Tendances de Mode

Christian Lacroix

Alors que la griffe Christian Lacroix subit les effets pervers de la crise mondiale, l'Arlésien ne baisse pas les bras en assurant à ses salariés que tout sera mis en oeuvre pour rester "une maison de couture à 200%". Une réaction honorant le couturier qui, en dépit de subir de plein fouet la mauvaise gestion des actionnaires de la maison (il n'a pas été payé depuis plusieurs saisons), continue de se donner corps et âme celle-ci. Il faut dire que l'homme est avant tout un passionné voué à son art...

Défilé Christian Lacroix

Né en 1951 à Arles, le petit Christian semble être dès son enfance prédestiné à un avenir créatif. Il faut dire qu'autour de lui, sa famille accorde une grande importance à l'élégance, éveillant ainsi très tôt la sensibilité esthétique du bambin. Les volumes de "La Mode Illustrée" de 1860 - découverts chez ses grands-parents - développent également son imaginaire, tandis que sa Provence natale, regorgeant de fêtes costumées, de couleurs chaudes et de détails chatoyants, lui inspire mille et une rêveries.

Par ailleurs, le jeune garçon se découvre une véritable passion pour le théâtre. Il passe ainsi son temps libre à confectionner des petites figurines en carton qu'il habille selon les pièces qu'il décide de jouer. Plus tard, lorsqu'il assistera à de vraies représentations, il en redessinera les costumes, s'amusant à les modifier et à les faire évoluer...

Intéressé dans un premier temps par le métier de conservateur de musée, Christian Lacroix choisit de s'orienter vers des études d'histoire de l'art à Montpellier. Ceci dit, il ressent très vite le besoin de monter à Paris, afin de profiter des richesses culturelles de la capitale. Il s'inscrit alors à La Sorbonne, y travaille sur son mémoire (intitulé "Le costume à travers la peinture au XVIIe siècle") et poursuit ses études à L'école du Louvre, espérant en ressortir avec le diplôme de conservateur du patrimoine. Oui mais voilà, au détour de multiples rencontres, son destin le rattrape, le poussant à épouser une autre carrière...

Christian Lacroix

Tout commence lorsqu'il fait la connaissance de l'attaché de presse Jean-Jacques Picart, qui l'introduit dans le milieu du luxe. Mais c'est lorsqu'il tombe amoureux de Françoise, sa future femme, que Christian Lacroix gagne en confiance et décide de se lancer dans la mode. En 1981, il rentre ainsi chez Jean Patou.

Déferle alors de nouvelles saveurs ensoleillées sur la couture parisienne (sortes de cartes postales de Venise et d'Espagne), le tout mêlé de multiples références historiques. Le style Lacroix est né, soulevant l'enthousiasme de la sphère mode. En 1987, le CFDA lui décerne même l'award du "Most influential designer"...

Dans le même temps, LVMH - en la personne de Bernard Arnault - pousse Lacroix à voler de ses propres ailes en lui faisant intégrer le sérail des marques du groupe, lui insufflant ainsi les liquidités nécessaires à la création d'une maison de couture. Dans le même temps, il décroche également le poste de directeur artistique chez Emilio Pucci.

Mariée Christian Lacroix

Prolifique, le couturier crée tous azimuts : prêt-à-porter, accessoires, art de vivre... pas un support ne lui échappe. En parallèle, il trouve même le moyen d'assouvir une autre de ses passions : son amour des costumes de scène. Il en conçoit ainsi de nombreux, tant pour l'opéra que pour le théâtre.

L'homme devient rapidement l'un des fleurons de la haute couture française : ses défilés chatoyants, véritables kaléidoscopes d'époques, de traditions et de folklores vestimentaires, séduisent tant les riches clientes américaines que la masse qui, même si elle ne peut s'offrir ses toilettes, apprécie ce couturier qui ne rechigne pas à pénétrer dans leur univers.

En effet, Lacroix aime à développer sa créativité en dehors des podiums. C'est ainsi qu'il dessinera les costumes du personnel d'Air France, désignera un timbre-poste, relookera les éditions du Petit Larousse et apposera sa touche au design du TGV...

Dessin Christian Lacroix

Cependant, ses collections ont beau être des plus exaltées, ses robes de mariée des plus insolentes et son enthousiasme parfaitement intact, la maison peine à dégager du bénéfice. En 2005, LVMH décide donc de se séparer de son bel oiseau en le vendant à une société américaine : Falic group. Celle-ci décide alors de fortement investir afin de booster le développement de la griffe. S'en suit l'ouverture de deux boutiques aux USA.

Malheureusement, la mauvaise conjoncture - entraînant le tarissement des fortunes américaines et japonaises, principales clientes de la maison - précipite sa chute. Car si la griffe n'a jamais gagné d'argent, elle perd en 2008 plus d'une dizaine de millions d'euros... Le couturier dénonce alors une mauvaise gestion mais reste à son poste, en dépit de ne plus être payé depuis plusieurs mois.

Placée le 2 juin en redressement judiciaire avec six mois d'observation, la maison Lacroix est aujourd'hui en sursis. Reste à savoir si, en dépit de la volonté farouche du couturier d'être présent lors de la semaine de la Haute Couture, on lui donnera les moyens d'être pour la 22e année consécutive à la hauteur de ses rêves camarguais...

Suivez Tendances de mode sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Par Lise Huret, le 03 juin 2009 dans Les Créateurs

Articles similaires :

Brèves sur le même sujet :

17 commentaires

Carla S 03 juin 2009 à 11:52Répondre
Cette bio tombe à pic. surtout lorsqu'on entend que des mauvaises nouvelles au sujet de Monsieur Lacroix, ca permet de ne pas oublier tout ce qu'il a fait.
stef' 03 juin 2009 à 12:09Répondre
Super intéressant, j'avais entendu aux infos qu'il avait des soucis et l'article m'a permis de remettre à jour mes connaissance sur lacroix.
lilith 03 juin 2009 à 13:36Répondre
Je suis ultra fan de ses dessins, d'ailleurs je crois que je préfère ses croquis à ses robes... Je trouve que sur le papier cela fait plus délicat aérien et que dans ces défilés cela se transforme en quelques chose de parfois un peu lourd.
seb 03 juin 2009 à 16:53Répondre
J'ai été très touché de savoir que la maison Lacroix avait elle aussi des problèmes financiers ,et moi qui pensait que l'industrie de la mode et du luxe ne serait pas touché...
.... 03 juin 2009 à 18:22Répondre
Merci Coco pour cet article!
Quel couturier de Genie!
Cependant je pense que Arnault a tué Lacroix et ceux, depuis le debut!
Omnibulé par le desir de gagner tout tout de suite, il a mal placé le standing de la marque en lancant des parfums, de l'art de la table.....au tout début!
Depuis plus de 20ans, Lacroix souffre de cela.....Je suis plus pour l'entrer de Lacroix chez PPR ou chez des actionnaires anonymes comme chez Lanvin!
Lacroix le merite vraiment et ses collections sont toujours créatives!
Andréa 04 juin 2009 à 11:24Répondre
Géniale cette bio ! Je me demandais quand tu allais faire Lacroix...
Meme si je suis pas forcément folle de ses collections haute couture (trop ancrées dans le passé à mon goût), je respecte beaucoup l'homme, et suis super fan de ses dessins. Les 2 derniers sont d'ailleurs superbes !
lollipops25 05 juin 2009 à 21:59Répondre
J'aime beaucoup Lacroix, il a beaucoup de talent, et ses créations sont superbes !
Merci beaucoup pour cette rapide bio Coco !
J'espère vraiment que cette maison va s'en sortir ...
Anaïs 06 juin 2009 à 11:57Répondre
J'adore ses dessins !
ya-çin 07 juin 2009 à 10:02Répondre
je suis un grand fana de Haute couture, je crée aussi des vêtement a mes heures perdu certe ce ne sont que des croquis mais bon!!

j'ai beaucoup aimer cette article de Lacroix sa prouve a quelle point il en a baver pour y arriver jusque la ^^
Tilda 05 août 2009 à 12:39Répondre
Pauvre Christian Lacroix ! J'ai beau ne pas être fan de ses frou frou camarguais, je trouve néanmoins assez triste qu'il ne puisse pas continuer de développer ses collections couture par manque de financement. En effet, je trouve essentiel que la France développe ou tout du moins conserve le patrimoine que représente la haute couture parisienne.

Que ce soient des investisseurs américains qui gèrent la maison Lacroix comme une enième marque low cost me fait froid dans le dos... J'espère que le repreneur sera à la hauteur du talent de Mr Lacroix.
luciliu 03 décembre 2009 à 13:15Répondre
Je n'arrive pas à croire ce que j'ai entendu aux informations. Est-ce que c'est possible que Christian Lacroix, celui dont les robes me font rêver depuis que je suis en âge de comprendre ce qu'est la mode, puisse fermer sa maison de haute couture ? C'est quand même super dommage que la France ne soit pas capable de garder en vie des maisons comme celles de Lacroix, parce que c'est ca qui fait la richesse de notre pays.

C'est sûr qu'on arrivera jamais à égaler la rapidité des chinois pour faire du prêt à porter bas de gamme, mais eux n'auront jamais un Christian Lacroix ! Il faudrait un peu réfléchir avant de laisser mourir ce qui compose notre identité nationale...
Aristo 09 mars 2010 à 10:48Répondre
Quel dommage que sa maison ait fermée... Je pense que je regretterais toujours les défilé Haute Couture de Christian Lacroix qui savaient mieux que quiconque me faire rêver. J'espère au moins qu'il continuera à dessiner, comme on le voit dans cet article.
Zingara 21 mars 2010 à 12:08Répondre
Viva Christian Lacroix!

Couturier de grand talent. J'adore ..c'est la vie , les couleurs, la joie de vivre, la sensualité, les rêves et l'AMOUR. Tous qu'il nous faut pour survivre avec courrage ce monde qui s'uniformise.
Dommage, j'ai pas les moyens de m'acheter une robe Lacroix pour mon marriage cet été. Un rêve!
Eric 27 juin 2011 à 15:42Répondre
J'ai vu que que la griffe Lacroix existait toujours et que même elle se développait : on a eu droit à un défilé Christian Lacroix Homme P/E 2012. Je trouve ca super triste car comme John Galliano , Christian Laroix a été dépossédé de son nom sans pouvoir rien faire. Et maintenant les financiers s'en servent pour faire du fric et lui n'en retire plus rien . Cruel....
seane 27 juillet 2011 à 16:27Répondre
C'est très triste ce qui lui est arrivé. J'espère qu'il pourra rapidement se remettre à travailler sereinement, il me semble qu'il a fait une collaboration il y a quelques mois c'est déjà un bon début.
marie249 16 février 2012 à 08:53Répondre
J'ai découvert Christian Lacroix au moment où il avait un partenariat avec les Parfums Christian Dior pour lancer son 1er parfum et où parfums Dior cherchait des assistantes pour assurer le développement de la marque en europe et à l'international. j'ai regardé, bluffée les vidéos des collection prêt à porter et haute couture, si riches en matières, pierres, couleurs... c'est un grand souvenir et Mr Christian Lacroix a osé associé du rouge et du rose dans ses collections et nous a donné envie d'associé des couleurs qui pouvaient paraitre improbable ensemble.Quand l'art est inné et que l'être humain ne se laisse pas transformer ou diriger par ses acquis, on a la puissance créatrice telle que Christian Lacroix l'a toujours exprimé dans ses collections. magnifiques et inoubliables.
Pepsi 24 juillet 2013 à 23:26Répondre
Homme que j'admire, tout simplement !

Ajouter un commentaire

Nom
Email (ne sera pas publié)
Site Web (facultatif)
Code anti-spam : recopiez le code numérique indiqué ci-dessus
Envoyer