Louboutin par Peter Lippmann

Aucune silhouette connue, aucun galbe de cuisse bankable ni tops models se disputant la vedette... chez Christian Louboutin, seul le soulier mérite attention et dévotion. À l'occasion de sa dernière campagne de publicité, le chausseur a ainsi confié ses mignardises fétichistes à Peter Lippmann, photographe passé maître dans l'art de sublimer les objets au travers de ses néo natures mortes...
Louboutin par Peter Lippmann

Entre les clichés commerciaux exposant un escarpin dans le seul but de mettre en valeur ses reflets croco et les délires conceptuels publicitaires cannibalisant le sujet même de la campagne, il est rare de se voir confronté à des images sachant allier promotion, esthétique et innovation.

D'ailleurs, ces dernières squattant les 30 premières pages de Vogue et s'invitant régulièrement au coeur du magazine Elle, la lectrice - et consommatrice - devrait être en droit d'exiger en la matière un peu plus qu'une banale photo sur fond de plage paradisiaque.

Or, lorsque Christian Louboutin s'allie à Lippmann (qui n'hésite pas à mettre en scène les divins escarpins à semelle rouge au coeur de natures mortes du 18e siècle), la publicité devient un art à part entière qui mérite que l'on s'y attarde...

Louboutin par Peter Lippmann

Si historiquement les natures mortes étaient à l'origine destinées à mettre en lumière la nature éphémère et vaine de la beauté, du pouvoir et des plaisirs (par la présence de fleurs fanées, de verres ébréchés, de sabliers, etc...), elles perdirent au 18e siècle leur aspect moralisateur, ne conservant que leur dimension esthétique.

C'est dans cette continuité que Peter Lippmann entreprend de mêler les créations vertigineuses de Louboutin aux délices de la vie, entre friandises, agapes de fruits et caviar Beluga. Le rendu final est saisissant, effaçant les anachronismes grâce à l'harmonie des compositions et à la nature commune des objets présentés.

En plus d'être divinement esthétique, cette campagne de publicité emmène celles et ceux qui s'y attardent sur les chemins d'un courant artistique qui, en dépit de prendre la poussière au fin fond des musées, conserve encore aujourd'hui toute sa pertinence.

Louboutin par Peter Lippmann

Cependant, si Peter Lippmann ne cherche pas à mettre en exergue - comme aurait pu le faire un Le Caravage - le caractère nuisible des fastes de l'existence, on ne peut s'empêcher de faire le parallèle entre la futilité d'un escarpin hors de prix plongé dans un bol d'oeufs d'esturgeon et les richesses outrancières de quelques tables immortalisées par les natures mortes de l'époque. Les fastes d'hier rejoignent alors ceux d'aujourd'hui, ne perdant entre-temps rien de leur indécence...

Ceci dit, sans le luxe de la création, les objets richement ouvragés et les mets d'exception, l'Histoire manquerait cruellement d'éclat. En dépit de tout sens moral, Christian Louboutin nous semble donc finalement aussi utile que n'importe quel RSA...


Retrouvez toutes les photos sur le site de Peter Lippmann :
http://www.peterlippmann.com/louboutin_lookbook2008
Partager l'article
Par Lise Huret, le 01 juin 2009 dans Collections & Campagnes
Vous aimerez également
Les sacs Artémis de Christian Louboutin
Il y a 4 ans - 12
EN SAVOIR PLUS
Louboutin vs YSL
Il y a 5 ans - 20
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
20 commentaires
Tous les commentaires
lili-labIl y a 7 ans
Je trouve cette campagne de pub très originale et les reflexions de notre critique d'art Coco bien senties!
RÉPONDRE
tinyIl y a 7 ans
Excellent article et sublime campagne...qui marquera probablement les esthètes...et les autres.
RÉPONDRE
cricriIl y a 7 ans
olala j'adore la mode et l'art, quel enchantement !
RÉPONDRE
laraIl y a 7 ans
Oh mon dieu, j'adore! Je trouve ça très joli et subtile.
RÉPONDRE
Green DayIl y a 7 ans
sublime, ça fait du bien de voir quelque chose de différent, j'avais adoré aussi ce qu'il avait fait pour sa campagne automne hiver en plongeant ses chaussure dans l'univers "poissons"
www.firstluxe.com/galerie...
RÉPONDRE
fonixIl y a 7 ans
je suis bluffé, j'adore le travail de Peter Lippmann et également celui de Christian Louboutin autant dire que quand je suis arrivé sur Tendances de mode mon c?ur n'a fait qu'un tour
RÉPONDRE
MademoiselleIl y a 7 ans
On voit là que la publicité relève du domaine de l'art, délicat, et aux finitions aussi étudiées qu'une toile de maître XVIIIème.
On retrouve tout à fait les vanités de jadis... détournées au service de notre époque, pour nous inciter à réfléchir?
J'admire le travail de Peter Lippman, très beau je trouve, quant aux Louboutins, je reste inconditionnelle!
J'espère que cette campagne fera réfléchir d'autres publicitaires... pour mettre en valeur des objets, de façon intelligente, et sans pour autant jouer sur une séduction exacerbée, le sexe ou tout autre forme de photo aguicheuse...
RÉPONDRE
FashionistaIl y a 7 ans
J'adore j'adore j'adore!!!!!!!!!!! I LOVE CHRISTIAN LOUBOUTN (por son travail evidemment)
RÉPONDRE
AnaïsIl y a 7 ans
C'est très original, et je dois avouer que j'aime assez ! Cela change beaucoup !
RÉPONDRE
lollipops25Il y a 7 ans
J'aime bien !
Très original, pertinent, ludique, ça change.
bref, j'aime bien!
Cela dit, je trouve ça quand même "bizarre" d'associer un verre de vin et une paire de chaussures ... !
RÉPONDRE
Lo sur stilettosIl y a 7 ans
Ces photos sont sublimes, et les commentaires de Coco, très bien sentis. Cependant, la technique de photo m'interroge : est-ce des photos retravaillées à la peinture? Les natures mortes de Lippmann placent réellement les Louboutins en objet intemporel - comme tu le dis si bien, dans la tradition de faste du luxe. Je ne peux pas non plus m'empêcher de penser que le luxe n'est pas qu'ostentation - Jil Sander ou Prada étant les premiers à nous le faire sentir dans leurs campagnes publicitaires...
RÉPONDRE
sebIl y a 7 ans
sublime .
RÉPONDRE
LeelooIl y a 7 ans
Je viens de faire l'acquisition d'une paire de Dillian rouges, elles sont tout simplement "sublimes" !!!
Je les adore.
Chères mais tellement uniques....
RÉPONDRE
DadoucheIl y a 7 ans
Un peu d'écart à la norme dans l'univers aussi codifiés que celui de la publicité des accessoires des accessoires de mode a le mérite de poser l'objet en véritable "Objet de valeur". Exit les sempiternels modèles qui nous harranguent de leur must-have en exhibant, sur papier glacé, leur sac-à-main ou leur chaussure (qui, si l'on décode la mise en scène, nous dit "regardez le modèle que je possède"). Or à la question "objet inanimé avez-vous une âme", on aimerait plus souvent que la publicité permette de répondre "oui" dans l'univers du luxe.
En revanche d'un point de vue plastique, je serai un peu plus critique et ne trouve pas dans ces natures mortes une vraie justesse esthétique. Ces visuels sont, somme toute, archi classiques dans l'univers des photographies de nature morte. Cela manque selon moi de patte, de justesse, de recherche esthétique, de surprise.
Le premier visuel "gourmandise" est sursaturé me coupant un peu l'appêtit, (tout allant trop dans le même sens et la composition n'étant pas assez à mon goût recherché : réinterprétation d'un univers baroque déjà trop vu et revu).
Le deuxième visuel "caviar" est selon moi toujours trop linéaire (omniprésence du gris qui marque l'absence d'audace stylistique de la composotion). Si la rime ou l'écho visuel est important, le marbre du support par exemple aurait pu être remplacé par une autre matière tout aussi luxueuse, créant ainsi une rupture, une esthétique non attendue dans l'image, signant et signifiant ainsi tout le luxe des créations Louboutin.
Le troisième visuel en revanche me semble bien plus réussi. La magie opère. Les mordorés sont contrastés. Le bois massif s'allie aux ors et aux pelages des animaux.
En un mot Bravo !
RÉPONDRE
mireilleIl y a 7 ans
Merci Peter Lippman ! Merci Coco ! Merci Christian Louboutin !
Allez voir le site des photos de Peter Lipmann cité en fin d'article. Encore des trésors !
www.peterlippmann.com/lou...
RÉPONDRE
AïdaIl y a 7 ans
C'est vraiment magnifique. :)
RÉPONDRE
LolaIl y a 7 ans
En voyant ces photos, je me suis rendu compte que je préférais limite voir ce genre de chaussures dans un décor plutôt que sur une femme.

J'en ai vraiment marre de voir toutes ces filles se balader avec des talons hors de prix et qui ne savent même pas marcher avec ! Je trouve qu'elles ne savent pas mettre en valeur ces escarpins qui seuls sont magnifiques, alors finalement je pense que c'est mieux de pouvoir savourer les Louboutins sans parasite féminin aux alentours...
RÉPONDRE
xxxIl y a 7 ans
quelle écriture, j'adore.

Christian louboutin, ses chaussures sont vraiment vraiment belles, et classes je trouve, oui. dans le coup mais pas trop. ou alors carrément démentes... par contre je trouve dommage que les semelles continuent d'etre rouges quelque soit le modele. je me demande si ça ne décrédibilise pas un peu la marque, car si ça l'a fait connaitre, cela ne la rend t'il pas vulgaire aujourd'hui?

les photos sont très belles, et d'ailleurs le site est dans la meme veine, très décalé et inattendu, c'est très amusant, pas prise de tete du tout. a visiter!
RÉPONDRE
géraldineIl y a 7 ans
J'ai enfin pu acheter ma première paire de Louboutin et je suis toute excitée. C'est un truc de fou, j'ai l'impression que je suis enfin une femme, plus du tout une adolescente ;)
RÉPONDRE
luciliuIl y a 7 ans
C'est vraiment trop beau de pouvoir voir ces sublimes chaussures dans un autre contexte qu'aux pieds de Victoria Beckham qu'il faut traiter comme tel, et Peter Lippmann l'a parfaitement fait... J'aimerais voir plus souvent ce genre de photos dans les magazines. Ca fait rêver, et ca met vraiment en valeur le travail du créateur.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode