Tendances de Mode

Défilé Balmain - Automne/hiver 2011-2012

Quelques jours seulement après le "Gallianogate", l'absence de Christophe Decarnin à son propre défilé a à la fois surpris et alarmé toute la fashion sphère, qui ne tarda pas s'interroger sur l'éventualité d'un "Balmain burnout". Entre la fin du duo Alt/Decarnin et l'évolution du vestiaire vers un style moins destroy de luxe, la collection automne/hiver 2011-2012 semble bel et bien être celle du changement pour la griffe parisienne...

Défilé Balmain 2012

Marquée par l'absence - fort probable - de son designer depuis la mi-janvier, mais aussi par le remplacement d'Emmanuelle Alt par Melanie Ward, la collection Balmain qui se tint jeudi 3 mars au Grand Hôtel est apparue quelque peu assagie, privilégiant la célébration des points forts de la griffe à de nouvelles aventures grungy-sexy.

Entre réminiscences David Bowie et pièces renouvelant avec sophistication - par le biais de luxueuses mosaïques - le glitter cher à Decarnin, le vestiaire de saison se fit en effet plus sobre que d'ordinaire. Les slims ultra skinny cédèrent ainsi la place à des pantalons néo-corsaires, tandis que les effets de brillances se virent souvent apaisés par des teintes plus sombres et que certaines vestes se firent franchement minimalistes.

Défilé Balmain 2012

Même les affolantes micro robes emblématiques des présentations Balmain adoptèrent des volumes un brin moins près du corps, s'offrant dès lors une allure nonchalante leur seyant à merveille.

Et si l'on est beaucoup moins convaincu par la mutation des fameuses épaulettes Balmain en opulents chauffe-épaules velus ainsi que par les combinaisons moulantissimes se la jouant tour à tour sous-vêtements Damart ou tenues disco, le sublime travail de broderie effectué sur cette collection - conférant une vraie valeur ajoutée à l'esthétique bohème, cf. ici et - nous donne envie de nous autoriser à aimer de nouveau Balmain. Sans parler des blazers et autres pantalons, dont les reflets métalliques parviennent à booster avec à propos la dégaine épurée...

Défilé Balmain 2012

Au final, le défilé a beau parfois manquer d'audace et certaines silhouettes pêcher au niveau du stylisme, Balmain n'en apparaît pas moins désormais capable de se renouveler. Ce dont nous doutions encore il y a peu...


Voir toute la collection : http://www.style.com/F2011RTW-BALMAIN
Suivez Tendances de mode sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Par Lise Huret, le 04 mars 2011

Brèves sur le même sujet

13 commentaires

lablonde04 mars 2011 à 17:13 / Répondre
Quelques vestes sont sympa, mais bon même si ca commence à bouger ca fait encore trop balmain je trouve, je m'endors :x
Léa04 mars 2011 à 18:50 / Répondre
Balmain est sans conteste l'un de mes créateurs préférés ! Et cette nouvelle collection est vraiment trés jolie, certes un peu moins Rock'n Roll que les précédentes mais toujours aussi travaillée !
En un mot : J'ADORE
Patou04 mars 2011 à 18:59 / Répondre
Les filles Balmain auront enfin moins l'air de pouffes

PS : sous vêtements Damart : ah ! ah ! fallait oser .... quoique cela pourrait des idées ...
Rose04 mars 2011 à 22:39 / Répondre
Il paraît que Decarnin n'a même pas participer à cette collection, il souffrirait d'une dépression nerveuse... :/
Bref, défilé très basique , les boots poupouffe blanches non-merci et la tenue de Freja fait très Margiela du pauvre ...
Misselo05 mars 2011 à 00:23 / Répondre
Selon le discours "politically correct" la tendances est aux vraies filles ... toute proportion gardée évidemment.
Il semblerait pourtant qu' elles soient toutes de + en + maigres. Sur les défilés Balmain en tous cas, l'évolution étant notable chez d'autres designers...
Faut-il croire que Balmain vise -toujours- la cougar de 40-50 ans maigrissime et liftée ?
....05 mars 2011 à 01:04 / Répondre
Decarnin en dépression nerveuse: soit le fait de faire la même collection l'a rendu malade, soit il a eu honte de nous présenter encore la même collection...
Non, sérieusement, c'est triste (Une Fashion week Bizarre).
Bref, je n'aime pas, sauf peut-être la robe d'Anja...
C'est tellement insipide que je n'ai même pas envie de l'expliquer...
Pucci méritait plus un article je pense. Dundas réussit à se renouveler, absent ou pas....BALMAIN pour moi est une maison morte depuis 2009! ET BASTA!
charline05 mars 2011 à 10:00 / Répondre
Comme pour Balenciaga, je suis très déçue par cette collection, que c'est ennuyant ! J'espère qu'il y aura un peu de changement avec le départ de decarnin et de Alt, parce que là ca tourne en boucle.
Julie05 mars 2011 à 14:17 / Répondre
Ca change un peu.. mais ca reste toujours un peu dans les mêmes tons.. ! ON ne peut plus vraiment dire que c'est une grande Maison...
Solenn05 mars 2011 à 18:54 / Répondre
J'aime la maison Balmain et Decarnin, mais il est bien vrai que les collections se répètent et se ressemblent. Et celle ci est d'ailleur plus triste que ce qu'il y a pu y avoir avant...
Toujours les mêmes modèles se succédant dans des matières et des couleurs diférentes. Quel intéret ?
C'est redondant malheureusement.
Un manque de recherche stylistique ??

Je suis assez dessus malgrés le plaisant travail fait en matière de broderie et perlage. Mais là aussi c'est un travail manquant de recherche.

Décidemment cette fashion week... rien ne m'a convaincu...
Jessica06 mars 2011 à 17:45 / Répondre
Coco une question me taraude. Sais tu pourquoi Karlie Kloss n'a jamais défilé pour Balmain et Isabel Marant ?
C'est quand même bizarre c'est l'une des tops les plus en vue depuis quelques saisons maintenant
Balm-aie !!09 mars 2011 à 13:36 / Répondre
Ces chaussures blanches sont hideuses !!!!!!
Célia13 mars 2011 à 12:59 / Répondre
C'est toujours pareil et pour moi c'est trop "glitter"...
Tom30 mai 2012 à 21:47 / Répondre
Balmain sans Christophe Decarnin c'est un Balmain qui tourne en rond.
Et c'est dingue que Christophe Descarnin est disparu comme cela d'un coup. Plus personne n'en entend parler.

Ajouter un commentaire

Nom
Email (ne sera pas publié)
Site Web (facultatif)
Code anti-spam : recopiez le code numérique indiqué ci-dessus
Envoyer