Défilé Proenza Schouler - Automne/hiver 2011-2012

Si les collections Rodarte et Alexander Wang sont attendues chaque saison avec impatience, c'est bel et bien celle du duo Proenza Schouler qui focalise le plus l'attention des fashionistas. Il faut dire que Jack McCollough et Lazaro Hernandez ont le chic pour proposer des vestiaires néo urbains à la casualité éclairée...
Défilé Proenza Schouler 2011

Lorsque certains peinent à sublimer leurs inspirations (donnant alors naissance à des défilés parfois plus caricaturaux que prêt-à-porter), McCollough et Hernandez excellent dans l'art de moderniser les thèmes les plus risqués.

Ceux-ci ont en effet beau puiser l'ADN de leur collection au coeur du patrimoine de l'Ouest américain, ils n'en versent pas pour autant dans le premier degré de l'esthétique traditionnelle amérindienne. Leur secret ? Ne jamais perdre de vue le profil type de leurs clientes : une citadine désireuse de se mouvoir dans des atours inédits, mais non moins chics et modernes.

Défilé Proenza Schouler 2011

Perdant de leur folklore au profil d'une patine aussi fashion qu'actuelle, les références Navajos se muent alors en des motifs ultra techniques, tandis que les bijoux se font plus baroques qu'ethniques. De leur côté, les jupes en macramé gagnent en énergie contemporaine au contact de quelques teintes fluo.

Et si les silhouettes n'hésitent pas à faire la part belle aux couleurs de Monument Valley (orange, ocre et jaune), elles n'en adoptent pas moins un dress code urbain et sophistiqué dont seuls Jack McCollough et Lazaro Hernandez ont le secret. Les pantalons tribaux se font ainsi boyish et légèrement taille basse, tandis que les pull-overs aux jacquards ingénieux adoptent une dégaine cosy et que les sages blazers se muent en chaleureux pardessus.

Défilé Proenza Schouler 2011

Par la suite, les motifs ethniques ne servent plus que de prétexte à élaborer des tissus toujours plus complexes, où le savoir-faire technique prend le pas sur la citation. On ne peut alors qu'admirer les variations opérées autour de la panne de velours (voir ici et là), conférant à celle-ci une esthétique des plus up-to-date.

Maîtrisée jusque dans les moindres détails, la collection Proenza Schouler apparaît au final comme l'incarnation parfaite de cette cooliness sophistiquée dont chaque femme rêve de posséder les codes...


Voir toute la collection : http://www.style.com/F2011RTW-PSCHOULER
Partager l'article
Par Lise Huret, le 17 février 2011 dans Défilés
Vous aimerez également
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
12 commentaires
Tous les commentaires
saraIl y a 5 ans
j'adore, c'en est presque insolent de perfection, quel talent!
RÉPONDRE
MarinaIl y a 5 ans
Sublime et vraiment novateur!
RÉPONDRE
artoIl y a 5 ans
Les détails, les détails, regardez les détails ! C'est assez époustouflant !
RÉPONDRE
....Il y a 5 ans
Un mot: Parfait!
Je veux dire, cette collection est juste ce que l'on attend d'un défilé de mode. Il ya tout: l'attitude, les vêtements, le stylisme...tout est étudié mais ça parait tellement simple.
Chaque look est un mélange de matières, de couleurs, de coupes...C'est assez epoustouflant.
Et puis, voilà ce qu'on appelle Prise de risque...pas ce que Altuzarra nous raconte depuis 2 saisons (son fameux, "je veux prendre des risques").
Chaque femme peut porter un pièce du show...les pantalons imprimés avec une chemise Blanche ou des pull Bleu marine...ET LES ROBES!!!LES ROBES!...BRef...rien a dire...c'est parfait.

Cette Saison, NY ne decoit pas..entre Marc, Alexander, Micheal Kors, Rodarte, Rag & Bone...et quelques-uns...
il rattrapent l'ennui des shows type OSCAR DE LA RENTA "typique coincés
RÉPONDRE
julietteIl y a 5 ans
c'est tout ce que j'attends d'un défilé ! J'ai envie de tout porter ! Par contre c'est un peu dommage pour les chaussures ; on dirait plus des sandales d'été...
RÉPONDRE
mIl y a 5 ans
On me lapide si j'avoue trouver cela pas terrible ? Je ne parle de la qualité ou des coupes, celles des robes sont assez époustouflantes, mais je n'aurais jamais cru que les mots "sinistre" et "bariolé" pouvaient qualifiés une même chose. Bref, déprimant. Mais je comprends qu'on puisse aimer.
RÉPONDRE
MayaIl y a 5 ans
A première vue je trouve ca moyen (à part les 3 premiers looks bien colorés), mais les matières rattrapent tout !
RÉPONDRE
olivierIl y a 5 ans
la panne de velours a l air sublime !!trés jolie collection bien inpirée
COCO vous devriezs faire un article suur la collection JASON WU; actuelle et vraiment trés raffinée
merci encore pour tous ces articles !!
RÉPONDRE
paulaIl y a 5 ans
coco connais-tu une marque de vêtement Italienne nommée REALE
RÉPONDRE
CéliaIl y a 5 ans
Je n'ai pas regardé tout le défilé, mais les deux premiers looks j'aime beaucoup, j'adore les motifs ethniques, et c'est bien que cela revient sur le devant de la scène ^^
Très beau défilé, mieux que le p/e 2011 ! :D
RÉPONDRE
dianaIl y a 5 ans
cest merveilleux, jadore: les formes, les motifs, les couleurs !! <3
RÉPONDRE
loloIl y a 5 ans
Sublime ! J'aime tout et en particulier les deux premiers looks que j'envisage de copier intégralement et sans vergogne :-)
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode