Défilé Rodarte - Automne/hiver 2010-2011

En plus d'être des virtuoses du traitement de la matière, les soeurs Mulleavy sont également d'incomparables conteuses. Chacune de leurs collections nous entraine ainsi dans une rêverie hautement esthétique plus ou moins cauchemardesque, qui ne peut que captiver un auditoire de plus en plus friand de ces voyages initiatiques. Cette fois-ci, c'est aux frontières du Texas - entre usines textiles et culture mexicaine - que le duo Rodarte a choisi de nous emmener...
Défilé Rodarte 2010

Afin de pouvoir pleinement apprécier un show Rodarte, il est indispensable d'écouter les soeurs Mulleavy en raconter l'histoire. Sans cela, comment mettre des mots sur l'atmosphère régnant sur le catwalk ? Comment saisir la grammaire de saison ayant servi à élaborer les patchworks désormais emblématiques du style Rodarte ?

Pour l'automne/hiver 2010-2011, l'action se situe aux alentours de Juarez, ville mexicaine proche de la frontière avec les États-Unis. Là bas, tous les matins, de véritables cortèges d'ouvrières se forment sur les routes. Fendant l'aube brumeuse, elles se dirigent toutes vers leur lieu de travail : une des innombrables usines d'assemblage textile de la région. Ce sont ces singulières processions de "somnambules" qui frappèrent tout particulièrement l'imagination des Rodarte...

Constituant de délicates robes, les assemblages aléatoires de mousseline de soie et de dentelle évoquent alors les chutes de tissus trouvées sur le sol des ateliers de confection mexicains, tandis que les motifs floraux des étoffes rappellent les tissus traditionnels locaux. Pièces incontournables de la collection, les pull-overs Rodarte puisent quant à eux leur inspiration au sein des ouvrages au crochet dont sont férues les grand-mères de la région.

Défilé Rodarte 2010

Cela dit, aussi immergées soient-elles dans cet univers à la fois doucereux et folklorique, les Mulleavy n'en confondent pas pour autant prêt-à-porter et cinéma et nous proposent un véritable défilé de mode. C'est donc chaussées de talons Nicholas Kirkwood évoquant la cire d'une bougie dégoulinante et vêtues de toilettes bien plus portables qu'il n'y parait que les modèles déambulèrent sur un sol jonché de confettis et éclairé par quelques cierges d'église.

En outre, les présentations Rodarte ont beau être clairement hors tendances, les deux soeurs ne s'interdisent jamais la possibilité de les ponctuer - à l'occasion - de pièces reprenant l'un des points forts de la saison. Cette fois-ci, on y retrouva deux vestes en peau retournée passées sous le crible de la néo-sophistication selon Rodarte...

Le show se clôtura sur de virginales toilettes blanches qui, si l'on suit la trame de l'histoire, devraient symboliser les fantômes des nombreuses femmes enlevées dans les environs de Juarez. Lorsque les lumières s'éteignirent, on vit ainsi danser de faibles petites flammes dans les souliers de ces dernières...


Voir toute la collection : http://www.style.com/F2010RTW-RODARTE
Le défilé en vidéo : http://www.showstudio.com/newyorkwomenswearaw
Partager l'article
Par Lise Huret, le 17 février 2010 dans Défilés
Vous aimerez également
Défilé Rodarte - Printemps/été 2014
Il y a 3 ans - 19
EN SAVOIR PLUS
Défilé Rodarte - Automne/hiver 2013-2014
Il y a 3 ans - 10
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
10 commentaires
Tous les commentaires
Kiddy94Il y a 6 ans
J'ai trouvé la collection très belle , les robes blanches étaient magiques ! °O°
RÉPONDRE
PatouIl y a 6 ans
C'est hors tendance et c'est bien. C'est du mix and match maitrisé, poétique.
Les 2 soeurs m'ont conté une bien belle histoire ...
RÉPONDRE
....Il y a 6 ans
Belle collection de Rodarte mais, elle est moins évidente que les précédentes, pour moi.
Les autres avaient certes ce côté expérimental mais, elles avaient aussi ce côté prêt à porter évident..les pièces, on en voulait tout de suite!!!
Bon, j'apprécie toujours autant leur côté Riche-Pauvre, déglingué-hyper luxueux....
RÉPONDRE
chlochloIl y a 6 ans
La collection est ..comment dire..magique!Quand on la regarde ,on se croirait comme dans un reve...collection très reussie.. ;)
RÉPONDRE
MaudIl y a 6 ans
Wouah ! Les robes blanches virginales sont splendides !
La collection dans l'ensemble présente une gamme de couleur assez douce et originale, j'aime beaucoup ! =)
RÉPONDRE
C.Il y a 6 ans
Ce que j'aime chez Rodarte c'est ce côté poétique, irréel , teinté de détails "dark" .
Je trouve cette collection plus adoucise , évaporée mais toujours aussi magnétique .
Apaiser mais encore tourmenter.
Fascinant .
RÉPONDRE
C.Il y a 6 ans
Un deuxieme poste juste pour réctifier l'adresse de mon lien, désolé ...
RÉPONDRE
ZzaIl y a 6 ans
C'est beaucoup moins de mauvais gout que les collections précédentes, très belles robes !!
RÉPONDRE
elisaIl y a 6 ans
J'ai beaucoup de misère à accrocher sur Rodarte et je ne comprends pas l'engouement que tout le monde a envers les 2 créatrices!
on dirait qu'à chaque saison, la seule chose qui change ce sont les couleurs et le traitement me parait beaucoup plus artisanal que couture...

la seule chose que j'ai aimé d'elles c'est les pseudos tatoos tribaux de leur collection printemps-été 2010... pas très textile
RÉPONDRE
AbricIl y a 5 ans
Au contraire elisa, la différence est toujours importante entre les défilés, les textures sont toujours totalement différentes notamment, rien à voir avec les défilés chanel qui pour le coup se ressemblent plus ou moins tous !

En plus avec Rodarte on a la chance d'avoir une histoire toujours très différente qui nous est racontée... vraiment, j'adore ces créateurs.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode