Défilé Christopher Kane - Automne/hiver 2011-2012

Aux tailleurs fluorescents qui composèrent le vestiaire été 2011 de Christopher Kane succèdent cette saison des toilettes non moins insolites, cherchant elles aussi à transformer le kitsch en denrée fashion. Sur le podium, les dentelles chères à la princesse Margaret cèdent en effet la place à de curieux mix and match de matières, entre ouvrage au crochet et plastique fantaisie...
Défilé Christopher Kane 2012

Depuis plusieurs saisons, le travail de Christopher Kane semble presque entièrement tourné vers la sublimation textile. On le vit ainsi tour à tour broder de riches compositions florales sur quelques cuirs dark, transformer de sages vichy en mousselines affolantes ou encore ciseler de délicates dentelles au coeur de peaux jaune acide.

C'est donc tout naturellement que pour l'automne/hiver 2011-2012, le jeune écossais poursuit ses recherches en s'attaquant à de nouvelles matières, dont le background un brin ringard ne semble qu'attiser sa créativité.

Dans un premier temps, le créateur s'empare des jetés de canapé en crochet (familiers des intérieurs des septuagénaires), afin de modifier leur nature obsolète. Il choisit pour cela de troquer leurs coloris kitsch contre une palette de teintes plus sombres, puis de questionner la matière en lui faisant subir divers traitements. C'est ainsi à des vestes en cuir brodées ou imprimées de leurs propres motifs graphiques que ses jupes en crochet se voient confrontées, composant de brillants ensembles trompe-l'oeil.

Défilé Christopher Kane 2012

Cela dit, comme le révèle sa soeur Tammy, Christopher Kane tenait également à se frotter au sein de cette collection à une matière encore jamais vue sur un catwalk. Entre humour et audace, c'est finalement sur les fameux plastiques contentant des fluides colorés - utilisés aussi bien pour les jeux d'enfants que pour les rideaux de douche - que le créateur choisit de jeter son dévolu.

Tout d'abord discrètement déclinés en pochettes, ces patchs aux lignes ondulées parviennent au fil à des passages - et ce contre toute attente - à gagner en chic conceptuel. Il faut dire qu'en les associant à des atours réglisse ultra minimalistes, Christopher Kane confère à ses poches de plastique une aura Art déco relativement crédible.

Par la suite, ces capsules se muent en de véritables parures, à l'instar de ce bustier jouant habilement avec les transparences stochastiques générées par les fluides colorés emprisonnés au coeur du plastique. Des transparences également présentes lors de la dernière partie du show, qui vit les paillettes remplacer la sévérité des étoffes carbone, donnant alors naissance à quelques toilettes de sirènes accros au disco.

Défilé Christopher Kane 2012

Au final, si l'on se dit que Christopher Kane aurait certainement pu pousser plus en avant la sophistication de ses tenues, force est de reconnaître que rares sont ceux qui parviennent à combiner aussi bien délires expérimentaux et prêt-à-porter désirable...


PS : Les escarpins à bouts ultra pointus et à talons colonnes et autres pochettes régressives issues de cette collection ont toutes les chances de faire mouche auprès de l'intelligentsia fashion...


Voir toute la collection : http://www.style.com/F2011RTW-CKANE
Partager l'article
Par Lise Huret, le 23 février 2011 dans Défilés
Vous aimerez également
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
7 commentaires
Tous les commentaires
....Il y a 5 ans
Une très belle collection Christopher Kane. J'aime cette idée de fausse évidence car, les pièces sont simples dans la forme mais tellement spectaculaire dans le fond avec cette touche de folie anglaise.
C'est un expérimental accessible, comme on a en vu beaucoup cette saison. Ta dernière phrase dit tout!
Un seul regret: Peut-être que la collection ne fait pas autant hiver que ça mais il sera interessant de voir comment ces imprimés et détails vont se décliner en manteau etc..

Maintenant, on attend ce qu'il proposera avec sa tata chez Versace et chez Versus.
RÉPONDRE
CéliaIl y a 5 ans
J'ai bien aimé la façon dont il a utilisé le plastique, c'est ingénieux mais j'aime seulement sur les sacs.
Sur les robes ça m'a l'air vraiment inconfortable, je n'aime pas trop les looks "tricots", c'est assez sobre et j'aurais préféré un peu de couleur malgré cela c'est quand même original, et
recherché même si ce n'est pas mon truc...
RÉPONDRE
missyIl y a 5 ans
A première vue je n'ai pas accroché, mais après la lecture de ton analyse et après regardé de plus près, j'aime bien ! Bon maintenant on ne peut pas dire que ca soit super portable, mais bon ce n'est pas non plus ce que l'on attends de Christopher kane je pense.
RÉPONDRE
loloIl y a 5 ans
Un p'tit air de Missoni, même si l'approche, les techniques n'ont rien à voir. En tout cas j'adore !
RÉPONDRE
The Working GirlIl y a 5 ans
Oui, moi aussi, lolo, sur les premières photos, j'ai pensé à missioni ...de loin, hein, mais quand même ;-)
RÉPONDRE
LizIl y a 5 ans
J'adore ces robes!

Le contraste tissu/couleurs/plastique/liquide est vraiment magnifique et surréaliste.

Je tire mon chapeau bien bas à tous les stylistes de Christopher Kane, je pense que ces robes et leur concept en lui-même restera dans les annales de la mode.

Je suis admirative :)
RÉPONDRE
..Il y a 5 ans
Un attrait tout particulier pour les trois dernières tenues semi opaques. A porter sans modération lors d'une soirée en plein été pour ne pas passer inapercue et faire son petit effet.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode