Tendances printemps/été 2011

Après une légère période de frilosité créative, la mode semble avoir enfin repris ses droits cette saison. Ainsi, entre le retour sur le devant de la scène des grandes maisons, la débauche de couleurs saturées des Jil Sander&co, les multiples clins d'oeil à l'optimisme seventies, la joie champêtre des D&G girls ou encore les propositions innovantes de Ghesquière, les collections ont libéré une énergie à la fois joyful, contagieuse et enthousiasmante...
I. Les silhouettes

La mode à l'épreuve de l'épure

Tendances printemps/été 2011

Initié par Phoebe Philo lors de ses débuts chez Céline, le néo-minimalisme ne semble pas prêt de tirer sa révérence, les créateurs ayant compris que l'humeur des femmes était désormais à l'épure. Loin des fioritures et proche de la coupe parfaite, l'héritage d'Helmut Lang ne cesse ainsi de faire des émules, donnant alors naissance à des collections nettes, incisives, élémentaires et incontournables.

  • Chez 3.1 Phillip Lim, la modernité des silhouettes a beau frayer avec la religion minimaliste, elle n'en verse pas pour autant dans le jansénisme absolu. En effet, si l'ADN du vestiaire est clairement baigné de simplicité, le créateur s'autorise toutefois à sophistiquer l'ensemble par le biais de savants jeux de coupes et de coloris subtils. La femme Phillip Lim bénéficie ainsi d'un mix réussi entre rigueur et fantaisie ; une bien jolie manière de conjuguer le minimalisme en mode estival...
  • Sous la direction de Phoebe Philo, Céline continue de faire sienne l'allure néo BCBG ayant rendu au style Lang ses lettres de noblesse. Entre emprunts au vestiaire masculin, basics transformés par un ingénieux coup de ciseaux et sportswear à la nonchalance ultra chic, Philo tombe juste : la grammaire Céline - sobre, douce et sans compromissions - parvient en effet une fois de plus à séduire son auditoire.
  • Moins audacieuse que d'ordinaire, Stella McCartney mise quant à elle sur une simplicité manquant cruellement d'énergie fashion. Bien que s'inscrivant dans l'air du temps, l'allure quasi mormone de certaines de ses pièces - à l'instar de cette robe en chambray - leur fait en effet perdre en désirabilité. Autrement dit, à trop vouloir faire simple, on finit parfois par passer à côté de son sujet...

Afin de ne pas rendre complètement fades nos tenues estivales, on privilégiera donc le minimalisme célinien, celui-ci étant l'un des seuls - par une attention toute particulière donnée à la coupe - à susciter l'intérêt tout en tenant à distance toute forme d'ennui.


China girl

Tendances printemps/été 2011

Alors que le coeur de l'économie mondiale se déplace inexorablement vers l'Asie, que les groupes de luxe considèrent de plus en plus l'Empire du Milieu comme leur nouvel Eldorado et que l'Occident panse toujours ses plaies post-crise, les dernières collections ont envoyé - avec plus ou moins de subtilité - un franc message de bienvenue à cette nouvelle clientèle avide de consommer qu'est la population asiatique.

  • Chez Paul Smith, les imprimés floraux semblent avoir été empruntés aux kimonos des élégantes Asiatiques d'antan. Cela dit, si la soie, les biais contrastés et le graphisme rappellent bel et bien les tenues de ces dernières, le combishort - des plus actuels - a l'heureuse idée de les sublimer en leur proposant une virée au 21e siècle. Ce faisant, Paul Smith s'évade de la citation premier degré au profit d'une silhouette moderne, au fait des nouvelles influences gouvernant la planète.
  • De son côté, Marc Jacobs n'a que faire de tomber dans la caricature, et semble même y prendre un certain plaisir : c'est en effet une China girl décomplexée du Shanghai des années 20 qui défile sur le podium Louis Vuitton. Cependant, si avec ses cols Mao, ses soies brodées et sa sexyness à fleur de peau, cette aguichante demoiselle séduira sûrement les Occidentales, on est moins sûr de sa popularité auprès des clientes asiatiques, qui y verront sûrement un cruel retour en arrière...
  • Qui mieux que Dries Van Noten - qui depuis toujours dope son travail aux influences exotiques - aurait pu conférer à la tendance china power une consonance parfaitement européenne ? En transformant le kimono en ample robe liquette peinte à la manière d'une estampe chinoise, le créateur belge tisse en effet avec subtilité un lien entre ces différentes cultures, et ce sans léser aucune d'entre elles.

Au final, on délaissera les interprétations premier degré au profit de designs illustrant avec finesse la rencontre entre deux esthétiques.


Garçon manqué

Tendances printemps/été 2011

Efficace et indémodable depuis qu'Yves Saint Laurent a fait porter le smoking à ses égéries, le style masculin/féminin revient régulièrement célébrer la parité des sexes sur les podiums. Toujours porteur de cette dégaine androgyne non dénuée de charme ambigu, il se veut cette saison tour à tour rock, subtil ou littéral...

  • Sous la houlette de Nicolas Ghesquière, les influences punk signent leur grand retour au sein du top ten des tendances. Chaussées de Creepers cloutées et injectant un twist rebelle aux codes du smoking, les filles Balenciaga ont en effet tout du petit punk couture. Avec leur dégaine faussement débraillée, elles remettent au goût du jour une androgynie sophistiquée, entre remix rockabilly et technocouture.
  • Si l'on se réfère au dernier défilé Céline, se glisser dans des vêtements d'homme serait le meilleur moyen pour gagner à la fois en confort et en style. En empruntant à la gent masculine pantalons larges et plastrons immaculés, Phoebe Philo sublime leur tendance unisexe à coups de tissus translucides et de détails conceptuels.
  • Chez Paul Smith, c'est une femme à 99% tomboy qui s'avance sur le catwalk. Outre leurs escarpins, les mannequins au hair code très Elvis Presley ont en effet jeté aux oubliettes leur garde-robe girly, au profit d'atours fortement dosés en testostérone. Et cela fonctionne à merveille : chemises blanches aux manches roulottées et pantalons à pinces sont rarement apparus aussi désirables...

Le style boyish ayant été traité avec brio par chacune de ces maisons, les modeuses n'auront que l'embarras du choix lorsqu'il s'agira de conférer une patine masculine à leur garde-robe.


Optimisme seventies

Tendances printemps/été 2011

En quête d'ondes positives susceptibles de la sortir de la morosité stylistique des dernières saisons, la fashion sphère s'est replongée avec délectation au coeur des années 70, y trouvant de quoi refaire le plein d'endorphines psychédéliques...

  • Familière du genre, Anna Sui s'en est ainsi donnée à coeur joie, concevant des looks que les festivalières de Woodstock se seraient sûrement arrachées. Lunettes rondes, short en crochet, veste en denim délavé et besace loose composent alors la panoplie idéale de celles qui ont décidé de se donner corps et âme aux paradis artificiels fashion.
  • Chez Just Cavalli, si l'on frôle également le cliché, c'est avec tant de bonne humeur jet-set hippisante que les adeptes de la période seventies auront certainement beaucoup de mal à résister aux patchworks amérindiens, aux capelines en jean mou ainsi qu'aux ceintures en Agathe imaginées par Roberto Cavalli...
  • Finalement, seul Marc Jacobs parvient - en boudant Woodstock au profit du style de la fin des seventies - à prendre ses distances avec l'image d'Épinal d'une décennie 100% joyful. Que ce soit en piochant ses idées dans la garde-robe de l'héroïne de Taxi Driver ou en rendant hommage aux débuts Rive Gauche d'Yves Saint Laurent, Marc Jacobs réinvente un vestiaire infiniment féminin, empreint de l'aura de ces grandes heures de la mode qui illuminèrent la période pré-1980.

Il ne nous reste donc plus qu'à aller revoir le film de Scorsese, afin de nous imprégner de l'allure vaporeuse de la jeune Iris...

II. Les couleurs

Total look blanc vs fluo addict

Tendances printemps/été 2011

Si le blanc a toujours été familier de la période estivale, il opère cette saison une véritable OPA sur les looks printemps/été. Se voyant traité dans tous les styles, le monochrome virginal n'a en effet jamais été aussi plébiscité : du sportswear d'Alexander Wang au romantisme Dolce Gabbanien en passant par le minimalisme Calvin Klein, les total looks bright sont légions...

  • Chez Chloé, Hannah MacGibbon s'adonne à la page blanche avec fraîcheur et simplicité. Et si ses silhouettes n'ont rien d'extraordinaire ni même de véritablement marquant, elles ont cependant le mérite de conférer à celles qui s'y glissent une allure nette et sans risque....

En parallèle de cette tendance "blanc clinique", une vague de couleurs aveuglantes a déferlé sur les podiums, comme si les créateurs avaient décidé de troquer joyeusement leurs feutres Pantone contre une pochette de stabilo, afin d'en colorier leurs néo-vestiaires. Cela dit, si cette saison le fluo amorce son come-back, ce n'est pas pour redorer le blason des fluokids, mais bien pour convertir les trentenaires BCBG à son éclat joyful (qui se veut ici délibérément chic).

  • Christopher Kane n'hésite ainsi pas à l'utiliser en all-over sur des tailleurs inspirés de la garde-robe de la princesse Margaret herself. En apportant une touche de folie punkisante, surprenante et géniale à des tenues au classicisme aristo un brin rétrograde, le fluo s'offre un nouvel ADN en seulement quelques passages.


Rose vs orange

Tendances printemps/été 2011

Light, barbie, pastel ou encore délibérément piquant, le rose fait partie des couleurs de saison sur lesquelles les fans de toilettes monochromes ou color-block ne pourront faire l'impasse. Il se décline ainsi soit en monochrome sur des matières ultra fortes, soit en combinaison avec des teintes plus passées, formant alors des camaïeux poudrés à la douceur bourgeoise. Qu'il soit tendre ou vif, le rose gagne ici en maturité, oubliant un temps la garde-robe des fillettes pour venir s'aventurer dans le dressing de leurs mères, et ce avec suffisamment d'esprit pour se révéler hautement chic, presque glamour.

  • Chez Sonia Rykiel, le rose barbe à papa joue le mix des genres avec brio en épousant un costume masculin oversize : ni trop marqué, ni trop effacé, il se révèle idéal pour féminiser la dégaine d'une toilette boyish. Une fois associée à une chemise cappuccino édulcorée, ladite couleur va même jusqu'à prendre des allures de teinte chic parfaitement printanière et intensément fraîche.

Plus agressif et bien moins facile d'accès, le orange cannibalise le colorama de saison, imposant son éclat sans compromis sur de nombreux podiums. Plus familière des uniformes utilitaires - et de la période d'Halloween - que des collections prêt-à-porter, la nuance carotte devra échafauder une véritable politique de séduction si elle veut pouvoir descendre dans la rue. Or, les créateurs n'ayant pas cherché à transformer le orange citrouille en orange saumon, ce sera vers des pièces 100% orange juice que les modeuses désireuses d'honorer la "it" couleur de l'été devront se tourner...

  • Chez Miuccia Prada, le orange se porte avec panache et assurance. Pour la madone italienne, il ne s'agit en effet surtout pas de le patiner, mais bien plus de booster sa nature vitaminée en lui adjoignant d'autres teintes tout aussi saturées, telles que le violet.

À la fois tonique et déstabilisant, le orange de saison devra baigner de sa vitalité hors-norme des pièces de facture classique ayant besoin d'un peu de fantaisie. Quant au rose, on l'adopte sans hésitation.

III. Les imprimés

Bouquet à la loupe

Tendances printemps/été 2011

Aux imprimés liberty primesautiers et fédérateurs ont succédé des graphismes floraux n'ayant plus grand-chose à voir avec les fleurettes chères à Laura Ashley. Cette saison, c'est en effet une déferlante de fleurs opulentes en ayant fini avec les formats "Microcosmos" qui tente d'enivrer de ses parfums capiteux les estivantes de 2011...

  • Chez Erdem, les citations folkloriques ne sont pas loin : couronnes de tresses et pétales incandescents des toilettes font en effet fortement penser aux costumes slaves. Cela dit, avec finesse et poésie, Moralioglu réussit à rendre ses créations bucoliques subtilement délicates : déclinant ses fleurs sous différentes tailles, il parvient à conjurer l'effet tapisserie, donnant à ses imprimés floraux une légèreté digne des "Coquelicots" de Monet.
  • Sous la direction espiègle du duo D&G, les maxi fleurs ne cherchent ni à se faire discrètes, ni à diffuser une quelconque grâce évanescente, mais plutôt à participer à la grande messe euphorisante que Stefano Gabbana et Domenico Dolce ont décidé de donner en l'honneur de l'arrivée du printemps. Comme autant de Blanche Neige au pays de la mode, les silhouettes se succèdent alors avec une certaine naïveté empreinte de sexyness, qui devrait faire mouche aussi bien auprès des magazines que de la jeunesse dorée.
  • Chez Chanel, l'avènement de la fleur oversize permet à Karl Lagerfeld de célébrer les camélias de la rue Cambon. Cependant, déclinés dans des teintes sombres et en all-over sur une toilette rock/ethnique/chic, ces derniers manquent trop de fraîcheur pour pouvoir s'inscrire dans un vestiaire estival.

Au final, on retient que les fleurettes cèderont la place cet été à des compositions florales préférant invariablement le pétunia à la violette...


Animaux land

Tendances printemps/été 2011

Comme lassées par la trop grande rigueur ayant baigné les dernières fashion weeks, certaines maisons ont délibérément injecté une dose massive de fantaisie à leur collection, les transformant en terrain de jeu pour quelque ménagerie imaginaire. Plébiscitée par les griffes en vogue, cette tendance semble bel et bien décidée à mettre au goût du jour le croquis animalier...

  • Chez Giles, on a toujours aimé faire rimer fantasmes enfantins et garde-robe sexy ; rien d'étonnant donc à ce que Giles Deacon s'entiche de la tendance "animô" du moment. Or, en la traitant en mode cartoon sur un pull-over fluo associé à une micro jupe translucide, le créateur anglais parvient à rendre le tout attractif, au point d'en faire oublier le caractère 100% teenage des graphismes utilisés.
  • Chez Marc Jacobs comme chez Miu Miu, les dessins se veulent plus classiques. La tunique Louis Vuitton accueille ainsi un zèbre semblant avoir été conçu par un génial peintre animalier, tandis que de leur côté, les cygnes de Miuccia Prada font écho aux belles heures de l'Art Déco. Autrement dit, il semblerait que les deux pythies de la mode que sont Jacobs et Prada veuillent nous convaincre du sérieux de leur engouement soudain pour la gent animale...

Aléatoire, cette tendance est à priori réservée aux plus audacieuses. Il n'empêche que l'on pourra malgré tout s'y essayer - et ce sans prendre aucun risque financier - en ressortant ses anciens tee-shirts estampillés d'un panda ou d'un cheval au galop, que l'on mixera soit à des looks un brin bourgeois, soit à des tenues casual chic.


Rayures addict

Tendances printemps/été 2011

Le succès de la marinière semble avoir donné envie aux créateurs de développer cette fameuse rayure dont les fashionistas sont si friandes. Pour l'été 2011, les traits verticaux et horizontaux ont ainsi fait l'objet d'une attention toute particulière, visant à renouveler le genre avec esprit.

  • En décidant de faire des rayures l'un des pivots de sa dernière collection printemps/été, Miuccia Prada n'a pas rendu service aux autres griffes. Il est vrai que lorsque la madone italienne s'entiche d'un thème, il est souvent difficile pour ses homologues de la surpasser en créativité... Mêlant rayures, graphismes rococo et ambiance 1920, son travail booste ainsi mieux qu'aucun autre l'aura de la rayure.
  • Chez Jil Sander, le format oversize de la rayure marine l'entraine vers des horizons plus conceptuels, tout en se tenant à distance du cliché de la marinière.
  • De son côté, Marc Jacobs offre aux rayures une dégaine joyful, décomplexée et trendy, à l'occasion du défilé de sa ligne bis Marc By Marc Jacobs.

Cet été, si l'on ne va pas jusqu'à jeter aux orties sa marinière, on privilégie néanmoins des propositions moins premier degré, donnant aux rayures un twist inattendu. Attention cependant aux dangereux effets d'optique - parfois grossissants - que peuvent générer les rayures...

IV. Les pièces fortes

Jupon

Tendances printemps/été 2011

Bien moins Mad Men que cet hiver, la jupe arrivant mi-mollet tient plus cette saison du jupon de danse que de la pièce rétro peu facile à porter. Arborant des matières ultra fluides - parfois transparentes - et des teintes souvent pastel (voire poudrées), ces jupes au charme romantique et à l'ampleur seventies se veulent plus féminines que jamais.

  • Lorsque Hannah Mac Gibbon transpose les tenues des danseuses étoiles de l'Opéra de Paris au sein de sa collection, elle oublie malheureusement de les faire muter vers des ensembles plus stylés que "copiés-collés". Autrement dit, si le trio justaucorps/tulle fluide/ballerines possède à l'évidence un certain charme, la proposition qui en est faite par la maison Chloé est bien trop terre-à-terre pour être prise au sérieux.
  • Avec Derek Lam, le jupon perd de son premier degré en arborant un précieux plissé (que n'aurait d'ailleurs pas renié Issey Miyake). Travaillé en total look blanc avec un top affichant de pudiques transparences, le tout se veut alors zen et sporty, d'une élégance sans frontières.
  • Osant de pimpantes associations de couleurs, les tenues fluides de chez Fendi célèbrent le romantisme à la fois bohème et joyful des seventies. En s'associant à un orange mandarine ceint d'une touche de rouge, le beige poudré d'un jupon effleurant la naissance du mollet gagne ainsi en vivacité et en modernité.

Si les transparences Chloé resteront sûrement cantonnées aux tapis rouges, le jupon fluide longueur midi, tantôt plissé, tantôt coloré, sera à consommer sans modération dès l'arrivée du printemps...


Chemise tomboy

Tendances printemps/été 2011

L'allure boyish imprégnant bon nombre des "it" silhouettes de la saison, il n'y a rien d'étonnant à voir l'un des basiques du vestiaire masculin revisité sous toutes les coutures : la sage chemise blanche est ainsi devenue prétexte à de multiples interprétations stylistiques.

  • Chez Nicolas Ghesquière (Balenciaga), ladite chemise se transforme en pièce pour bad girl couture. Mélangeant col à pointe de métal - emprunté au mouvement punk - et ergonomie chic (inhérent à la chemise de smoking), elle se mue en un modèle hybride à la sophistication rebelle.
  • Pour Dries Van Noten, c'est par le biais du format oversize que le classicisme de la chemise blanche évolue vers un style effortless, à la fois élégant et nonchalant. Pour ce faire, le créateur transforme cette dernière en simple liquette dont il booste la saveur neutre par l'intermédiaire d'une jupe scintillante, composant ainsi un puzzle néo-chic des plus convaincants.
  • Chez l'américain Ralph Lauren, si la chemise blanche se veut également XXL, c'est dans un esprit plus "conquête de l'Ouest". Se muant en robe de cotonnade, le modèle à plastron se voit en effet amérindianisé par le biais d'un gilet en peau à franges et de quelques bijoux sioux.

Rock chic, classique ou franchement bohème : la chemise blanche de l'été 2011 excelle dans tous les styles. Dès lors, on ne boude pas cette pièce intemporelle qui, savamment accessoirisée, générera quelques looks à la fois pointus et évidents.


Pantalon oversize

Tendances printemps/été 2011

Cette fois encore, nous n'annoncerons pas la mort du slim, celui-ci ayant irrémédiablement intégré la famille des basiques. Cela dit, l'arrivée des beaux jours pourrait bien coïncider avec le retour de pantalons bien plus respectueux de notre circulation sanguine...

  • Chez Paul Smith, les pantalons larges et masculins investissent les silhouettes féminines. Afin de gagner en ADN chic, ceux-ci se voient pour l'occasion raccourcis d'une bonne dizaine de centimètres, conférant alors à celles qui y succombent une allure flirtant avec une élégance tomboy finement revisitée. Surmonté d'un pull-over translucide à demi glissé dans la ceinture et porté avec une paire de derbys, le pantalon large vu par Paul Smith pourrait dès lors élire sans difficulté domicile dans nos garde-robes, et ce pour une durée indéterminée.
  • Extra fluides et à peine descendus sur les hanches, les pantalons d'homme imaginés par Phoebe Philo ont l'air si cosy que l'on a d'ores et déjà envie de les adopter au long cours. Leur dégaine sportswear évite par ailleurs de rendre trop sérieuse la silhouette Céline en lui apportant une bonne dose de nonchalance, idéale pour contrebalancer la rigueur sexy de son top en cuir.
  • Plus familier des étoffes nobles que de la toile de denim, Dries Van Noten a néanmoins fini par succomber au charme casual du jean. Pour l'été à venir, il y taille ainsi de larges pantalons, tantôt bruts, tantôt blancs, qu'il prend ensuite un malin plaisir à chiciser à coups de mini pochettes et de vestes glitter.

Si l'on devait n'en choisir qu'un, c'est assurément vers les modèles Dries Van Noten, larges, longs et à peine taille haute que l'on se tournerait, tant ces derniers paraissent confortables et porteurs de mille et un possibles stylistiques. On note par ailleurs que le pantalon Paul Smith court sur la cheville sera à réserver aux plus élancées d'entre nous.


Veste de kimono

Tendances printemps/été 2011

Si les emprunts à l'univers asiatique sont nombreux cette saison, il n'en sera pas pour autant aisé de les mêler avec style et mesure à son dressing occidental. Il ne s'agit pas en effet, sous prétexte de vouloir plaire à Marc Jacobs, de se transformer en china girl des nuits tokyoïtes, ni même d'adopter la silhouette des geishas d'antan en hommage à Haider Ackermann... Cela dit, lorsque le prêt-à-porter reprend ses droits en gommant le folklore de certaines pièces, il arrive qu'un élément exotique prenne une patine presque casual.

  • Chez Alexander Wang, la veste de kimono que l'on a l'habitude de voir sur les épaules des karatékas se voit ainsi subtilement transformée. Car si elle conserve son allure traditionnelle ainsi que le fameux obi (la ceinture servant à le nouer), le fait de lui apposer des poches à la manière d'une saharienne lui confère une dégaine moderne, loin du cliché.
  • Chez Céline, Philo reprend le matelassage que l'on trouve souvent sur le bord des vestes de kimonos et le détourne, de manière à le traiter en ornement. Elle offre par ailleurs une touche contemporaine à cette néo-veste/tunique sans manches en ouvrant ses côtés par le biais de deux longs zips.

Au final, Wang et Philo parviennent tous deux à faire entrer dans la garde-robe de la citadine un kimono remastérisé, susceptible de renouveler sur une note zen la composition de leurs looks fétiches.

V. Les matières

Dentelle vieillotte dévergondée

Tendances printemps/été 2011

La dentelle est d'ordinaire synonyme de romantisme rétro, voire de sexyness, mais rarement de fantaisie moderniste. Or, c'est ce dernier aspect que les créateurs ont décidé cette saison de questionner, essayant de jauger la capacité de cette délicate matière à s'inscrire au coeur du futur de la mode.

  • Chez Louis Vuitton, Marc Jacobs met la technique artisanale au service de la mégalomanie du monogramme, offrant ainsi délicatesse et fragilité à un logo devenu pour l'occasion le motif principal d'une dentelle arachnéenne. Celle-ci gagne dès lors en sophistication extrême, luxueuse et inattendue.
  • Chez Christopher Kane, ladite dentelle ne doit plus son raffinement au travail minutieux des dentellières de Calais, mais plutôt à une technique avancée permettant au laser de perforer le cuir avec la précision d'un diamantaire. Bien que ciselé dans un motif légèrement vieillot, ce dernier devient alors l'illustration parfaite d'un mariage réussi entre héritage et modernité, ouvrant la voie à de multiples interprétations de l'idée même de "dentelle".
  • Enfin, sous le crayon de Vanessa Bruno, la dentelle tente également de s'émanciper de ses sages références en optant pour un traitement couleur survitaminé. Cela dit, au vu du manque de subtilité du résultat final, on regrette que la créatrice n'ait pas davantage creusé son sujet...

En résumé, si la dentelle blanche du trousseau Dolce&Gabbana risque fort de faire de l'oeil à toutes les modeuses accros aux variations estivales de la dentelle virginale, on essaiera toutefois de laisser une place dans nos dressings à la dentelle expérimentale, histoire d'encourager cette dernière à poursuivre ses investigations vers une expression toujours plus novatrice.


Satin party

Tendances printemps/été 2011

S'il est plus familier des parures de lit que du dress code européen, le satin semble néanmoins vouloir - notamment sous l'influence des effluves chinoises baignant les collections de saison - se faire une place au sein du hit-parade des tendances de l'été 2011.

  • Lorsque cette matière investit les toilettes select destinées à irradier de leur éclat satiné les "place to be" de la période estivale, on ne doute pas de son succès. Ainsi, que ce soit sur une robe fraîche et sexy en diable signée Stella McCartney ou sur un pantalon de harem honorant les plus grandes heures de l'ère Yves Saint Laurent, le satin sert à merveille l'aura sophistiquée des tenues ultra sensuelles.

Malheureusement, il n'en va pas de même quand le satin s'amourache d'un style plus aventureux...

  • Chez Miu Miu, les toilettes faussement sévères manquent ainsi cruellement de cette touche de glamour indissociable de l'emploi du satin. De même, lorsque Marc Jacobs utilise ce dernier pour concevoir un pantalon taille haute rose bonbon, on a du mal à y voir autre chose qu'un pantalon de pyjama girly...

Autrement dit, si l'on souhaite faire sortir le satin de ses attributions domestiques, c'est uniquement sur des toilettes conçues pour briller "by night" qu'il faudra se pencher.


En guise de conclusion, on note quelques autres points essentiels de la saison printemps/été 2011 :

  • Cette saison les mannequins ont souvent défilé en groupes : hommage aux eighties ? (Lanvin, Sonia Rykiel)
  • On n'hésite pas à ciseler une tenue sans histoire par le biais d'une fine ceinture de couleur vive, voire fluo, comme chez Charles Anastase, Burberry Prorsum ou encore Paul&Joe.
  • Sous l'impulsion des seventies, le tie and dye refait surface chez certaines griffes (Alexander McQueen, Proenza Schouler et Max Azria)
  • Le rose et le rouge sont au final deux teintes qui se marient fort bien. Ils constituent d'ailleurs l'un des duo bankable de l'été 2011, comme on a pu le voir chez DKNY, Isabel Marant ou encore Lanvin.
  • On ne sait pas si la tendance prendra, mais une chose est certaine : à peine dissimulée sous des jupes translucides, la culotte de grand-mère a bel et bien été célébrée sur les podiums... (Dolce&Gabbana, Erdem et Giambattista Valli)
  • Le retour des Creepers chez Balenciaga va-t-il convaincre les modeuses de chausser ces souliers pas forcément très sexy ?
  • Après quelques saisons d'absence, les matières glitter profitent de la vague d'optimisme ayant déferlé sur les collections estivales pour faire leur grand retour... (Balmain, Louis Vuitton et Marni)
  • Outre les imprimés animaliers, d'autres graphismes tout aussi premier degré tentent en 2011 une percée fashion. On note ainsi l'arrivée des imprimés "banane" chez Prada et "corbeille de fruits" chez Stella McCartney.
  • Alors que les couleurs se veulent omniprésentes cette saison, on n'hésite pas à pousser la tendance à l'extrême en les portant en mode color block, à l'instar des modèles de chez Jil Sander, Lacoste ou encore Louis Vuitton.
  • Mais on peut également les porter en monochrome chic un brin bourgeois, l'essentiel étant de leur laisser une large plage d'expression... (Paul Smith, Prada et Stella McCartney)
  • Rayon coiffure, la mini vague vue chez Marc by Marc Jacobs, puis chez Marc Jacobs fera peut-être quelques adeptes... À moins que ce ne soit les coupes punk vues chez Jean-Paul Gaultier et Balenciaga qui inspirent les coiffeurs...
  • Point de vue make-up, on pense au trait de lipstick de couleur vive (Jil Sander).
  • Si l'on en croit Yves Saint Laurent et Max Mara, la néo chemise se porterait sans rien en dessous, boutonnée jusqu'en haut et totalement transparente...
  • Gaultier fait ses adieux à Hermès en nous livrant un délicieux Kelly aux allures de panier en osier...
  • Au vu du défilé Chloé, les Repetto devraient bientôt connaître leur heure de gloire
  • Les VIP continuent d'envahir les podiums : Beth Ditto chez Gaultier, Inès de la Fressange chez Chanel et Veruschka chez Giles
  • Pour célébrer le come-back des influences bohème, on veut un collier Proenza Schouler
  • La matière "filet" revient apparemment à la mode. Il sera néanmoins de bon goût de passer son tour, tant cette tendance peut facilement virer au vulgaire (Isabel Marant et Vanessa Bruno).
  • On met l'accent sur le côté "pile" de nos tops en privilégiant des dos sophistiqués (Proenza Schouler et Chloé).

©photo : Style.com
Partager l'article
Par Lise Huret, le 11 novembre 2010 dans Les tendances
Vous aimerez également
Les silhouettes de l'automne/hiver 2016-2017
Il y a 3 mois - 19
EN SAVOIR PLUS
Tendances printemps/été 2015 : les couleurs
Il y a 1 an - 19
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
37 commentaires
Tous les commentaires
bluemaIl y a 6 ans
On attendait cet article avec impatience !!! :D Merci !!!
RÉPONDRE
oliviaIl y a 6 ans
AHHHHHHHHHHH. Je me réserve sa lecture pour mon dimanche matin entre un bon café et un croissant : moment parfait en perspective !
RÉPONDRE
EventyIl y a 6 ans
A part la tendance "animaux", j'aime à peu près tout cette année. Rien de trop excentrique à priori, c'est plutôt chouette.
RÉPONDRE
chouchIl y a 6 ans
L'Article tant attendu !
Je me le reserve également pour dimanche matin !

ps: merci pour le conseil, les trois tenues sont parfaites et me correspondent tout à fait!
RÉPONDRE
CIl y a 6 ans
Julien/Coco, une question: quelle est la police d'écriture utilisée pour cet article?

Pareil que les autres, article à savourer dont la lecture attendra quelques jours.. :-)
RÉPONDRE
PalomaIl y a 6 ans
OMG ! Il est arrivé..je suis si heureuse et ça tombe bien ,aujourdh'ui c'est ferié !
Merci Coco = )
RÉPONDRE
Blog ModeIl y a 6 ans
génial cet article, je m'en vais finir de le lire :)
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 6 ans
@C : C'est la même que d'habitude, je dirais de l'Arial ?
RÉPONDRE
LindaIl y a 6 ans
G-E-N-I-A-L!!!!
RÉPONDRE
CohibaIl y a 6 ans
Ach, Céline... ! Les collections de Phoebe Philo sont indéniablement quasiment sans défauts. Son interprétation du cuir estival, déjà tentée l'année dernière, est parfaite.
Je souscris à l'avis émis par cet article sur la collection de Stella McCartney : pas franchement émoustillante, contrairement à celle de cet hiver. En revanche, c'est bien plus réussi pour ce qui est de la collection resort. Ses variations sur la dentelle sont très refraîchissantes. Les collections d'intersaisons passent souvent inaperçues. C'est bien dommage, car elle n'ont souvent rien à envier aux collections principales.

Je ne sais pas quelle mouche a piqué Miuccia Prada, mais la collection Miu Miu est un ratage total. Je dirais même que c'est une véritable horreur.

Globalement, je trouve que dans beaucoup de collections de l'été prochain (je pense notamment à Chanel et Prada), c'est plutôt lourdingue du côté des chaussures. Les semelles de 8 cm d'épaisseur sont particulièrement disgracieuses.

Quant aux jupons de chez Chloé, je crois que je me laisserai bien tenter par leur transparence vaporeuse. Avec un simple tee-shirt très étroit, il me semble que l'on pourrait échapper à la caricature de la ballerine.
RÉPONDRE
LilouIl y a 6 ans
Selon moi, les tendances de l'été 2011 manquent totalement d'esthétisme... Peut-être ai-je été trop séduite par les deux été précédents, mais pour moi les nouvelles collections (hormis quelques uns bien sûr) manquent d'inspiration et d'éclat. On s'ennuie avec le minimalisme, les imprimés fleurs et animaux sont ridicules, la tendance 70 est un revival dont on se passerait bien... Le fluo reste la seule tendance à prendre en compte et Burberry la met on ne peut mieux en avant. Le satin est la pire matière qui soit et la tendance asiatique n'a rien d'attrayant. Que faire face à un tel manque de créativité?

PS: j'ai oublié de mentionner qu'avec l'overdose de marinière, les rayures étaient complètement OUT
RÉPONDRE
The Working GirlIl y a 6 ans
Soyons positifs, la liste de tout ce que j'aime:

L'épure
Le garçon manqué
Le total blanc
Le rose
Le jupon
Le pantalon large
La ceinture fluo, mais seulement une fine ceinture;)
Le monochrome

et ça suffit pour s'amuser!
RÉPONDRE
JulieIl y a 6 ans
Super article :).

J'adore la couleur rose de Sonia Rykiel, mais alors les imprimés animaux et le satin fait toujours un peu cheap, je trouve.. je ne pense pas m'y faire...
La collection blanche de D&G j'adore !
RÉPONDRE
Julie*Il y a 6 ans
En réponse à Cohiba: Tout à fait d'accord pour les chaussures horribles de Chanel et Prada.. ca ne met pas du tout la jambe à son avantage ni le pied, l'horreur !
RÉPONDRE
AmandineIl y a 6 ans
Super article =). Je pense que si certaines filles veulent vraiment avoir les mêmes ballerines que celles du défilé Chloé il faut acheter des Porselli plutôt que des Repetto =).
RÉPONDRE
MonaIl y a 6 ans
J'attendais cet article avec impatience , et je ne suis vraiment pas déçue, il est PARFAIT!
J'adore particulièrement les silhouettes minimalistes de chez Céline , le look tomboy chez Paul Smith , le style 70s de chez Marc Jacobs (?) , le mix rouge/rose qui est à tomber! , les motifs à grosses fleurs , les pantalons oversize (surtout chez Céline!) , la dentelle , lipstick de couleur vive & les tops avec un joli dos :)
Merci Coco !!
RÉPONDRE
EmilyIl y a 6 ans
Juste un ÉNORME ET MAGNIFIQUE article
RÉPONDRE
céliciaIl y a 6 ans
Coco tu es vraiment la MEILLEURE !!! Il est magique cet article !

Moi ce sont surtout les dentelles de christopher kane qui m'ont marqué cette saison, c'est tellement beau et innovant !
RÉPONDRE
weiweiIl y a 6 ans
Le suis charmé a 55% ( javoue que je n'ai que regarder les images )
RÉPONDRE
thegoldiegirlIl y a 6 ans
Un article génial, hyper synthéthique et très bien illustré.
Tu passes en revue toutes les tendances même les plus infimes, on s'y perdrait presque.

La mode été est hyper varié, chacun pourra y trouver son compte, je trouve ça top.
RÉPONDRE
SophieIl y a 6 ans
Personne ne nous offre une telle qualité de travail, que ce soit les magazines féminins ou les autres sites de mode personne ne semble avoir le talent et la patience de fournir un tel travail d'analyse, et de synthèse
Merci cet article est passionnant, et toi Coco tu es fascinante.!......
RÉPONDRE
....Il y a 6 ans
Comme à chaque saisons et chaque articles, une analyse juste.
Bon, après avoir dévoré l'article, c'est asse drôle de voir comment on switch d?époque en 6mois, comment les 70's déjà présent cet hiver ont détrônés les 50's comme tendance phare. Même si le défilé CELINE n'a pas été, pour ma part LE défilé de la saison, son interprétation du minimalisme est plus excitante que celle de Stella (qui s'enfonce dans la COPIE anesthésiante).
Les Imprimés Naifs de l'été 2010 sont remplacés par les Bananes de Prada.

-Dans l'ensemble, les tendances de l'été prochain me parlent totalement, avec une préférence pour les 70's.
-Le bloc coloré de Marc pour Vuitton est vraiment exquis.
-Miuccia a perdue la tête, chez PRADA comme MIU MIU... certainement sa pire saison depuis Longtemps.
-VIVE le retour du pantalon Large..
-BALENCIAGA, cette saison, est assez OUT quand même (à part les vestes et pantalons)
-Côté coiffure, pour moi, ça sera 100% MARC JACOBS chez Vuitton comme chez Lui-même.

BREF, même si les défilés ne sont pas encore tous dévoilés (TOM FORD), VIVE L'été prochain, VIVE TDM et VIVE COCO.
RÉPONDRE
AmbrineIl y a 6 ans
C'était très certainement le plus faible fashion month que je n'ai jamais vécu. J'en ai un peu marre des "retours". Ma plus grosse déception était certainement Alexander Wang.
RÉPONDRE
louveroIl y a 6 ans
bonjour Coco
c'est un régal de te lire tout simplement ! Le manque de fautes ;-) et le trop plein de vocabulaires ;-) pourraient donner le tournis à la moindre blogueuse ou fan du web ! Je viens me shooter régulièrement à ton phrasé, j'y reçois cinq sur cinq tes infos mode et je retourne dans mon petit monde de non fashion consumer mais fan de chiffons quand même. Belle carrière à toi !
RÉPONDRE
LiliIl y a 6 ans
J'accroche moyen.. Mais,pour être positive, j'aime bien le minimalisme de certaines silhouettes. Les couleurs fluos en accessoires sont à voir.
Sinon ton article est génialissime! :D
RÉPONDRE
NaeIl y a 6 ans
On parle de retour de la créativité chez les créateurs et je vois des coupes trés droite et trés trés lisses. Je trouve ça encore une fois de plus décevant. Et surtout un épuré que j'associerais à de la flemmardise aigu, conceptuel ou pas. Les mouvements tel que celui-ci sont je pense bien souvent des excuse masquant une frustration créative.
On pourrais voir un retour de .flamme en matière d'innovation en ce que concerne le coté 70's, moi je n'y vois qu'un énièèèèèème retour dans les cendres du déjà vu. Dommage, ça aurait pu être trés sympa. C'est à mon gout mal barriolé et pas forcement facile à regarder.
Mis appart le satin, la dentelle, le garçon manqué et surtout la tendance animal qui selon moi à du potentiel, je suis trés déçu...

Ya pas à dire, ça manque d'avant gardisme. Quand mickeal jackson est mort on en a entendu partout, alors pourquoi quand A. McQueen est mort nous n'avons pas eu une vague de fraicheur et d'audace??
J'ai grand peur pour l'état d'esprit liberé et excentrique.

Fini les epaulettes immense et manches fantaisies, fini les dorures et les arabesques, fini le cintré!! Le bon gout s'envole.

Je sais que nombreux seront ceux à ne pas être d'accord avec moi, mais il nempêche que je n'en penserais pas moins!
RÉPONDRE
Fashion Girl !Il y a 6 ans
Mes emplettes pour l'été : un short en jean , une robe marin et une chemise en jean . Et si je trouve , des compensés !! Ça va je serai à la mode là ?!
RÉPONDRE
Mardy BoomIl y a 5 ans
Fashion Girl: Tu n'en a pas marre des pull/robe a rayure ?
RÉPONDRE
F.Il y a 5 ans
La collection est superbe, très diversifiée, mais pas très originale. J'aime un peu près tout, surtout la China Girl et l'optimisme seventies mais la mode à l'épreuve de l'épure et le jupon sont plutot à rayer, je suis pour les choses extraverties oui mais importables NON!
RÉPONDRE
maryIl y a 5 ans
ARTICLE INTERESSANT SUR LES TENDANCES ETE 2011:moins austères et plus colorées que les saisons précédentes;les couleurs vives reviennent dans les collections et les mélanges sont parfois osés mais détonnants!!
RÉPONDRE
la cambre mode(s)Il y a 5 ans
nous sommes beaucoup a soutenir la collection miu miu! on aime!
RÉPONDRE
lenaIl y a 5 ans
Bonjour, j'aimerais savoir :
J'ai un slim blanc mais on me dit que si je le met sa va me grossir !! Est-ce vrai?
Est-ce que les spartiates seront toujours a la mode cet été?

J'aimerais aussi que vous me donniez quelques conseils sur les bijoux, en particulier les colliers, les bracelets. Et en plus, pourriez vous me donner quelques sites de bijoux, et éventuellement de boutiques ?

Merci d'avance
Léna
RÉPONDRE
liloIl y a 5 ans
Super article! Très intéressant :)

@ Léna :

Sinon, ton avis que les slims "grossit" les jambes, c'est peut-être vrai (je n'ai pas de slim blanc), mais à mon avis, si tu le portes "bien", ce sera parfait!

Un slim blanc peut se porter avec beaucoup de choses, tout dépend de ton style. Tu peux très bien le mettre avec une chemise à carreaux style "bûcheron" pour une tenue de tous les jours ou bien l'associer avec un pull ou un t-shirt simple gris, de couleur sobre (marron, cumin, carbone ou même beige!) de préférence.
Pour les bijoux, ce j'aime bien, c'est les bijoux style vintage ou amusant: regarde mon article (il y a les liens sur mon blog aussi) :

ego-and-style.blogspot.co...

Voilà voilà, j'espère que j'ai répondu à tes questions,
Lilou
RÉPONDRE
sarah linaIl y a 5 ans
ba ya des truc je les trouve ke c'est horrible on dirait ke c'est pas la mode mais ya d'autre magnifique
RÉPONDRE
Seli-waIl y a 5 ans
Rose vs orange: j'adoree!!!! =D
Moi je prefere le rose car il va à tout les teint de peau (et surtout au mien ;)), alors que le orange .... ne va qu'au teint très clair ou très mat!!!
En bref j'adore cet article!!
RÉPONDRE
Smileuse9Il y a 5 ans
Comme toujours , il ne manque rien !
j 'aodre lire cet exposé illustré des nouvelles tendances , impossible d'se tromper et on disose de tous les élémnts pour être au top cette saison !!!
Merci et bravo encore!
RÉPONDRE
ariellembIl y a 5 ans
coucou @lena

c'est vrai que le slim blanc ne met pas en valeur meme les plus mince je trouve ! il vaut mieux une coupe droite ou un long t-shirt porté avec une ceinture basse.
pour les bijoux j'ai craqué sur laboutiquedubijou.fr tu y trouveras plein de bijoux fantaisie pas cher et très jolis.
a bientot
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode