Défilé Balenciaga - Automne/hiver 2010-2011

Dans une salle du Crillon recouverte d'un plancher aseptisé, Nicolas Ghesquière s'est une fois de plus laissé aller à ses addictions futuristes. Depuis toujours fasciné par la science-fiction, l'homme a su faire évoluer sa passion d'enfant vers quelque chose de plus construit, où les exploits de la haute technologie servent ses collections parisiennes...
Défilé Balenciaga 2011

Impossible - hormis la fourrure immaculée - de mettre un nom sur les matières composant les tenues imaginées par Nicolas Ghesquière pour l'automne prochain. Perforées, découpées ou matelassées, celles-ci ne doivent d'ailleurs plus avoir grand-chose à voir avec les matériaux d'origine.

Cette recherche textile particulièrement développée, jouant tour à tour sur des compositions de type monochromes mat/lumineux et sur des puzzles de couleurs en opposition (teintes pastels/vives), permet à Ghesquière d'opérer de multiples variations autour d'une seule et même pièce. On a ainsi pu voir se succéder plusieurs volumes identiques, au sein desquels seule la composition textile et picturale évolua.

Il est vrai que chez Nicolas Ghesquière, l'impact de la texture prime sur toute autre préoccupation. Les 35 modèles de la collection ont d'ailleurs dû paraître bien insuffisants au DA de Balenciaga, tant sa créativité s'avère prolixe lorsqu'il s'agit de composer quelques patchworks futuristes...

Cependant, on aurait tort de croire que Ghesquière soit uniquement tourné vers la performance technique. Aussi pointu et moderne soit son vestiaire, il n'en reste pas moins en étroite relation avec l'image de la Parisienne chic, espiègle et optimiste.

Défilé Balenciaga 2011

Quant à savoir ce qui inspira au styliste ces vestes de cosmonautes compartimentées, ces ensembles fluides délicatement perforés ainsi que les tenues finales imprimées de textes criards, Nicolas Ghesquière révèle avoir été animé par l'envie d'ennoblir les objets domestiques.

Les vestes sportives constructivistes ont donc bel et bien pour origine une pile de tupperwares, tandis que les minutieuses perforations s'inspirent du moulage de petits gâteaux français et que les textes tronqués des tops zippés font écho à la fois aux notices accompagnant l'électroménager et à l'oeuvre Textorama de son amie l'artiste Dominique Gonzales-Forster. Ce faisant, Nicolas Ghesquière s'inscrit dans la lignée des artistes tentant de transcender la nature banale des objets du quotidien, à l'instar d'un Warhol et de sa soupe Campbell.

Enfin, ceux qui voudront apercevoir un condensé du propos de Ghesquière n'auront qu'à baisser les yeux vers les souliers des mannequins. Ces derniers - alliant clins d'oeil cubistes, pièces de plastique moulées, croco et brides chic - illustrent en effet à eux seuls les envies de décloisonnement esthétique et de fusion contemporaine que Nicolas Ghesquière impose toujours un peu plus à la maison Balenciaga...


Voir toute la collection : http://www.style.com/F2010RTW-BALENCIA
Partager l'article
Par Lise Huret, le 05 mars 2010 dans Défilés
Vous aimerez également
La bonne surprise Balenciaga
Il y a 8 mois - 26
EN SAVOIR PLUS
Alexander Wang quitte Balenciaga
Il y a 1 an - 12
EN SAVOIR PLUS
Défilé Balenciaga - Printemps/été 2014
Il y a 3 ans - 14
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
17 commentaires
Tous les commentaires
PollyIl y a 6 ans
Les couleurs sont très belles mais je n'arrive pas à être émue par le travail de Ghesquière. C'est trop rigide, on dirait des armures. Je ne vois pas comment on pourrait envie de s'habiller ainsi...
RÉPONDRE
....Il y a 6 ans
Ce que j'aime chez Ghesquière, ce sont ses shows indescriptibles et ses vêtements compliqués......C'est bien que son amour pour le futurisme qui date de son enfance se ressente dans ses créations...ça apporte une certaine sensibilité....cette attention faite aux détails, au matières, à la construction....SON TRAVAIL M'impressionne......je n'ai jamais été déçue par Balenciaga depuis le temps que je suis les collections...cette évolution est peut-être déconcertante mais, Ghesquière ne cesse de m'étonner saisons après saisons..
Maintenant, il faudra voir comment cette collection inspirera les produits "commerciaux" qui seront en boutique..

Polly: Je pense que Balenciaga ne se porte pas facilement d'ailleurs(enfin, les pièces du défilé)..et moi, je pense que ces armures sont parfaites, elles représentent une femme forte et confidente..avec une pointe d'excentricité...c'est surement ce qui me plait dans les collections de ghesquière

Bravo Nicolas...Et ses Chaussures!!Chaque saisons, on a la chaussure De la saison chez Balenciaga
RÉPONDRE
poulerousseIl y a 6 ans
C'est vrai que depuis quelques temps les collections de Nicolas Ghesquières sont moins commerciales, on est loin de la collection avec les jodhpur et les foulards que l'on voulait immédiatement porter...
Et pourtant même si a première vue cette collection peut être difficile à aborder, elle s'inscrit plus, selon moi, dans ce que devrait être une marque de prêt-à-porter de luxe. En effet je pense qu'on perd de plus en plus la notion de "création", où tout est dicté par les bureaux de tendances, avec des objectifs de rendement immédiats.
Et donc le monde de la mode a besoin de créateurs qui inventent et prennent des risques comme Nicolas Ghesquière, avec de nouvelles matières, de nouvelles silhouettes qui rentreront peut être ou peut être pas (c'est le risque dans l'Art) au panthéon de la mode.
C'est tout le débat autour de mode créative et de la mode commerciale...
Je préfère en tout cas le tournant que prend Ghesquières plutôt que celui de Decarnin pour Balmain....
RÉPONDRE
MathildeIl y a 6 ans
Mmm, les couleurs sont belles et il y a des associations surprenantes mais réussies, mais ça semble sans âme ...
RÉPONDRE
mashIl y a 6 ans
Coco etait ironique quand elle t'a repondu , mais il faut le reconnaitre .. son site c'est le meilleur!!
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 6 ans
@mash : Quelqu'un s'est amusé à se faire passer pour nous... elle est désormais définitivement bannie du site... paix à son âme !
RÉPONDRE
CIl y a 6 ans
j'y ai cru.
& j'ai été surprise/déçue!^^
RÉPONDRE
mashIl y a 6 ans
@Julien : RIP ;)
RÉPONDRE
CaroIl y a 6 ans
C'est vrai que Ghesquière a ce côté futuriste avec des lignes pures, rigides...mais c'est ce qui je trouve fait son charme ! à quoi bon avoir dans notre "patrimoine" plusieurs couturiers si tous se ressemblent ? D'autant plus qu'ici, Ghesquière donne de la couleur à l'hiver prochain et ceci change du tristounet qu'on a pu voir éclore à la fashion week New-yorkaise ! en plus, je trouve que ce designer, couturier, styliste sait reprendre les bases de la maison, ce qui est important.
Alors encourageons de tels couturiers!! Il faut avoir de l'audace, ne pas se figer. J'ai d'ailleurs l'impression que de plus en plus de couturiers ou même des entreprises de mode de prêt à porter plus accessible, ne se basent que sur les "it de saisons" et perdent toute créativité.
RÉPONDRE
MaudIl y a 6 ans
J'ai toujours aimé le fait que Nicolas.G réussisse à faire sortir Balenciaga du lot grâce au futurisme et aux lignes géométriques/épurés de ses collections.
Mais là c'est tellement hétéroclite que l'on finit avec une collection sans réel fil rouge. Pour moi, tout cela manque d'harmonie. Les pièces/couleurs/accessoires, biens que beaux en soient, sont trop différents et trop "vif/flashy/particuliers" pour qu'ils s'avèrent portables et donnent une ligne à la collection.
RÉPONDRE
PatouIl y a 6 ans
Guesquière est inimitable.
On se questionne parfois sur la portabilité de ses tenues, mais je trouve que certaines sont facilement portables : les jupes et tops perforés, les blousons matelassée, les robes.
Je crois que l'imprimé, les couleurs et le matelassé vont inspiré les grandes enseignes. Tant mieux pour nous, mais pourvu que ce soit bien fait ...
Chic, pas de kaki ... j'aime bien mais ça commençait à me lasser.
RÉPONDRE
Patou-againIl y a 6 ans
La coloration des sourcils !!!!! Génial !
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 6 ans
Il y a une interview de Nicolas Ghèsquière dans le Numéro de Mars...il parle justement des jeux de matières élaborés dans le labo de la maison Balenciaga, du parfum inspiré et "presque" conçu pour Charlotte Gainsbourg et bien d'autres choses encore...i appreciate him so much !
RÉPONDRE
MyleneIl y a 6 ans
je ne comprends toujours pas ou ghesquiere veut nous emmener,saisons apres saisons,je dois etre la seule...mais je ne m'y fais pas,et toute les redactrices de mode et l'enscencement perpetuel n'y fera rien,rien ne me plait dans ce style que je trouve tres surestimé par la critique...

on pourras me dire que je n'y connais rien,que je ne suis pas initiée pour apprecier,mais qui aurais envie de rever devant ces vetements?
RÉPONDRE
LyliousIl y a 6 ans
Il me surprend toujours, et j'aime m'évader devant ses collections saison après saison...
RÉPONDRE
Prince AlbanIl y a 6 ans
This man is a genius. This collection is the best ever.
RÉPONDRE
célineIl y a 6 ans
La première veste en fourrure blanche est juste sublime. J'aime énormément l'évolution de Nicolas Ghesquière chez Balenciaga. C'est de plus en plus conceptuel et je trouve que ca lui va bien. La manière dont il utilise les couleurs est très moderne et en même temps se sont des couleurs douce. J'adore, j'adore, j'adore !!!
Je crois que la collection automne/hiver 2010-2011 de Balenciaga est ma préférée
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode