Défilé Matthew Williamson - Printemps/été 2010

Matthew Williamson a ouvert hier le bal des fils prodigues de la fashion week londonienne. Exilé depuis quelques années à Manhattan, le prince du boho style est en effet de retour dans sa ville natale. Il y proposa un show éclatant, tiré à quatre épingles et finalement presque plus new-yorkais que londonien...
Défilé Matthew Williamson

Décidément, il ne reste plus grand-chose du jeune étudiant déluré de la Saint Martins School : au fil des années, Matthew Williamson est devenu un homme d'affaires accompli dont le succès a poli le style. Ses inclinaisons hippies se sont ainsi peu à peu effacées, laissant place à des envies d'ultra bright sexy faisant le bonheur des fashionistas aux corps de sirènes...

Revenant de New York, il en a conservé le pragmatisme commercial ainsi que la capacité à mêler créativité et portabilité. Dès lors, si le show ne se clôture pas sur une débauche de mousselines psychédéliques, cela n'empêche pas Williamson d'éblouir l'assistance avec ses mini robes au drapé sexy.

Entre harmonies de couleurs insolites - mais heureuses - et travaux de broderie sophistiqués, le vestiaire de l'été 2010 parvient à tirer son épingle du jeu. Alternant reflets dorés et argentés, les camaïeux de teintes métalliques siéent ainsi fort bien aux pièces faussement classiques, tandis que les effets matières "oursins" confèrent une dégaine intéressante aux manches ballons et bloomers, et que les mosaïques de miroirs apposées sur les tops et maillots de bain rappellent combien la fille Williamson adore la sexyness des boules à facettes.

Défilé Matthew Williamson

Ceci dit, que ce soit les robes épaulées, les blazers oversize ou encore les découpes impudiques de certaines toilettes, rien ne semble très novateur. De plus, les nombreux looks un rien trop faciles - à base de skinny et de jupes tulipes - ne font guère honneur aux gènes british de Williamson. Là est d'ailleurs tout l'enjeu d'un retour à Londres : comment se montrer à la hauteur de la créativité de ce creuset à jeunes talents, sans pour autant faire drastiquement baisser ses ventes en boutique ?

Cette collection a néanmoins le mérite de nous sortir de la torpeur BCBG de New York, où l'enthousiasme ne fut pas de mise...


Visionnez toute la collection sur Style.com : http://www.style.com/S2010RTW-MWILLIAM
Partager l'article
Par Lise Huret, le 21 septembre 2009 dans Défilés
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
8 commentaires
Tous les commentaires
seul et fabuleux !Il y a 7 ans
J'aime cette idée de retour aux sources... l'idée que Williamson défile a New York ne me dérangeait pas plus que ca, en revanche, que Burberry défile à Milan...j'avais un peu de mal a me faire a cette idée, surtout lorsque l'on voit à quel point ses défilés sont british...
Donc, je suis bien content que Burberry retourne en Angleterre et meme si ca me touche un peu moins, j'aime également que Williamson y revienne aussi !

C'est vrai que ou que l'on se rende sur le net (blog, sites...) on ne sent pas de réels interets comme d'habitude pour les collections qui se sont passées a New York ! Pour ma part encore moins puisque je m'intéresse toujours plus aux collect. d'hiver que celles de printemps...

Une certaine Sarah Mower, apperement ambassadrice des talents émergents au Bfc, a récemment dit qu'on entendait souvent dire combien la créativité explose en temps de récession et combien elle est nécessaire pour stimuler les marques. Elle ajoute a cela que Londre est sans doutes le lieu idéal pour faire le plein d'énergie et d'innovation.

Esperons que ce soit vrai et que l'on ai de bonnes surprises...

Petit avis perso sur une des brèves d'aujourd'hui : quesque cela fait plaisir de voir des formes sur les défilés (la taille 40) ! Encore dommage de voir cela comme une surprise...
RÉPONDRE
MarronIl y a 7 ans
Donc des couleurs claires, du light, des motifs psychédéliques et des robes courtes. OK c'est noté.
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 7 ans
Quant à cette collection, je fais confiance à l'analyse rendue ici... je me rend compte que je n'ai jamais vraiment eus de fort interet pour ses collections ! Autant, certains noms m'évoquent tout de suite une tenue, une couleur, un état d'esprit... que Williamson ne me fait rien ressentir ... j'aime les tenues de cette collection mais rien ne m'interpelle vraiment !
Meme le foulard acheté chez H&M au primptemps dernier, qu'il avait créer lors de cette collaboration avec eux, reste au placard...
RÉPONDRE
geoffroyIl y a 7 ans
J'ignore la raison pour laquelle les rédactrices de mode sont folles de Williamson. Rien de neuf, surtout dans cette dernière collection. Un air de déj-vu chez Balenciaga ou Balmain les dernières saisons.
RÉPONDRE
LouIl y a 7 ans
Je trouve ces matières et ces couleurs vraiment très belles, mais c'est vrai que les coupes ne sont pas très novatrices. Sans doute le créateur a-t-il voulu privilégier des matières et des motifs extravagants. C'est dommage car, sur certaines tenues, le manque de nouveauté se fait cruellement sentir. Mais je trouve l'ensemble de la collection plutôt réussi.
Sinon, j'adore ces chaussures n?ud papillon, elles sont très belles.
RÉPONDRE
PliineIl y a 7 ans
J'aime beaucoup la deuxième silhouette : des jolies couleurs et de magnifiques effets^^
RÉPONDRE
OlgaIl y a 7 ans
La troisième et la cinquième aussi ;)
RÉPONDRE
lili-popsIl y a 6 ans
Déception... aucune tenue ne se détache du lot, je m'attendais a mieux... esperons que la prochaine collection soit plus originale et intriguante ;)
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode