Karl Lagerfeld se livre...

À l'occasion des 10 ans de l'International Herald Tribune Luxury Conference de Londres, l'intrépide Suzy Menkes a eu la possibilité d'interviewer l'incontournable DA de Chanel, Karl Lagerfeld. Morceaux choisis...
Karl Lagerfeld & Suzy Menkes
Le personnage a beau parfois agacer, il n'en demeure pas moins l'un des principaux piliers de la mode française : sans lui, la fashion sphère perdrait ainsi une grande partie de sa saveur. Dès lors, quand Karl Lagerfeld se retrouve confronté aux questions d'une journaliste de mode réputée pour ne pas flatter systématiquement l'ego de ses interlocuteurs, on ne peut que prêter l'oreille...
À la question "Qui est le vrai Karl Lagerfeld ?", l'intéressé déclare se voir avant tout comme un "cocktail" et avoue ne pas se prendre réellement au sérieux. Cela dit, cela ne l'empêche pas de se considérer - via son parcours chez Chanel - comme le véritable instigateur du concept de duo fusionnel entre grandes maisons et créateur, à l'instar des couples Gucci/Tom Ford et Lanvin/Elbaz.
Et si chez Chanel il se laisse parfois utiliser, ce n'est que dans la mesure où il le veut bien. Au 31 rue Cambon, il est toujours le seul maître à bord...
Karl Lagerfeld
En outre, s'il fut le témoin de bien des évolutions de notre société, le septuagénaire avoue cependant ne jamais regarder vers le passé. Il ne garde d'ailleurs jamais d'archives et cultive l'idée que si l'on traite avec trop de respect l'héritage d'une maison, celle-ci sera vouée à disparaître : à ses yeux, sa survie passe forcément par la déconstruction de ses codes, qui seront ensuite redéfinis à la lumière du présent. L'homme avoue par ailleurs ne penser ni à sa succession, ni à sa future collection...
Enfin, toujours prompt à lancer quelques flèches empoisonnées, Lagerfeld déclare au sujet de l'affaire opposant Hermès et LVMH que les dirigeants de la maison française auraient dû - tout comme Chanel - se garder de s'introduire en bourse. Quant à la pléiade de films sur Coco Chanel, il n'en a aimé aucun...
Voir la vidéo de l'interview : http://video.nytimes.com/karl-lagerfeld-in-his-own-words
Partager l'article
Par Lise Huret, le 10 novembre 2010 dans Actu mode
Vous aimerez également
Karl Lagerfeld et l'anorexie
Il y a 4 ans - 28
EN SAVOIR PLUS
Karl.com
Il y a 4 ans - 9
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
9 commentaires
Tous les commentaires
roseIl y a 6 ans
Intéressant ce qu'il dit sur les films sur Coco chanel. Pareil pour moi, j'ai détesté.
RÉPONDRE
....Il y a 6 ans
Karl, je l'adore!MON couturier préféré et le personnage le plus divertissant du monde de la mode. C'est drôle de penser que cet homme a connu l'époque de Christian Dior et a bossé pour des maisons tombées dans l'oubli(PATOU), puis revenues(BALMAIN) et aujourd'hui, il est toujours là.
Je n'apprends rien de nouveau: On connait ses positions sur les films Chanel et pour son aversion du passéisme. Tout le monde sait que chez CHANEL, c'est lui le boss.
Je suis d'accord sur sa vision de la bataille LVMH/HERMES. C'est triste pour HERMES. CHANEL est aujourd'hui la maison la plus puissante du monde de la mode...et ça ne s'explique que par sa condition.

Où peut-on voir l'interview en entier Coco STP?
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 6 ans
@... : Je n'ai pas réussi à mettre la main sur l'interview originale, mais tu retrouveras une retranscription ici :
www.fashionologie.com/Kar...
RÉPONDRE
Flo'Il y a 6 ans
Moi je dirais qu'il ne se prend peut etre pas au sérieux, mais il a quand même bien la grosse tête. de toute facon c'est un personnage rempli de paradoxes.
RÉPONDRE
....Il y a 6 ans
@Julien: Merci :D...j'ai néanmoins trouvée l'interview originale à voir sur la section VIDEO du NYTIMES: runway.blogs.nytimes.com/
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 6 ans
Bien vu !

Voici l'adresse exacte pour ceux qui auraient du mal à trouver :
video.nytimes.com/video/2...
RÉPONDRE
Avenue ModeIl y a 6 ans
c'est vrai que Hermes n'aurait pas du s'introduire en bourse!! en tout cas c'est une fierté pour chanel
RÉPONDRE
agathaIl y a 6 ans
Je l'adore ce karl.... quel numéro !
RÉPONDRE
YannIl y a 6 ans
Je l'adore. ça me donne envie de revoir "Lagerfeld Confidential".
Pour Hermès, il a bien raison. D'ailleurs pourquoi sont ils entrés en bourse? Par manque de moyens? En tout cas, il est trop tard, le ver est dans la pomme.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode