Chanel - Paris-Shanghai

En praticien émérite du marketing de luxe, Karl Lagerfeld est cette fois encore parvenu à transformer son défilé Pre-Fall en événement hors-norme. Présentée à Shanghai, la collection fut en effet précédée d'un court métrage - dédié aux rêves asiatiques de Coco Chanel - aux ambitions cinématographiques...
Coco Chanel
Alors que certains se contentent d'un vague shooting sur fond blanc pour le lancement de leurs pré-collections, Karl Lagerfeld n'hésite pas à traiter ces dernières comme un moyen de communication à part entière, lui permettant d'asseoir toujours un peu plus l'aura de Chanel à travers le monde.
Ainsi, à l'occasion de son défilé "Métiers d'Art" (qui coïncide avec l'ouverture d'une boutique à Shanghai) le maestro de la rue Cambon a, dans un premier temps, créé le buzz en lançant un mini site dédié à la préparation de la collection, puis réussi un joli coup d'éclat en diffusant - lors de l'inauguration de la boutique - une mini fiction tentant de rivaliser avec certains passages de "Coco avant Chanel".
Projeté en plein air avec pour arrière-plan les gratte-ciels de la mégalopole chinoise, l'essai cinématographique de Karl a dû laisser sans voix le parterre de Very Important People ayant été convié à l'événement. Il faut dire que "Paris-Shanghai" est un projet d'envergure n'ayant plus grand-chose à voir avec son prédécesseur "Paris-Moscou". La projection de jeudi soir leva en effet le voile sur un court métrage de 22 minutes aux décors élaborés, de quoi rendre obsolète le film muet de 10 minutes présenté dans la capitale russe...
En augmentant considérablement le budget lié au projet, on peut supposer sans trop de risque que Karl Lagerfeld avait pour ambition inavouée de concevoir un petit chef-d'oeuvre. Or, si l'on ne peut nier la qualité esthétique de Paris-Shanghai, on est nettement moins fan de l'aspect caricatural des relations que Coco Chanel entretient avec les différents protagonistes. La scène où elle pénètre chez des ouvriers chinois - à qui elle fait friser le septième ciel lorsqu'elle leur offre des vestes Chanel - à ainsi de quoi faire grincer des dents...
De plus, s'il est déjà dangereux de mettre en scène une icône telle que Gabrielle Chanel, il semble quasiment suicidaire de lui prêter un discours imaginaire. Le rendu ne pourra alors qu'agacer les puristes et ternir le mythe - nécessairement flou - incarné par Coco Chanel...
Retrouver la vidéo sur le site de Chanel : http://www.chanel.com/paris-shanghai-a-fantasy
Partager l'article
Par Lise Huret, le 04 décembre 2009 dans Actu mode
Vous aimerez également
Hedi Slimane, bientôt chez Chanel ?
Il y a 6 mois - 14
EN SAVOIR PLUS
Chanel - Défilé croisière 2015
Il y a 2 ans - 54
EN SAVOIR PLUS
Les robes Chanel de Keira Knightley
Il y a 2 ans - 23
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
12 commentaires
Tous les commentaires
PtitMogIl y a 7 ans
Je ne peux pas encore me prononcer sur ce petit film, mais les podcasts qui ont été mis en ligne sur iTunes étaient très intéressants et montraient l'envers du décor et la création de la collection et du mini-film.
Reste à voir si Karl n'est pas allé trop loin dans son projet...
RÉPONDRE
FannyIl y a 7 ans
Oui, les podcasts étaient super sympas, mais je ne suis d'accord avec Coco, le court métrage montre une Coco Chanel glaciale, hautaine, voir méprisante qui n'est pas du tout l'image que j'avais d'elle après avoir lu 3 de ses biographies
RÉPONDRE
....Il y a 7 ans
Moi, j'ai aimée ce cout métrage tout d'abord parce que Karl désacralise Chanel.....
Ensuite, ce film nous montre l'image de Mlle Chanel qui est peut être très peu connue...il ne faut pas oublier qu'avant l'arrivée de Karl en 1982, Chanel était réputée pour être la femme qui se plaint de tout tout le temps!
Les mini jupes, le pantalon en ville, le jean...elle n'aimait rien et ne se cachait pas pour le dire...ce qui a été la raison de la non popularité de Chanel auprès des jeunes filles pendant...24ans....!
Je trouve que celle qui joue Coco vieille lui ressemble beaucoup et que dire de Edita...depuis Paris Moscou, je pense que elle ressemble beaucoup à Coco ou du moins, de l'idée qu'on a d'elle...
C'est une nouvelle manière de communiquer et je trouve assez drole que ça soit la 2eme Maison de couture la plus ancienne qui soit la plus innovante...

Moi bien plus que Lady Amanda ou Heidi en Marlene, c'est le retour de Brad Koenig, ancienne muse de Karl qui m'a le plus interpellé......

Bon maintenant, on attend les images de la collection qui d'après les premières images est plutôt reussie...
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 7 ans
Moi je me suis ennuyé en regardant ce court métrage...ennuyeux, inutile, mal filmé, le scénario n'a rien de transcendant en plus, je trouve que Coco Chanel est mal représentée... du moins dans l'idée que je m'en fait avec les interviews que j'ai pu voir d'elle, les articles et bios que j'ai pu lire a son sujet ou encore l'un des films qui etait sorti sur elle sur la 2 l'année derniere !
Mais je n'en veux pas à Karl...non, non...je concoit que l'on ne peut se concentrer sur un tel clip et en ressortir quelque chose de bon lorsque l'on se doit en plus de s'amuser avec son gigolo ou encore d'habiller Madame de Fontenay...

Si il y a bien une phrase que j'ai retenu de Karl, c'est "les époques ont le mauvais gout qu'elle mérite"...et bien moi je dit "Karl à le mauvais gout qu'il mérite" alors certes, ma voix a beaucoup moins d'impact que la sienne... mais au moins c'est dit : Karl baisse dans mon estime ces derniers temps !

Mis a part ce clip, les podcasts sont en effet intéressants et agréables à visionner !
RÉPONDRE
ImelaIl y a 7 ans
C'est vrai que la scène où elle offre des tailleurs à Freja et Baptiste déguisés en ouvriers est un peu trop surréaliste! Néanmoins ça reste le ''rêve de Coco'', le but n'est pas d'être sérieux, donc pour moi ça passe quand même.
S'attaquer au mythe de Chanel, d'un côté comme le dit "...." la désacraliser, c'est pas une mauvaise idée. Ca bouge, tant mieux! Mais de l'autre il ne faut pas que Karl aille trop loin, que ça ne devienne pas risible! Vous imaginez une fausse Coco Chanel s'adressant à la caméra pour nous dire que la nouvelle collection de Karl est merveilleuse et qu'elle puiserait bien dedans si elle était encore de ce monde? J'exagère beaucoup (et mon exemple est naze) mais avouez quand même que ce serait affreux..
Ensuite la scène dans le Shanghai Express avec la sublime Heidi Mount en Shaghai Lily est tout simplement magnifique! C'est beau, ça me fait rêver! J'ai pas envie de chercher plus loin.
Quand à la collection le peu que j'en ai vu m'a énormément plu!
RÉPONDRE
zygomatiqueIl y a 7 ans
Que c'est mauvais...
RÉPONDRE
LéonIl y a 7 ans
Je suis loin d'être convaincu, franchement je trouve ca très étrange ce concept de voyage imaginaire.

Limite malsain !
RÉPONDRE
lubabulleIl y a 7 ans
Je trouve plus que douteux d'utiliser des tops occidentaux pour mettre en scene des chinois. Coco voyage en Chine mais on ne s'interesse qu'aux expatriés occidentaux richissimes.
Dommage.
RÉPONDRE
clioIl y a 7 ans
Si les dialogues sont contestables, le film en lui même est visuellement envoutant. Je suis fan !
RÉPONDRE
MyleneIl y a 7 ans
C'est esthetiquement magnifique,envoutant!

Apres,bien sur qu'il y a des points noirs enormes comme la scene des 2 ouvriers,ou le "travestissement" grotesque d'europeen en asiatique ou encore le jeu des protagoniste (hormis Heidi Mount qui est la seule s'en sortant honorablement)


Mais la magie opere et on en ressort au final comme d'un reve (c'est le cas de le dire d'ailleurs)
RÉPONDRE
simonIl y a 7 ans
je viens tout juste de la visionner et je ne suis pas franchement fan , c'est vrai que les décor sont magnifique mais les dialoque ne sont pas vraiment convaincant
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 6 ans
J'ai regarder hier soir ,"Coco avant Chanel"en DVD...bien que préférant le film diffusé sur la 2 l'année dernière, j'ai quand meme apprécié ce film !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode