Lanvin - Campagne automne/hiver 2009-2010

Sous l'objectif de Steven Meisel, la top Kristen McMenamy incarne l'héroïne Lanvin de la saison à venir. Après avoir joué la provocation en immortalisant les poses lascives d'une bourgeoise érotique, le photographe semble avoir décidé de rompre avec la sensualité afin de conférer à cette nouvelle campagne une atmosphère glaciale des plus hitchcockiennes...
Campagne Lanvin 2010

En connexion directe avec le show de mars dernier ayant eu lieu à la Halle Freyssinet, le premier cliché de la campagne Lanvin assoit la collection automne/hiver 2009-2010 au coeur de l'univers des films noirs.

En effet, de la présence des deux chats rappelant les débuts du film d'Hitchcock "La main au collet" (le réalisateur avait alors inséré des images subliminales de chats dans les premières images) à la position de McMenamy (qui n'est pas sans rappeler celle des scènes de crimes des productions de Preminger) en passant par l'allure du mannequin (qui n'a rien à envier à celle de Grace Kelly), chaque élément tend à plonger la femme Lanvin dans un ailleurs fait de distinction froide et de mystère sombre, accentuant ainsi l'aura envoûtante de cette dernière.

Et si la pose statufiée du modèle et la lumière blafarde éclairant la scène ne facilitent guère le processus d'appropriation des créations d'Alber Elbaz, cela n'a finalement que peu d'importance. En effet, même figées, celles-ci respirent l'élégance intemporelle...

Au passage, on apprécie que le parti pris de Meisel vienne poursuivre la narration entamée en mars dernier par le couturier. Car lorsque Elbaz s'improvise réalisateur, mettant en scène une histoire faite de silhouettes dramatiques perdues dans la brume des villes, on se surprend à souhaiter que cet instant - liant scénographie et mode - n'ait pas de fin...

Dès lors, on aime l'aspect rigor mortis s'étant emparé du corps de la saisissante Kirsten ainsi que le camaïeu de gris relevé par le rouge shocking de ses lèvres inertes, accentuant "l'effet cinéma" de l'ensemble. La composition de la photographie donne en effet à réfléchir, faisant dérouler dans l'imaginaire du spectateur mille et un scénarios ayant mené cette créature diablement élégante à s'effondrer sur son canapé...

Par ailleurs, à une époque où les campagnes de publicité sont souvent trustées par les actrices ou les top models stars, il est appréciable de constater que certains osent encore choisir des mannequins peu connues, qui auront l'avantage de ne pas cannibaliser leur message. Chapeau bas donc à Lanvin qui, fort de son talent, de son non-conformisme et de sa relation privilégiée avec les femmes, ose nous livrer une campagne fascinante et subtile, à l'image de son univers...

Partager l'article
Par Lise Huret, le 04 août 2009 dans Collections & Campagnes
Vous aimerez également
Lanvin - Campagne automne/hiver 2012-2013
Il y a 4 ans - 11
EN SAVOIR PLUS
Lanvin - Campagne automne/hiver 2011-2012
Il y a 5 ans - 28
EN SAVOIR PLUS
Lanvin Petite
Il y a 5 ans - 15
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
12 commentaires
Tous les commentaires
marionIl y a 7 ans
Wahou, quelle analyse : je suis bluffée !
RÉPONDRE
seul et fabuleux.Il y a 7 ans
J ai toujours apprecier les publicites Lanvin et la je dois dire que c est une reussite...j aime beaucoup le regard comme ca au plafond... ca donne un cote super mysterieux. Et en meme temps la pose met bien en valeur la tenue et les accessoires en les rendant vivants.
RÉPONDRE
kiddy94Il y a 7 ans
Je n'ai qu'une chose à dire : J'adore le CHAT !!
RÉPONDRE
....Il y a 7 ans
Moi, Elbaz, j'adore..de toutes les façons!
Pour le moment, c'est la meilleure campagne de la saison....definitivement!
Elle est captivante,choquante,surprenante,sexy....comme la femme Lanvin!
Bravo ALber!
PS:Coco, très belle analyse de ta part...comme d'habitude:))
RÉPONDRE
TinyIl y a 7 ans
Sublime, je ne peux dire que cela, moi qui adore l'univers du film noir, je suis servie. Cette mannequin m'évoque en effet une héroïne des années 40.
La pose, les chats, le visage, tout évoque le mystère et une séduction beaucoup moins premier degré que les publicités auquel d'autre griffes nous ont habitué
RÉPONDRE
G.Il y a 7 ans
Magnifique ! Toujours une belle analyse, comme d'habitude ! Ca en devient difficile de replonger dans les chroniques des mauvais magazines lèche-cul !
Juste une faute, selon moi: pas cannibaliser pas ?? le deuxième 'pas' me semble superflu sauf erreur de ma part !
J'aime beaucoup cette campagne, qui nage à contre-courant des autres campagnes toutes faites !
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 7 ans
Oups ! C'est corrigé, merci à toi G. :)
RÉPONDRE
JacyntheIl y a 7 ans
Sublime saisissante si Lanvin !

Où peut-on voir les photos de la campagne complète ?
RÉPONDRE
deedeeIl y a 7 ans
Magnifique !!!
RÉPONDRE
lollipops25Il y a 7 ans
Waouh !
Cette campagne est super réussie !
J'adore le mystérieux et le côté sombre de cette campagne, ce qui accentue encore plus tous les petits détails (rouge à lèvres, chaussures, bijoux, vernis) , de même que les chats !
Et puis Bravo Coco pour cette très belle analyse où rien ne manque !
RÉPONDRE
ImelaIl y a 7 ans
Au premier coup d'oeil j'ai eu peur... Faut dire que c'es assez morbide! Donc j'étais un peu réticente avant de commencer l'article, mais je dois dire qu'après avoir lu la brillante analyse de Coco je ne vois plus ca de la même manière! Bon je ne peux décidément pas m'écrier <<sublime!!>> en voyant la photo mais je comprends la démarche et pour ca elle mérite de se classer parmis les ''bonnes campagnes''.
RÉPONDRE
manuelleIl y a 5 ans
Drôle de façon de promouvoir des fringues... sur une morte ! (elle est bien morte, non ?)

C'est en même temps beau et glauque (vive les chats noirs au passage lol, ils sont trop flippants !), je ne sais pas si ca me donnerait envie d'acheter du Lanvin si j'en avais les moyens... enfin s'ils le font c'est que ca doit marcher !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode