à coucher du Château de Ferrières, permettant aux différents modèles - Iris Strubegger, Ranya Mordanova, Adriana Lima, Mariacarla Boscono et Leonor Scherrer - de diffuser une sensualité dominatrice, gainées de près dans leurs atours Givenchy.

Campagne Givenchy 2009-2010

Si Mariacarla Boscono, égérie et amie de Tisci, fait encore partie du tableau, cela n'empêche pas une autre jeune femme de lui voler la vedette. À en croire les dires du créateur, la très aristocratique Leonor Scherrer - fille du couturier Jean-Louis Scherrer - incarne en effet parfaitement ce qu'il désire évoquer à travers sa griffe. Il avoue être subjugué par son aura presque obscure, baignée de maintien aristo' et d'élégance surannée. Apparue plusieurs fois au bras de Riccardo Tisci, portant les créations de la maison, l'insondable Leonor est assurément la nouvelle muse de la maison Givenchy, lui apportant un nouveau twist un rien moins gothique, plus subtil.

Reste à savoir si cette campagne s'avère conforme au cahier des charges de Tisci : parvient-elle, comme il le souhaitait, à "passer du studio à la réalité" ? Car si l'apport de la couleur et d'un véritable décor confère plus de réalité à l'ensemble, il en faudra peut-être un peu plus pour que ces beautés hiératiques aux poses figées se mettent à offrir à la femme Givenchy un nouveau visage plus accessible...

Partager l'article
Par Lise Huret, le 26 mai 2009 dans Collections & Campagnes
Vous aimerez également
Défilé Givenchy - Printemps/été 2016
Il y a 1 an - 7
EN SAVOIR PLUS
Les christs Givenchy
Il y a 1 an - 9
EN SAVOIR PLUS
Julia Roberts, le choix Givenchy
Il y a 1 an - 33
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
16 commentaires
Tous les commentaires
AndréaIl y a 7 ans
Un peu poussiéreux, non ? Je ne suis pas fan !
RÉPONDRE
CarlittaIl y a 7 ans
Ca manque de peps pour quelqu'un qui veut booster sa griffe.
Et puis franchement Mert et Marcus, commencent à être trop vus.
Par contre je trouve Leonor sublime, très différente des mannequins habituels.
RÉPONDRE
soph'Il y a 7 ans
si quelqu'un arrive à trouver l'âge de Leonor Scherrer, je suis preneuse ! Moi je jette l'éponge :p
RÉPONDRE
stephane Il y a 3 ans
Elle a comme moi un début de cinquantaine tout juste. On sortait ensemble dans les endroits branchés style les Bains douches au début des années 80... Elle a toujours été belle,hieratique avec un coté dark side. Tenebreuse, très souvent en noir,ultra mince presque skinny, talons aiguilles, et un genre très inaccessible... assurément classe mais assurément peu souriante. C'est le style mannequin aristo a n'en pas douter! ,
RÉPONDRE
sebIl y a 7 ans
absolumment d'accord avec Andrea qui trouve cette campagne poussiereuse ,je pense que Ricardo a voulu quelque chose qui se rapprochait des campagnes Dolce & Gabanna :dynamiquemais le résultat ets plutot raté ,je constate un réél souci d'originalité
RÉPONDRE
ImelaIl y a 7 ans
C'est vrai que ça sonne très DGabbana! Les looks sont évidements magnifiques (j'adore la marque) mais l'ensemble manque d'éclat
RÉPONDRE
LosteardropIl y a 7 ans
Mmmm... Pas fan !
RÉPONDRE
MarionIl y a 7 ans
Pour répondre à la question de "Soph'", il me semble que Leonor Scherrer a 18 ans =)
Je ne trouve pas cette campagne révolutionnaire, on dirait seulement que l'on a ajouté de la couleur et un fond aux anciennes pubs Givenchy. Même si cela ne me déplaît pas car j'aimais beaucoup les précédentes, un coup de force plus marquant aurait été vraiment novateur.
RÉPONDRE
M1Il y a 7 ans
à la vue de cette photo ;
media.wwd.com/images/proc...

Je doute qu'elle est 18 ans plutôt 30 ans bien tassé...
RÉPONDRE
AnaïsIl y a 7 ans
Ouais, bof. Je vois que je ne suis pas la seule à ne pas apprécier !
RÉPONDRE
Kiddy94Il y a 7 ans
Marion

Elle avait 18 ans ... en 1989 !
RÉPONDRE
lollipops25Il y a 7 ans
Oui moi non plus je n'aime pas trop
Sombre, beaucoup trop sombre
Il manque de chaleur, d'énergie, de joie, bref il manque de vie
On dirait un enterrement !
:(
RÉPONDRE
sebIl y a 7 ans
En effet M1 elle a un sérieux problème si elle n'a que 18 ans !
RÉPONDRE
pmu.frIl y a 7 ans
un peu gothique cette campagne , merci ;-)
RÉPONDRE
lélibelleIl y a 5 ans
Ecxellent,sa collection tres raffiner et class rien a dire j'adoooooooooooooore.....Changer rien.
RÉPONDRE
MercerIl y a 5 ans
"Operateur!, sortez-moi d'là!"
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode