Lady Amanda Harlech

Charis Wilson, Loulou de la Falaise, Gala... toutes ces femmes ont influencé à un moment donné l'oeuvre d'hommes illustres, de par leur présence, leur esprit et leur beauté. Ce sont des muses, des êtres dont l'aura attise la créativité des artistes. Amanda Harlech fait sans aucun doute partie de ce cercle très fermé, tant cette lady anglaise n'a de cesse de nourrir l'imaginaire de nos grands couturiers...
Amanda Harlech

À chaque défilé, lorsque l'homme au catogan vient percer la foule venue le féliciter, Lady Harlech n'est jamais très loin. Aux côtés de Karl Lagerfeld depuis plus de 10 ans, celle qui peut se targuer d'avoir une suite réservée au Ritz six mois par an ne se définit pas comme une muse (appellation qu'elle juge obsolète), mais bien plus comme une personne capable de faire le tri entre les idées, rendant ainsi palpable l'humeur de saison au travers des collections signées Lagerfeld. De son côté, le maître de la rue Cambon la présente comme sa collaboratrice.

Amanda Harlech, "Lady" depuis son mariage avec l'aristocrate anglais Francis Ormsby-Gore, fait partie de cette catégorie de femmes dont l'énumération des qualités, aussi bien physiques qu'intellectuelles, pourrait couvrir plusieurs feuillets...

Gracieuse à l'extrême (elle pratiqua assidûment la danse classique durant sa jeunesse), elle est pourvue de cette élégance innée qui lui permet de porter n'importe quel vêtement avec aisance et allure. Mais elle est également une personne érudite, intelligente, charmante et charismatique, se montrant à l'aise aussi bien dans une paire de Louboutins que dans ses bottes d'équitation...

Amanda Harlech

Cette fascinante quinquagénaire partage en effet sa vie entre les préparatifs des nombreuses collections de Karl Lagerfeld et sa propriété anglaise. Elle y cuisine, monte à cheval et noircit de nombreux carnets, parfois appelés à être publiés.

Originaire de Londres, Amanda y passe son enfance dans un foyer chaleureux et au train de vie élevé (son père est un avocat renommé). C'est en admirant les toilettes de bal de sa mère - une femme dotée d'une beauté exceptionnelle - que la petite fille tombe amoureuse de la magie émanant des vêtements. Comme la plupart les fillettes, Amanda se rêve alors danseuse étoile. Redoutant que la pratique de la danse classique ne lui fasse adopter une mauvaise posture (celle des "pieds en dehors"), ses parents préfèrent cependant l'orienter vers l'équitation...

Le conte de fées prend fin pour Amanda à sa onzième année, lorsque ses parents décident de se séparer. Elle quitte alors le milieu huppé de Regent Street et ses voisins illustres (Jonathan Miller, George Melly, Alan Bennett, etc...) ou en phase de le devenir (Jasper Conran, dont elle s'est fait un ami). Cela n'empêche pourtant pas Amanda d'être une enfant qui excelle en tout : elle se montre particulièrement douée pour le piano, la peinture et les arts dramatiques.

Amanda Harlech

À la fin de son parcours scolaire, elle a ainsi le choix entre intégrer le Royal College of Music, les Beaux Arts ou Oxford. Elle choisira Oxford. Cependant, la vie lui réserve un autre destin que celui d'une étudiante studieuse... Sophie Hicks, amie proche d'Amanda, décroche en effet un poste de rédactrice de mode chez Harpers & Queen et lui demande de l'y rejoindre. Quelque temps plus tard, Hicks s'envole chez Vogue, laissant sa place à miss Harlech...

Commence alors pour la jeune femme une période passionnante où elle rencontre des jeunes photographes prometteurs (tels que Mario Testino) et collabore avec les designers du moment. Malgré cela, Amanda Harlech a du mal à s'adapter à l'aspect parfois trop commercial du magazine ; elle rêve de pouvoir diffuser plus de poésie, de magie et de folie au travers de ses séries mode.

C'est pourquoi, lorsqu'elle rencontre un certain étudiant de la Saint Martins School partageant sa vision de la mode (John Galliano), elle n'hésite pas à démissionner et à se mettre à son service. Elle l'aide alors à finaliser sa collection de fin d'année... Ainsi débute une étroite collaboration sur fond d'amitié. Si Galliano n'a pas les moyens de rémunérer Amanda, celle-ci ne s'en soucie guère, son mari pourvoyant aux besoins de la famille.

Amanda Harlech

Cette période bénie se termine brutalement lorsqu'elle choisi de se séparer de son mari : avec cette décision, elle se retrouver en effet obligée de gagner sa vie. Or, John Galliano est alors en train de signer chez Dior, dont les dirigeants ne veulent pas prendre en charge le salaire de sa muse...

Au même moment, Karl Lagerfeld fait savoir à celle-ci qu'elle est la bienvenue chez lui. Lady Harlech se retrouve alors devant un choix cornélien : suivre son ami - avec qui elle vient de passer 12 années très épanouissantes - gracieusement ou rentrer dans le sérail de Chanel, avec à la clef un cachet conséquent. Nécessité faisant loi, la jeune femme tranche et rejoint l'équipe de Karl Lagerfeld. À la grande déception de John Galliano, qui considère sa décision comme une trahison...

Tout d'abord méfiant à son égard, le staff de la rue Cambon finit par l'adopter lorsqu'il réalise qu'elle ne prendra la place de personne. Elle enchante ainsi rapidement l'entourage de Karl, apportant une touche british à la maison Chanel (elle n'hésite d'ailleurs pas à rappeler que Gabrielle Chanel herself était très liée à l'Angleterre). Entre son quotidien parisien et sa vie plus rustique de l'autre côté de la Manche, la belle trouve également le temps d'écrire un roman, Visions And A Decision, que Lagerfeld se propose de publier...

Amanda Harlech

Point de vue mode pure, Amanda est souvent aperçue vêtue de toilettes monochromes, ce qui ne l'empêche pas d'accumuler dans sa suite du Ritz de sublimes créations griffées, qui font les beaux jours de ses apparitions lors des différentes fashion weeks. Elle conserve également dans sa propriété anglaise quelques robes vintage dont elle a besoin de sentir la présence, tant celles-ci sont porteuses d'heureux souvenirs ou d'événements marquants.

Niveau dress code, si elle ne juge pas nécessaire de suivre les tendances au pied de la lettre, elle considère important le fait de savoir modifier sa manière de porter telle ou telle pièce en fonction de l'air du temps, afin de conserver son style sans pour autant apparaître déconnecté du présent.

Inspiratrice des débuts de John Galliano, éminence grise du clan Lagerfeld... Quelle sera la prochaine étape du destin romanesque de cette "muse", au sens moderne du terme ?

Partager l'article
Par Lise Huret, le 04 janvier 2010 dans Mannequins & Icônes
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
9 commentaires
Tous les commentaires
HaimeIl y a 6 ans
JOLIE :)
RÉPONDRE
KarenIl y a 6 ans
Je l'avais vu dans une campagne Gap et je croyais que c'était une inconnue..!!!!! Merci pour cette bio super intéressante de cette femme , comme tu l'écris, Fascinante
RÉPONDRE
CelineIl y a 6 ans
Mais John Galliano est toujours fâché contre elle ou ils se sont réconciliés?
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 6 ans
@Celine : Si j'ai bien compris, ils se sont peu à peu réconciliés, surtout depuis la mort de Steven Robinson, son assistant, en 2007.
RÉPONDRE
....Il y a 6 ans
OH Lady! Cette femme est juste intrigante....
A part le fait qu'elle est soutenue GALLIANO (vu sur un docu consacré à Mr) et qu'elle fût sa collaboratrice et le fait qu'elle soit "L'OEIL" de Karl, je ne savais pas beaucoup de choses sur elle!
Quand même, elle a juste un job parfait quoi...elle peut porter un veste et une chemise CHANEL avec un jean K de KARL, une fourrure Fendi et un sac exclusif......tout ça GRATUIT!
De plus, vu que CHANEL & FENDI ont des vélos, je l'imagine dans sa campagne avec son vélo griffés.
Bref, cette femme dune beauté frappante est juste...
En fait, chez CHANEL & DIOR,on joue un peu au CHAISES MUSICALES: Amanda remplace Victoire et Victoire entre chez Dior!!!

Merci Coco pour cet article..
je me demandais si tu prévoyais des articles sur CAMILLE MICELLI ou VIRINIE VIARD ou EMMANUELLE ALT...ou BABETH DJIAN
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 6 ans
Coco, avoue ! Tu as visionner "Le jour d'avant" bien avant tout le monde, comme Géraldine (CaféMode) ??? Le fait de l'apercevoir dans le doc. m'as en tout cas fait penser à ton article.
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 6 ans
Seul&Fabuleux : Même pas... Mais j'aurais bien aimé ;)
RÉPONDRE
litiumIl y a 6 ans
Voilà un article fort intéressant. Je ne connaissais pas cette femme et cet article m'a passionné. Seul regret : ses lunettes sur la dernière photo, un peu trop "Loft Story" à mon goût lol
RÉPONDRE
SoniaIl y a 6 ans
Je crois avec toute force que Karl Lagerfeld quand meme n'a pas besoin de ni muse pour creer. Il est un talent naissant. Je ne comprend pas exactement ce que cette femme fait, dans un interview KL disait qu'il s'inspire de tout les JEUNES qui lui entourent. Je ne comprend pas Amanda. Pourquoi elle ne cree pas sa ligne personelle? Ca serait tres interesant de voir (et probablement d'acheter.... ;)
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode